Dans la peau du personnage de… Kazuma Kiryu (Yakuza)

0 267

Il est le héros emblématique d’une série de Sega qui ne l’est pas moins. Costard gris clair et chemise rouge, il est bagarreur mais a un grand cœur. Il nous plonge dans le milieu des Yakuzas, dans les rues bondées de Kamurocho. Aujourd’hui, nous avons comme une envie de nous glisser dans la peau tatouée de Kazuma Kiryu…

Les origines de la saga

C’est en 2005, sur PlayStation 2, qu’apparaît une nouvelle série dans le catalogue de Sega. Un jeu nommé Ryu ga Gotoku (site officiel), que l’on pourra traduire par Comme un Dragon). Traduit Yakuza en Europe, ce jeu d’action-aventure nous plonge dans le milieu des Yakuzas, la mafia japonaise.

En réalité, la série Ryu ga Gotoku est la réponse de Sega et de Toshihiro Nagoshi, à Rockstar et son célèbre GTA (Grand Theft Auto). Un jeu qui joue lui aussi la carte du grand banditisme et la liberté d’action du joueur… Mais dans lequel Nagoshi estime que la violence et le propos sont gratuits. Alors, il veut à son tour nous offrir un jeu réaliste, en monde ouvert… Mais qui va s’appuyer sur un scénario cuisiné aux petits oignons. Pour cela, il confie le script du jeu à Hase Seishū, un célèbre romancier japonais qui est connu sur l’archipel pour ses polars.

L’action se déroule dans un quartier fictif de Tokyo, Kamurocho. Mais un quartier imaginaire qui s’inspire néanmoins d’un lieu existant vraiment, Kabukicho, le quartier chaud de Shibuya. Sur fond de culture Yakuza, la série nous dépeint (souvent avec un regard critique) la société japonaise, s’appuyant même sur des faits d’actualité, sur des faits divers. Le cadre du jeu se veut réaliste, tant dans la représentation de ses personnages que dans sa ville, dans laquelle il est possible de faire quasiment tout ce que vous voulez (avec toutefois de l’humour, voire des situations hilarantes).

► LIRE AUSSI : Kamurocho : ce quartier dont vous êtes le héros !

Pour faire une bonne série, il lui faut un héros emblématique. Celui-ci est tout trouvé. D’abord estimé trop vieux sur les premières esquisses, il sera rajeuni. Nous allons parler bien évidemment du cultissime Kazuma Kiryu !

Qui est Kiryu ?

Le héros de la série Yakuza s’appelle Kazuma Kiryu. On le reconnaît aisément à son blazer gris et à sa chemise rouge au col retroussé, qu’il ne quitte que très rarement dans la saga. Notre héros ténébreux est présenté comme un homme souvent taciturne.

Cet ex-yakuza n’hésite pas à utiliser la force lorsque cela est nécessaire. Mais comme dans les films de Yakuzas, son caractère violent est constamment mis en opposition avec sa droiture, son sens de l’honneur, sa quête de justice… Et ce qu’il ne pourra nous cacher au fil des épisodes : son grand cœur. Kiryu est toujours partant dès lors qu’il faut aider quelqu’un dans le besoin…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Yakuza Kiwami 2 : l’énorme patate « dans ta face » de Sega !

Sur son dos, Kiryu porte un tatouage représentant un dragon saisissant une perle. Il a choisi ces symboles qui représentent le pouvoir, la sagesse, la protection et l’équilibre dans la culture japonaise. Ce tatouage ainsi que sa personnalité lui valent son célèbre surnom : le Dragon de Dojima ( 堂 島 の 龍 , Dōjima no Ryū ). La personnalité de Kiryu est calquée sur le bushido, le célèbre code d’honneur des samouraïs.

le 17 juin 1968, ayant perdu ses parents très jeune, Kiryu a grandi dans un orphelinat (Les Tournesols), en compagnie de ses amis d’enfance Akira Nishikiyama et Yumi Sawamura. Les trois enfants seront adoptés et élevés par Shintaro Kazama, alors Capitaine du clan Tojo, mais qui en deviendra plus tard le patriarche.

Sept épisodes, une vrai évolution

Kiryu est un personnage de jeu vidéo passionnant dans le sens où on le voit véritablement évoluer au fil des sept épisodes canons qui lui sont consacrés. Si, dans les grandes lignes, sa personnalité évolue peu (il garde sa droiture et son sens de l’honneur)… Kiryu est un personnage qui sait (mais aussi parce qu’il n’a pas le choix) évoluer avec son époque, avec son contexte.

Au fil des épisodes de la série, on peut voir Kiryu gravir les échelons au sein du clan Tojo. Pour finalement atteindre le rang prestigieux de 4e Chairman (4e Président) de la famille. Il reste attaché à son clan, de par ses responsabilités… Mais au fil des épisodes, on voit aussi naître un désir d’émancipation chez Kiryu, de retour à une vie rangée… Notamment en créant (et en gérant) un orphelinat, le Morning Glory, face à une plage d’Okinawa. Le « chien-fou » de Yakuza 0 devient, au fil du temps, un homme plus mûr, plus sage (une qualité qui est régulièrement mise en avant). Une évolution qui coïncide également avec celle du milieu des Yakuzas, une société sur le déclin, qui s’effrite avec le temps.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Yakuza Remastered Collection : triple dose de Kiryu !

Autre fait très intéressant à propos de Kiryu : son âge évolue avec les épisodes, dont l’action se déroule (à quelques exceptions près) l’année de sortie de chaque jeu. Yakuza 0 se déroule en 1988 et Kiryu a 20 ans ; Yakuza Kiwami 2 se passe en 2006, Kiryu a 38 ans, Yakuza 6 nous emmène en 2016 et Kiryu a 48 ans…

Et de ce fait, évidemment, le cadre évolue en parallèle de notre personnage. Qui, comme je l’ai écrit plus haut, doit s’adapter : dans Yakuza 0, Kiryu danse le Disco. Yakuza (ou son remake Yakuza Kiwami) est l’épisode qui nous montre le mieux ce besoin d’adaptation : à sa sortie de prison, Kiryu doit rattraper une société japonaise qui ne l’a pas attendu. Et dans Yakuza 6, il sait utiliser un smartphone et ses applications bien utiles, lui qui a connu les cabines téléphoniques de Kamurocho…

La « Famille » avant tout !

Voilà une notion essentielle, primordiale pour Kiryu ! Celle de la « famille » qui est au cœur de ses réflexions, de ses centres d’intérêt, pour ne pas dire qu’elle est sa raison d’exister. Elle peut être interprétée de deux manières.

Tout d’abord dans le sens de son clan, sa « famille » de Yakuzas dont il devient l’un des présidents : la famille du clan Tojo ! Celle-ci est d’abord portée par Shintaro Kazama, celui qui a adopté Kiryu, puis par notre héros lui-même. Et lorsque l’honneur du clan Tojo est en jeu, le Dragon de Dojima n’hésite pas à sortir de sa réserve, et mouiller le maillot. Parmi les « amis du milieu » de Kiryu, on pourrait citer Daigo Dojima, 6e Président du clan Tojo, que Kiryu a connu petit (Yakuza 0). Les deux hommes se vouent un respect mutuel… Ou encore Kazuki, le gérant du night-club Stardust.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Yakuza Kiwami : un remake qui ne vous prend pas pour des pigeons

Et puis, bien évidemment, il y a aussi la famille au sens propre. Et si Kazuma Kiryu est orphelin, il s’est construit cette famille bien réelle, sur laquelle il veille avec bienveillance. Les premiers amis qu’on lui connaît sont Akira Nishikiyama et Yumi Sawamura, orphelins comme lui. Dans Yakuza 1 (et Yakuza Kiwami), on fait aussi la connaissance de l’inspecteur Makoto Date, qui deviendra ami avec Kiryu. Yakuza 2/Kiwami 2 introduira même le personnage de Kaoru Sayama, jeune inspectrice avec laquelle Kiryu vivra (enfin) une romance.

Et bien évidemment, dès le premier Yakuza, apparaît Haruka Sawamura, petite fille devenue orpheline, qui sera adoptée par Kiryu. D’ailleurs, Kiryu considère Haruka comme sa propre enfant (elle est la fille de Yumi, l’amie d’enfance de Kiryu). Elle éveille (et réveille) en lui la fibre paternelle qui le conduira, entre autres, à gérer l’orphelinat Morning Glory, à Okinawa. Il a été orphelin puis Yakuza… Désormais il s’occupera d’enfants orphelins, mettra sa force, sa réputation et son argent à leur service, pour leur offrir le plus bel avenir possible.

Goro Majima, l’antagoniste parfait !

Comme tous les héros de jeux vidéo, Kiryu a aussi son antagoniste, qui va lui coller aux basques dans tous les épisodes de la série : Goro Majima. Et comme dans de nombreuses œuvres japonaises, notamment les shonen, Majima occupe une place ambigue : il est à la fois le rival le plus acharné de Kiryu, considérant être le seul à avoir légitimité à le tuer… Mais se révèlera aussi être son meilleur ami.

Patriarche du clan Majima, Goro est surnommé « Le Chien Fou de Shimano » ( 嶋 野 の 狂犬 , Shimano no kyōken ) ! Il est beaucoup plus maigre que Kiryu, et son style de combat est basé sur la vitesse, l’agilité et les acrobaties. Il affectionne les coups de pieds et les lames. Goro Majima est aussi reconnaissable à son cache-oeil (il a perdu son oeil gauche en 1985, pour insubordination).

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Yakuza 6: The Song of Life : Kazuma Kiryu tire sa révérence avec un chef-d’oeuvre !

En tant que Yakuza, il porte lui aussi un tatouage qui recouvre son dos et ses bras. Il représente un motif floral, avec un Hannya (fantôme d’une femme) sur le dos… Ainsi que des serpents jumeaux enroulés autour de ses bras et de sa poitrine.

Majima est l’antagoniste parfait, tellement bien écrit qu’il est devenu, au fil des épisodes, aussi (sinon parfois plus) populaire que Kiryu lui-même. Et par effet miroir avec Kiryu, on l’a vu évoluer lui-aussi avec le temps. Ce psychopathe complètement fou a dévoilé ses cotés attachants… Au fur et à mesure que son instinct criminel s’effaçait pour laisser place à une amitié à peine dissimulée pour celui qui fut autrefois sa cible. Comme Kiryu, il est victime de la « perte de vitesse » de la société Yakuza, et un futur bien rangé s’offre à lui, à la tête de la société Majima Constructions.

Les différents épisodes de la saga

La série qui met en scène Kazuma Kiryu se compose de 7 épisodes canons (je ne compte pas les spin-offs qui sont cependant listés ci-dessous). Et si ces différents volets forment un tout, sachez que vous pouvez y jouer indépendamment, sans avoir fait les autres préalablement. Chaque jeu a son histoire, suit sa trame jusqu’à sa propre conclusion.

Et si l’on vous recommande de commencer la série par Yakuza 0 ou les deux Kiwami… Voici les différents jeux canons, spin-offs et titres qui se déroulent dans l’univers de Yakuza :

  • 2005 : Yakuza (PlayStation 2)
  • 2006 : Yakuza 2 (PS2)
  • 2008 : Yakuza Kenzan! (PS3)
  • 2009 : Yakuza 3 (PlayStation 3)
  • 2010 : Yakuza 4 (PS3)
  • 2010 : Kurohyō: Ryū ga Gotoku Shinshō (PSP)
  • 2011 : Yakuza Dead Souls (PS3)
  • 2012 : Yakuza 5 (PS3)
  • 2012 : Kurohyō 2: Ryū ga Gotoku Ashura Hen (PSP)
  • 2014 : Yakuza Ishin (PS4)
  • 2015 : Yakuza 0 (PS4, Xbox One, PC)
  • 2017 : Yakuza Kiwami (remake du premier opus : PS4, Xbox One, PC)
  • 2018 : Yakuza 6 : The Song of Life (PS4)
  • 2018 : Yakuza Kiwami 2 (PS4, Xbox One, PC)
  • 2019 : Judgment (PS4)
  • 2019 : The Yakuza Remastered Collection (Yakuza 3, 4, 5… PS4)
  • 2020 : Yakuza : Like a Dragon/Yakuza 7 (PS4/Xone, PS5/Xbox Series)

Pour aller plus loin : un livre !

Yakuza Third Editions

Si le portrait de Kiryu était prévu de longue date dans cette rubrique (pour une parution pendant l’été), nous avons décidé de l’ajourner en découvrant qu’un livre consacré à la série Yakuza était au planning de Third Editions pour septembre. L’objectif étant de faire coïncider ce « Dans la Peau de… » avec la sortie (et la critique) de l’ouvrage.

Dans ce livre (qui a aussi été une source d’infos pour cette rubrique), vous trouverez de nombreuses explications et révélations sur la série (et pas uniquement sur Kazuma Kiryu). Pour en savoir plus, et aller plus loin dans l’analyse de la saga Yakuza, vous pouvez aussi lire notre critique du livre, ici.

Le futur de la licence

Yakuza en a fini avec Kiryu, mais a encore beaucoup de choses à nous apprendre. Et c’est avec une impatience non dissimulée que nous attendons le nouvel opus, Yakuza : Like a Dragon, qui sortira le 10 novembre (PS4, Xbox One et Xbox Series, PC… Et le 2 mars 2021 sur PS5).

Ce nouvel opus, qui change radicalement de gameplay (il s’agit non plus d’un jeu d’action, mais d’un RPG) ne mettra plus Kiryu en scène. Son héros est un certain Ichiban Kasuga. Mais Sega nous a déjà prévenus que Kiryu et Goro Majima joueront les guest dans cet opus… Et c’est une bonne nouvelle !

J’me coucherai moins bête

C’est désormais la tradition dans cette rubrique ! Elle se referme avec cette série d’anecdotes sur notre héros du jour. Vous pensiez connaître Kiryu et la saga Yakuza, mais saviez vous que…

  • Kazuma vient des mots Kazu (solitaire) et Ma (cheval). Le cheval solitaire, le seul cheval monté qui conduit une unité de cavalerie au combat. Autrement dit, une personnalité courageuse qui aime aller de l’avant et faire avancer les choses.
  • Kiryu est doublé par Takaya Kuroda. Un acteur japonais à la voix grave aussi connu pour être Yagyuu Koshinori dans Gintama, Ted dans Golgo 13, Kinkaku dans Naruto Shippuden… Mais aussi Thanos dans la version japonaise de Avengers : Infinity Wars, ou Hancock dans Fallout 4.
  • Le scénario vous semble passionnant dans les jeux Yakuza ? C’est normal : la série est scénarisée par Hase Seishū, célèbre romancier spécialisé dans les polars au Japon.
  • S’il est un art dans lequel excelle Kiryu, et qui a failli devenir son métier, c’est… La danse ! Et oui, Kazuma Kiryu se revendique comme danseur professionnel !
  • Toshihiro Nagoshi a expliqué pourquoi Yakuza a longtemps été une exclusivité PlayStation. Il a aussi présenté son jeu à Nintendo et Microsoft, mais selon lui, « ils n’en voulaient pas ! »
  • Kazuma Kiryu a une photo encadrée de Sayama (avec qui il a une « histoire d’amour » dans Kiwami 2) dans sa chambre que l’on peut voir sur son bureau dans Yakuza 3.
  • Quelques scènes facultatives avec Sayama et Kiryu présentes dans Yakuza 2 ont été supprimées de Kiwami 2.
► LIRE AUSSI : Avec Third Editions, la saga Yakuza a enfin sa « bible »
  • L’anniversaire de Kiryu est le 17 juin. C’est le même jour que celui du créateur de Yakuza, Toshihiro Nagoshi.
  • En 2005 est sorti Ryū ga Gotoku: Jissha-ban (réalisé par Takeshi Miyasaka), un prologue cinématographique de 43 minutes destiné à promouvoir la sortie de l’épisode original.
  • Dernièrement, Sega a validé la mise en route d’un nouveau film autour de la licence Yakuza (Lire ici). Mais le projet n’en est encore qu’à ses balbutiements.
  • En 2018, Kazuma Kiryu est un personnage jouable dans Fist of the North Star : Lost Paradise, un jeu qui se déroule dans l’univers de Ken le Survivant (Hokuto no Ken en VO). Il apparaît aussi dans les jeux Project X Zone 2 , Binary Domain et Taiko No Tatsujin DX.
  • Kiryu est le personnage le plus demandé, en tant que guest, pour Tekken 7. Katsuhiro Harada, producteur du jeu de combat, se dit surpris par cette demande qui vient aussi massivement d’Occident.

Lire aussi nos derniers portraits :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)