Dans la peau du personnage de… Super Mario

0 291

S’il est un personnage qui peut légitimement se vanter d’avoir le statut d’icône du jeu vidéo, c’est bien Super Mario ! Le héros le plus connu du JV débarque aujourd’hui dans notre rubrique, dans un contexte un peu particulier : il y a quelques jours, il a fêté ses 35 ans. Alors, on en profite pour lui souhaiter un joyeux anniversaire à notre manière, en se glissant dans la peau de Super Mario…

35 ans, et toutes ses dents

C’est un portrait un peu particulier que nous vous proposons aujourd’hui, et pas forcément le plus facile à tenir en une chronique, tant il y a de choses à dire sur Super Mario ! Notre moustachu n’est pas de ces personnages dont on dresse un portrait, mais pour lesquels on rédige une encyclopédie ! C’est la raison pour laquelle cet article ne sera sans doute pas exhaustif.

Mais si nous gardions ce portrait bien au chaud… Le moment est venu de vous parler de celui qui est apparu dans le paysage vidéoludique un certain 13 septembre 1985. Autrement dit, il fête ses 35 ans tout-rond cette année. C’est la raison pour laquelle vous risquez d’entendre beaucoup parler de lui d’ici le mois de mars 2021… Date jusqu’à laquelle Nintendo va décliner de nombreux événements, sorties de jeux, DLC et autres réjouissances.

Alors c’est parti : il porte une salopette et une casquette rouge qui est aussi reconnaissable que sa légendaire moustache… Il parle avec un accent italien… Le voici, le voilà, place à… Super Mario ! Celui dont la vie consiste principalement à sauver la princesse Peach, enlevée par Bowser…

Le jour où Mario a sauvé le monde du jeu vidéo

C’est le 9 juillet 1981 qu’apparaît pour la première fois, sur Arcade, notre Super Mario… Qui ne porte pas encore ce nom. Nous sommes dans le jeu vidéo Donkey Kong. Jeu qui met en scène un gorille, qui a kidnappé une jeune femme, Lady. Le petit ami moustachu de la belle, un certain Jumpman, va devoir gravir des échafaudages pour la libérer. Les bases sont là, et Shigeru Miyamoto se prend d’affection pour ce Jumpman, qu’il surnomme pour l’instant Mr Videogame.

Mais en ce début des années 80, le monde du jeu vidéo va traverser une crise, pour ne pas dire qu’il va être touché par un véritable séisme : le fameux krach de 1982. Face à une quantité incroyable de titres mis sur le marché, pour la plupart de qualité médiocre… Le public se détourne du jeu vidéo, le boude. L’industrie s’écroule, et les analystes de l’époque prédisent la fin du jeu vidéo. La plupart des grandes entreprises de l’époque sont à terre, et certains ne s’en relèveront pas.

► LIRE AUSSI : Pourquoi le jeu vidéo a t-il failli disparaître en 1983 ?

Et c’est ici que le japonais Nintendo entre en scène. Objectif : relever l’industrie en fixant de nouvelles règles, notamment sur la qualité des jeux. Nintendo va alors lancer sa NES, et mettre en place son fameux Seal of Quality, qui réglemente à la fois les quantités et la qualité des jeux d’éditeurs tiers. Et pour propulser sa NES au dessus d’un champ de ruines, quoi de mieux qu’un hit ? Ce sera Super Mario Bros.

Le jeu sort en 1985. Et vous remarquerez qu’entre temps, JumpMan est devenu Mario, dans Mario Bros sur Arcade en 1983 (voir l’explication ici). Le jeu est un succès, à tous les niveaux. Il devient le fer de lance du genre plate-formes, avec ses plus de 40 millions de copies écoulées dans le monde… Et relance l’industrie du jeu vidéo. Les consoles américaines et européennes ont failli… Les gamers ont désormais le regard tourné vers le Japon, et cette fameuse marque, Nintendo…

Qui est Mario ?

Impossible de ne pas connaître Mario, ce personnage ultra-populaire qui, dans certains pays, est même plus connu, des enfants, que Mickey Mouse. Une salopette, une moustache, des gants blancs et sa célèbre casquette rouge marquée d’un M… Un look qui est en réalité une série de choix de facilité, pour résoudre des problèmes techniques.

Pour concevoir un personnage qui soit à la fois fluide et identifiable, Shigeru Miyamoto pense à cette tenue astucieuse : un pull marron sous une salopette rouge, voilà qui permet de mieux distinguer le mouvement des bras (mieux, le marron sera ensuite remplacé par du bleu)… Une casquette permet d’éviter de représenter des cheveux… Même remarque pour les gants qui solutionnent le problème de représentation des doigts, ou de la moustache qui permet de simplifier la bouche… Mario est né, son look aussi, et il le gardera jusqu’à aujourd’hui.

► LIRE AUSSI : Pourquoi Mario a t-il officiellement quitté son boulot de plombier ?

Portant le même prénom que Mario Segale, propriétaire du local loué aux USA par Nintendo of America dans les années 80… Notre héros est Italien, lorsque Nintendo souhaitait un personnage typé européen.

Concernant la profession de Mario, un raccourci fréquent le catalogue comme plombier. Mais les choses ne sont pas si évidentes, en réalité. Car s’il est bien décrit comme un plombier dans Mario Bros, il est charpentier dans Donkey Kong, et la notice de Super Mario Bros le dépeint plutôt comme un jardinier. Très polyvalent, notre moustachu aura aussi été, au cours de ces 35 dernières années, arbitre (Punch Out), médecin (Docteur Mario), démolisseur (Wrecking Crew)…

Enfin, Mario est aussi un grand sportif. Karting, baseball, football, tennis, golf, basket ou encore disciplines olympiques… Notre homme est un véritable touche-à-tout !

Pourquoi aime t-on autant les jeux Mario ?

Si l’on fait exception des jeux de sports, ou de Super Mario RPG (sorti en 1996 sur SNES, en partenariat avec Squaresoft, qui deviendra Square-Enix)… Les épisodes canoniques de Super Mario sont des jeux de plates-formes. Et chaque génération de consoles Nintendo verra SON Mario, son plateformer qui deviendra LA référence du genre, et dont les autres éditeurs s’inspireront.

Les jeux Super Mario sont des jeux qui séduisent, pour diverses raisons. Les graphismes et la technique qui vont, à chaque fois, viser ce qu’il existe de mieux au moment de la sortie du jeu… Une jouabilité quasi-parfaite, répondant au doigt et à l’œil aux commandes des joueurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés… Un lore qui s’enrichit avec chaque opus… Avec The Legend of Zelda, Super Mario est sans doute LA licence pour laquelle Nintendo fait preuve d’un perfectionnisme qui ne tolère aucune erreur.

► LIRE AUSSI : Pourquoi Mario porte t-il une casquette, une moustache et une salopette ?

La série, comme l’ensemble des jeux Nintendo, joue la carte de la bienséance. Pas de violence, pas de sang, pas de sexe… Mario n’a pas de copine (sur toute sa carrière, il ne s’est contenté que d’un bisou de Peach sur le nez), est plutôt sympa et pas du tout haineux, est toujours de la partie pour aider les autres… Bref, c’est typiquement le héros fait pour plaire aux enfants : il n’est jamais méchant, mais est quand même hyper-fort !!

Mario dans la pop-culture

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Mario sorte des jeux vidéo pour investir la pop-culture. Et d’ailleurs, pas toujours de façon heureuse. Ceux qui sont nés dans les années 80 retiendront quelques ratages, comme la série animée américaine de 1989 (52 épisodes) Super Mario Bros Super Show. Avec Lou Albano dans le rôle de Mario, et Danny Wells dans le rôle de Luigi. Les sketchs étaient suivis d’un dessin anime très… Américain…

Mais la pire purge concernant Mario, c’est le film Super Mario Bros de 1993. Réalisé par Rocky Morton et Annabel Jankel, il met en scène des stars comme Bob Hoskins (Mario), John Leguizamo (Luigi) ou encore l’excellent Dennis Hopper (Bowser). Hélas, cette brochette d’acteurs ne pourra éviter le désastre : un film qui ne respecte à aucun moment la licence, et qui mangera un sale 23% par Rotten Tomatoes.

► LIRE AUSSI : Pourquoi pilote t-on des karts dans Mario Kart ?

En 35 ans, il est impossible de lister toutes les références, easter-eggs et apparitions de Mario dans d’autres œuvres de la culture populaire (et on ne parlera pas non plus des produits dérivés). Il EST le jeu vidéo, et l’incarne à l’écran dans les séries, les films ou les dessins animés. Il apparaît même dans quatre épisodes des Simpson’s, encourageant Bart à voler un jeu vidéo, ou esquivant des barils lancés par Homer (clin d’œil à Donkey Kong).

Un nouveau film est en chantier, et devrait sortir en 2022. Mais cette fois, il s’agira d’un film d’animation, réalisé par le studio Illumination (Les Minions ou Moi, Moche et Méchant…). Et vu que Nintendo supervise, tout devrait bien se passer. Mais un peu plus tôt, cette année si tout va bien, c’est un parc d’attraction Super Nintendo World qui devrait ouvrir à Osaka.

Dans les grandes lignes, les jeux Mario

Il serait très (trop) long de lister ici tous les jeux vidéo mettant en scène Super Mario, sortis à ce jour. On a essayé, et notre support pète un câble. Alors, nous ne listerons ici QUE les jeux canoniques de la série. Nous avons dû faire un choix et écarter les spin-offs, ou les séries comme Mario Kart, Mario Party, Mario vs Donkey Kong, Paper Mario etc. Qui compte eux-mêmes plusieurs volets à chaque fois…

  • 1983 : Mario Bros (arcade)
  • 1985 : Super Mario Bros (NES)
  • 1986 : Super Mario Bros : The Lost Levels (Famicom – Japon uniquement)
  • 1988 : Super Mario Bros 2 (NES – Super Mario Bros USA au Japon)
  • 1989 : Super Mario Land (Gameboy)
  • 1990 : Super Mario Bros 3 (NES) ; Dr Mario (NES, Gameboy)
  • 1991 : Super Mario World (SNES)
  • 1992 : Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins (GB)
  • 1993 : Super Mario All Stars (SNES)
  • 1994 : Super Wario Land (Super Mario Land 3 sur GB)
  • 1995 : Yoshi’s Island (Super Mario World 2 – SNES)
Passage à la 3D
  • 1996 : Super Mario 64 (N64) ; Super Mario RPG : Legend of the Seven Stars (SNES, Japon et USA seulement)
  • 2002 : Super Mario Sunshine (GameCube)
  • 2004 Super Mario 64 DS (DS)
  • 2006 : Super Princess Peach (DS) ; New Super Mario Bros (DS)
  • 2007 : Super Mario Galaxy (Wii)
  • 2009New Super Mario Bros (Wii)
  • 2010 : Super Mario Galaxy 2 (Wii)
  • 2011 : Super Mario 3D Land (3DS)
  • 2012New Super Mario Bros (Wii-U) ; New Super Luigi Bros. (Wii-U) ; New Super Mario Bros 2 (3DS)
  • 2013 : Super Mario 3D World (Wii-U)
  • 2015 : Super Mario Maker (Wii-U)
  • 2017 : Super Mario Odyssey (Switch)
  • 2019 : Super Mario Maker 2 (Switch) ;
  • 2020 : Super Mario 3D All-Stars (Switch)

Sa famille, ses amis

Le lore de la série Super Mario a planté tout un bestiaire d’ennemis récurrents… Mais aussi des proches de Mario. Et le premier auquel on pense est évidemment Luigi, son frère. Dans Super Mario Bros, Luigi n’est rien d’autre qu’un skin alternatif, pour le mode 2 Joueurs. Mais dès le deuxième opus, sa mythologie est née. Nintendo affine ses traits pour le rendre plus grand, plus différentiable.

Nintendo a t-il une « amoureuse » ? Et bien… Sur son statut Facebook, il pourrait presque écrire qu’il est dans une relation compliquée. Vous souvenez-vous de Lady, dans Donkey Kong, qui sera rebaptisée Pauline ? Et bien, au fil de sa carrière, Mario aura aussi dû jouer les princes charmants pour Daisy (Super Mario Land), et bien évidemment Peach, souveraine du Royaume Toadstool avec qui il entretient, depuis SMB, une relation qui se limite à un bisou sur le pif… Quant à Harmony (Super Mario Galaxy), c’est la friendzone à vie.

► LIRE AUSSI : Pourquoi Camelot a t’il inventé WaLuigi, et sauvé Daisy ?

Au fil des épisodes, l’univers créé par Shigeru Miyamoto s’est peuplé d’êtres plus étonnants les uns que les autres. À l’origine, la tribu était très limitée : Mario et Luigi d’un coté, qui tentaient de délivrer Peach et ses serviteurs, les « Toad » (mot qui signifie « crapaud » en anglais). En face, Bowser et ses sbires : les Koopas (tortues), les Goombas (champignons), plantes Piranhas ou encore Bill-Ball, Bloobs, Lakitu…

Puis, de nouveaux personnages sont apparus, et sont devenus récurrents dans la série : Toad a pris du galon, Yoshi est apparu dans Super Mario World sur Super Nintendo, Bowser s’est trouvé une descendance dans Super Mario Sunshine (sur GameCube), Harmonie est apparue dans Super Mario Galaxy (Wii) et nous avons découvert les Cappy (des chapeaux vivants) dans Super Mario Odyssey (Switch)… Aujourd’hui, la famille s’est agrandie, et il serait fastidieux de lister ici le casting complet de la saga Mario.

L’actualité des jeux Super Mario

Vous l’aurez compris : Mario fête ses 35 ans cette année. Et Nintendo ne pouvait pas passer à coté de cet événement. Aussi, vient de sortir sur Switch Super Mario 3D All Stars. Un jeu qui réunit les trois opus qui ont marqué l’arrivée de Mario dans la 3D : Super Mario 64 (N64), Super Mario Sunshine (GameCube) et Super Mario Galaxy (Wii). Une compilation dont nous allons vous proposer le test très prochainement.

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Rayman

Nintendo a aussi annoncé, cette fois pour le début d’année 2021, un remake de Super Mario 3D World (Wii-U). Super Mario 3D World + Bowser’s Fury (un mode bonus) sortira sur Switch le 12 février 2021. De nouveaux Amiibo Mario chat et Peach chat seront aussi proposés dans un double pack disponible au moment de la sortie du jeu.

Pour allez plus loin…

Si l’univers de Mario vous intéresse, et si vous souhaitez allez plus loin dans l’analyse, et dans la découverte de ce personnage… Je ne peux que vous recommander un ouvrage dont je vous ai déjà parlé, et qui m’a servi de référence durant l’écriture de cet article.

Cet ouvrage est bien évidemment Générations Mario : C’est l’Histoire d’un Plombier, paru chez Third Editions. Un livre signé Alexis Bross, rédacteur jeu vidéo pour les sites Merlanfrit et Gamekult, et Loup Lassinat-Foubert, qui a aussi été journaliste pour Gamekult, puis animateur de podcasts.

► LIRE AUSSI NOTRE CRITIQUE : Générations Mario & Générations Sonic : TOUT ce que vous avez toujours voulu savoir sur le plombier et le hérisson…

Vous pouvez retrouver cet ouvrage de 192 pages sur le site de l’éditeur, au prix de 24,90€

J’me coucherai moins bête

Allez hop ! C’est désormais la tradition : on termine par quelques anecdotes en vrac :

  • Dans les premiers concept-arts pour Donkey Kong, Jumpman était moustachu, mais chauve. Et à l’origine, ce jeu devait être une adaptation de Popeye.
  • Contrairement à une idée reçue, et si vous observez bien les jeux, Mario ne casse pas les briques avec sa tête, mais avec son poing.
  • Le frère de Mario s’appelle Luigi. Un prénom qui sonne italien, évidemment. Mais en Japonais, ce mot se prononce de la même manière que « ruiji » (るいじ) qui signifie « le type pareil » ou « le clone » ! Ce qui renvoie à son rôle de skin du deuxième joueur dans Super Mario Bros.
  • La notice du premier Super Mario Bros nous explique qu’une force maléfique (Bowser) a changé les habitants du Royaume Champignon en briques. Lorsque vous explosez une brique, doit-on considérer que vous tuez un Toad ?
  • Le vrai Super Mario Bros 2 est semblable au premier, au Japon, et est sorti en Occident sous le nom The Lost Levels (dans Super Mario All-Stars sur Super-Nintendo). Le Super Mario Bros 2 que nous avons connu chez nous en 1988 est en fait le jeu Yume Kojo : Doki Doki Panic, dont les héros ont été remplacés par des personnages de Mario (Mario, Luigi, Toad et Peach). Pour faire la différence, les Japonais l’appellent Super Mario Bros USA.
  • « Oki Doki ! Mama mia… Let’s a go… It’s me, Mario ! » sont les répliques les plus connues de Mario ! Il est doublé par un certain Charles Martinet, acteur américain qui est aussi la voix de Luigi, Baby Mario, Baby Luigi et Wario.
Sega vs Nintendo
  • Dans Alex Kidd in Shinobi World (Master System), un ennemi à moustache se nomme Mari-Oh.
  • Dans Super Mario Bros 3, lorsque Mario utilise la flûte, le son de l’instrument provient de The Legend of Zelda.
  • En pleine guerre des marques, Sega crée Sonic pour ringardiser Mario, dont il est l’exact opposé. Sonic est bleu quand Mario a une dominante rouge ; Et il est mince quand Mario est bedonnant ; Sonic est rapide quand Mario est plus lent ; Le hérisson est un ado quand Mario est un adulte ; Mario est propre sur lui quand Sonic est arrogant et limite insolent…
  • Pour créer les Chain Chomps (boulets noirs qui peuvent vous mordre), ennemis récurrents dès SMB3... Shigeru Miyamoto s’est inspiré du chien de ses voisins, qui le terrorisait lorsqu’il était enfant. Un jour, ce chien a failli le mordre, et le petit Shigeru a été sauvé grâce à la chaîne qui retenait l’animal…
► LIRE AUSSI : Pourquoi Yoshi est-il bien un dinosaure, et non un dragon ?
  • Dans Assassin’s Creed II, l’oncle d’Ezio s’appelle Mario Auditore. Lorsqu’il se présente à son neveu, il utilise cette célèbre réplique : « It’s me, Mario !« 
  • Et dans Dying Light, si vous trouvez la bonne bouche d’aération, vous y trouverez un tuyau vert. Entrez dedans, et vous pourrez traverser le premier niveau de Super Mario Bros !
  • Dans Super Mario Sunshine, Il Piantissimo a le même design que le Marathonien dans Zelda : Ocarina of Time, ou que le Postier dans Majora’s Mask. Même personnage ?
  • Dans Donkey Kong Jr, c’est Mario le méchant ! Vous incarnez le fils de Donkey Kong, et devez libérer votre papa, emprisonné par Mario.
  • Dans Angry Birds Space, le second Eggstéroïd est une référence au monde 1-1 de SMB.
  • Dans Super Mario Maker, le développeur français Michel Ancel (Rayman, Beyond Good & Evil) a créé un niveau à l’attention de Shigeru Miyamoto. Un niveau qui reprend le level-design de l’un des jeux préférés de Miyamoto : Pac-Man. Et un niveau que tous les joueurs ont pu télécharger et essayer (le nom du niveau est Pac-Mario)…
  • Lorsqu’un jeu d’un éditeur tiers sort sur une console Nintendo, Big N aime glisser des références. Ainsi, vous pouvez installer une statue géante de Mario dans votre ville, dans Sim City (Super-Nintendo)… Ou vêtir Bayonetta de tenues Mario et Luigi sur Wii-U… Dans Tekken Tag Tournament 2, version Wii-U, les personnages emblématiques de Bandai-Namco peuvent aussi s’habiller en Mario, Luigi et Bowser !

Lire aussi nos derniers portraits :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)