Super Monkey Ball : Banana Blitz HD, l’arcade à la maison

0 300

Au beau milieu de la salve de triple A qui s’accumulent en cette fin d’année 2019, Sega ose le retour de l’une de ses licences arcade les plus populaires. Le singe Aï-Aï est de retour dans Super Monkey Ball : Banana Blitz HD.

Le singe a les boules !

Comme l’indique le HD présent dans le titre, ce nouveau soft de Sega est un portage… Upgradé pour être compatible avec les normes HD ou 4K d’aujourd’hui. En l’occurrence, le titre en question est Super Monkey Ball : Banana Blitz, un jeu d’adresse sorti initialement en 2006 sur Wii.

La licence est sortie initialement en 2001, sur bornes d’arcade. Le premier jeu devait aussi sortir sur Dreamcast mais… Après la mort de celle-ci, il représentera finalement la marque Sega sur GameCube la même année (mais en 2002 en Europe). Sur GameCube sortira aussi sa suite, Super Monkey Ball 2, en 2002.

► Lire aussi : TEST : Concrete Genie : PlayStation, dessine-moi un chef d’oeuvre

On ne change pas une équipe qui gagne ! Et le singe Aï-Aï et ses amis reviendront chez Nintendo, quelques années plus tard. Banana Blitz sort sur Wii en 2006. Et cette fois, le jeu utilise la détection de mouvements des Wiimotes.

Enfin, pour parfaire vos connaissances, sachez que le jeu est le fruit de l’imagination de Toshihiro Nagoshi. Un producteur/directeur et designer à ses heures, connu chez Sega et AM4, associé à des jeux phares tels que Phantasy Star Online, Daytona USA, Virtua Fighters, F-Zero GX, Nights, Sonic Heroes. Le jeu est développé par Sega, et par la Ryu Ga Gotoku team, studio derrière l’excellente licence Yakuza.

Roule ma boule !

Rouler d’un point A à un point B en ramassant des bananes… Pas plus compliqué que ça !

Super Monkey Ball : Banana Blitz HD est un jeu d’adresse/party game. Il consiste à faire dévaler un niveau à un singe enfermé dans une boule. Le jeu enchaîne plusieurs plateaux, avec un départ, une arrivée, des items à récupérer et des pièges à éviter en chemin. Et gare aux rebords, vous frôlez bien souvent le précipice.

La particularité du gameplay est qu’ici, vous ne contrôlez pas Aï-Aï (notre héros simiesque), mais l’inclinaison du plateau. C’est en le penchant dans une direction voulue, avec plus ou moins d’inclinaison, que vous allez influer sur la direction et la vitesse de votre boule. La seule action que vous pourrez faire accomplir à votre avatar est le saut.

► Lire aussi : TEST : Megadrive Mini : Sega, c’est (vraiment) plus fort que toi !

Avec une direction artistique très colorée et enfantine, et des musiques pêchues comme seul Sega sait le faire… Le jeu est visuellement très agréable à regarder, bien qu’il soit très loin du photoréalisme contemporain. Point sur lequel beaucoup jugeront que, malgré son aspect « bonbon multicolore » , ce Super Monkey Ball : Banana Blitz HD peut parfois sembler daté. Mais un peu de formes rondes et de couleurs éclatantes n’a jamais fait de mal à personne ! On regrettera cependant quelques soucis de caméra, qui part parfois en vrille et vous donne le mal de mer…

En revanche, le gameplay, bien que très accessible, demandera une certaine prise en main. Les commandes ne sont pas toujours instinctives, et il est facile de se louper pour une bête question de manque de précision dans les commandes. Mais au bout de quelques minutes de jeu, le titre de Sega fait le job.

Un vrai jeu d’arcade

L’un des mini-jeux vous permettra de faire du snowboard.

C’est donc ici que nous allons expliciter le titre de ce test. Car oui, Super Monkey Ball : Banana Blitz HD est un véritable jeu d’arcade, pour la maison ! Avec ce que l’on peut en retenir de positif, mais aussi de négatif.

Les jeux d’arcade, c’est ce que Sega maîtrise le mieux ! Musique très pêchue et japonisante, graphismes ultra-colorés, direction artistique enfantine et jouabilité aux petits oignons… C’est aussi la raison pour laquelle on aime les jeux Sega, et cette ambiance que je ne retrouve qu’avec cette marque. Ils nous rappellent notre adolescence, à claquer notre argent de poche le mercredi après-midi dans les bars, avec les potes. Sur ce terrain, Sega est chez lui, et on ne peut que savourer !

► Lire aussi : TEST : The Legend of Zelda : Link’s Awakening est-il le jeu de l’année ?

L’aspect négatif, c’est bien évidemment la durée très limitée du jeu. Lorsque vous glissez votre pièce dans une borne, la partie doit être rapide, et ne s’encombre pas avec un scénario. Et c’est le cas ici ! Ne comptez pas sur ce soft pour de grandes révélations sur le lore de Super Monkey Ball, le scénario est tout simplement inexistant.

Lorsque vous lancez une partie, les niveaux s’enchaînent, sans intro, sans histoire. Si ce n’est une courte cinématique qui nous laisse comprendre qu’un grand méchant (et boss final) vous a dérobé vos bananes. Dès lors, les (courts) tableaux se suivent, chaque chapitre/monde se ponctuant par un combat de boss. Le nombre de mondes, comme le nombre de personnages jouables (7 en comptant Sonic, en guest, chacun avec des statistiques qui lui sont propres) sont trop réduits pour nous accrocher pendant des heures.

Résultat des courses : le mode solo se plie entre une heure et trois heures selon votre adresse. Chacun des 8 mondes thématiques se divise en sept tableaux, un boss et un niveau bonus, avec une difficulté croissante. Soit environ 80 tableaux, plus ceux conçus spécialement pour Sonic. Soit une centaine au final.

Comment prolonger le plaisir ?

À la fin de chaque monde, un boss vous attend.

Vous l’aurez compris ! On aurait clairement aimé avoir plus. Plus de niveaux, plus de personnages ! Fort heureusement, le jeu propose quelques features qui vont venir gonfler sa durée de vie, un temps.

Ainsi, une fois l’aventure pliée, vous pourrez refaire le jeu en mode contre-la-montre (terminez le plus vite possible). De plus, on pourra s’amuser avec les défis proposés, 10 mini-jeux qui vous permettront par exemple de dévaler des pentes en snowboard, faire du lancer de poids, jouer à un shoot’em up… Dommage que beaucoup soient tout simplement injouables (comme l’overcraft). La course Decathlon vous propose d’enchaîner les 10 mini-jeux.

Enfin, et c’est un plus non-négligeable, le soft est aussi jouable en multijoueur, en local jusqu’à quatre joueurs. Fun assuré avec vos amis ou vos enfants ! Hélas, le online se limite à comparer vos scores avec la communauté (matchmaking). Dommage que l’on ne puisse pas non plus affronter les autres joueurs.

Au final

Au beau milieu de la salve de jeux Triple A de cette fin d’année, Sega ose sortir un jeu plus naïf, un remaster plus modeste… Mais plus familial aussi. Si le jeu se loupe sur son contenu et sa durée de vie, bien trop maigre, il brille par son gameplay original, et par son ambiance bon-enfant qui ravira les plus jeunes comme les plus anciens, nostalgiques de l’âge d’or de Sega.

Cependant, il sera très difficile pour ce jeu fort sympathique de se faire une place, sur un calendrier où les grosses sorties s’enchaînent. Le budget de nombreux joueurs reste limité, et malgré son prix attractif de moins de 40€, il faudra faire des choix. Et aussi sympa soit-il, SMBBB-HD ne s’impose pas comme une priorité, surtout en ce moment ! Mais à l’occasion, ce serait bête de passer à coté…


Super Monkey Ball : Banana Blitz HD

Testé sur une version PS4, fournie par l’éditeur.

Points positifs :

  • Graphismes, direction artistique : c’est joli à regarder
  • L’ambiance très « jeu d’arcade Sega »
  • Les mini-games et le decathlon
  • Du speedrun et du classement online
  • Du multi-local
  • Sonic en guest
  • Des niveaux variés

Points négatifs :

  • La physique pas toujours au top
  • Le scénario a disparu dans une autre dimension
  • Trop court, et trop peu de contenu
  • Des mini-jeux injouables
  • Pas de online (si ce n’est de voir les scores)
  • La caméra donne parfois le mal de mer

Lire aussi nos derniers tests :

Pour les amoureux de jeu vidéo, c'est un réel plaisir que de retrouver Aï-Aï et cette licence culte de Sega qu'est Super Monkey Ball. Un jeu agréable et plein de positivité, mais qui pêche hélas par son contenu trop limité. Grosse prise de risques de Sega, en cette période où les joueurs croulent sous les sorties !
70%
Oui, mais...

Pour les amoureux de jeu vidéo, c'est un réel plaisir que de retrouver Aï-Aï et cette licence culte de Sega qu'est Super Monkey Ball. Un jeu agréable et plein de positivité, mais qui pêche hélas par son contenu trop limité. Grosse prise de risques de Sega, en cette période où les joueurs croulent sous les sorties !

  • Graphismes
  • Jouabilité
  • Musique/Ambiance
  • Contenu
  • Durée de vie

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');