Stadia c’est fini, Google jette l’éponge

0 33

C’est terminé pour Stadia : à peine trois ans après son lancement, Google vient d’annoncer que son service de cloud-gaming fermera en janvier.

Rideau en janvier 2023 !

Mauvaise nouvelle si vous comptiez parmi les abonnés de Stadia, le « Netflix du jeu vidéo » comme on avait pris l’habitude de surnommer ce service. Google vient d’annoncer officiellement sa fin, dans un futur très proche ! Le service va être progressivement abandonné, jusqu’à sa fermeture totale le 18 janvier 2023.

« Nous avons pris la difficile décision de réduire progressivement le service de streaming de Stadia. Nous avons échoué à attirer autant d’utilisateurs que ce qui était anticipé. »

Phil Harrison, vice-président et directeur de Google.

Le directeur de Google s’est aussi engagé à ce que les utilisateurs qui ont acheté des jeux à l’unité sur la plate-forme soient remboursés d’ici la fermeture totale.

► LIRE AUSSI : XBox : Phil Spencer n’a pas l’intention de monter les prix

Stadia avait été lancé en novembre 2019. Son objectif : fédérer des joueurs autour des plus grands titres du jeu vidéo. Mais Google proposait ici de jouer sans console ou sans PC, sur des jeux hébergés sur des serveurs. Vous pouviez alors jouer sur votre TV, smartphone, écran de PC… Du cloud-gaming, quoi, comme le fait depuis longtemps le Français Shadow.

Oui mais voilà : le lancement de Stadia ne s’est pas passé comme prévu, réunissant moins de joueurs que prévu. De plus, Google a engagé plusieurs millions, d’une part pour acheter les droits d’exploitation de grosses licences de chez Rockstar, Ubisoft, etc… D’autre part pour créer son propre studio de développement, Stadia Games & Entertainment.

Studio dans lequel on verra évoluer, un temps, une certaine Jade Raymond, qui s’était illustrée auparavant chez Ubisoft sur les jeux Assassin’s Creed. Jusqu’à son départ en février 2021 pour monter son propre studio, pendant que Google fermait Stadia Games & Entertainment.

La fermeture de Stadia n’est donc hélas pas une surprise. Mais cet échec du géant Google reste un événement dans l’industrie du jeu vidéo.

Source : communiqué de Google.

LIRE AUSSI :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)