Pourquoi ma PS4 chauffe t-elle, et fait-elle le bruit d’un réacteur ?

0 616

Dès que vous lancez un jeu, votre PS4 vous donne l’impression d’avoir un réacteur d’avion dans votre salon. La raison tient en deux lignes : elle est encrassée, et a besoin d’un bon nettoyage. Voilà, vous savez tout 😉 Mais pour aller plus loin que cette simple réponse, nous allons aujourd’hui vous expliquer comment y remédier…

Les raisons

Vous avez constaté une surchauffe anormale de votre console PS4 lorsque vous jouez. De plus, le ventilo se met en route très rapidement, et le son qui se dégage de votre console vous laisse penser qu’il galère à tenter de refroidir votre système : vous avez un réacteur de 747 dans votre salon !

En fait, ce phénomène est lié à deux explications. La première est que votre console est tout simplement sale ! Et ce n’est pas du tout péjoratif. Car si beaucoup pensent que nettoyer régulièrement les grilles latérales d’aération suffit, c’est loin d’être le cas ! Car sachez que votre PS4 est un aspirateur à poussière, qui va se loger au niveau du ventilateur, et du radiateur de la console. Si, comme moi, vous ne l’aviez jamais ouverte auparavant, une belle surprise vous attend, sous forme de mouton compact au niveau de la grille du radiateur. De ce fait, il ne refroidit plus, mais chauffe votre système.

Lire aussiPourquoi ma vieille Super-Nintendo est-elle devenue toute jaune ?

Seconde explication : sur votre carte mère, la pâte thermique, dont le rôle est de canaliser la température du processeur, a pu durcir avec le temps. Par conséquent, elle est devenue inefficace ! Donc, nous allons aussi l’enlever, et la remplacer.

Pré-requis : le matériel nécessaire

Pour effectuer ce nettoyage, voici ce dont vous allez avoir besoin.

  • Des tournevis à tête cruciforme et torx (en étoile). Perso, j’utilise et je vous recommande le Wowstick 1F – 69 in One (lien ici). Mais un simple tournevis manuel avec des embouts torx fera l’affaire.
  • De la pâte thermique : une NT-H1 de Noctua est idéale pour notre PS4 (lien ici).
  • Un carton (pour y planter vos vis et ne pas les perdre, en notant à quoi elles correspondent).
  • Un chiffon microfibres
  • Un pinceau
  • Une bombe anti-poussière (surtout JAMAIS de produit ménager).
  • Du dissolvant (utilisé par votre copine pour son vernis à ongles).
  • Des cotons tiges.

C’est parti ! On démonte la console !

Avant de démonter votre console, deux dernières recommandations. Tout d’abord, assurez-vous qu’elle n’est plus sous garantie (sinon, la garantie ne sera plus valable). Si la console est sous garantie, voyez avec le SAV (mais généralement, ce problème survient après 4 ou 5 ans d’utilisation de la console). Et si vous n’êtes pas sûr de vous, faites vous aider par un adulte, ou un expert en bricolage (flinguer sa PS4, ça pique toujours un peu… Et nous ne pourrons être tenus pour responsables en cas de soucis 😉 )…

Lire aussiPourquoi ma mini cartouche Switch a t-elle un goût affreux ?

Comme mentionné plus haut, prenez aussi un carton, dans lequel vous allez planter vos vis, en notant à quoi elles correspondent : une rangée pour la coque, une rangée pour l’arrière, etc… Et surtout, classez-les en suivant l’ordre chronologique. Sachez aussi que, pour chaque étape, le constructeur a gravé des flèches sur les composants, pour indiquer les vis à enlever.

1 – Le capot du disque dur

Pas de grosse difficulté pour ce premier capot (le plus petit, à gauche). Il suffit d’imprimer une légère pression au centre, et de le faire glisser pour dévoiler le compartiment du disque dur.

2 – Retirez le disque dur

Pas de difficulté majeure non plus : une vis cruciforme (la plus grosse) à retirer… Il suffit ensuite de tirer le disque dur de son logement.

Note : si vous souhaitez le changer pour plus de capacité, c’est l’occasion !

3 – Dévissez les quatre vis à l’arrière

Nous allons maintenant retirer le capot inférieur de la console. Pour cela, retournez-la. À l’arrière, il faudra enlever les quatre vis cachées par des autocollants. Attention, enlever ces stickers annule votre garantie…

Enlevez le cache délicatement (ne jamais forcer). Les entrailles de la console se dévoilent…

4 – Le bloc d’alimentation

Nous allons maintenant retirer le bloc d’alimentation, au premier plan. Manoeuvre un peu plus délicate, puisqu’en plus de cinq vis (en rouge sur la photo), vous aurez aussi la fiche d’alimentation à débrancher (en jaune). Pour cela, tirez délicatement dessus (encore une fois, ne forcez pas, la prise doit se déboîter toute seule).

Lire aussiPourquoi le GameBoy fut-il (et est toujours) un petit bijou de technologie ?

Vous pouvez maintenant sortir délicatement le bloc d’alim, et le poser à coté. S’il est poussiéreux, n’hésitez pas à le nettoyer à l’aide du pinceau.

Une fois le bloc l’alimentation retiré, pensez aussi à retirer l’antenne Wi-Fi. Ici, elle se situe en haut à gauche. Une vis pour désolidariser le bloc d’antenne métallique (rond jaune sur la photo)… Puis suivez le fil, fiché sur la carte mère sous le bloc d’alimentation que vous venez de retirer. Cette fiche n’est pas soudée. Glissez un petit tournevis à tête plate sous la fiche, et faites délicatement levier pour le débrancher… Notez bien le parcours de votre fil d’antenne (une partie ici en jaune… Ici, au niveau de la flèche jaune, il « serpente » sous le bloc d’alimentation jusqu’à la carte mère), pour le replacer correctement ultérieurement.

5 – Le lecteur bluray

De même, nous allons maintenant retirer le bloc du lecteur bluray. Tout d’abord, vous allez devoir retirer trois vis, pour oter la plaque d’alu de protection (photo ci-dessus).

Avant de démonter le bloc, vous allez devoir enlever la nappe. Elle est fixée sur des ports à clapet : il suffit d’appuyer sur la partie métallique du port, et de tirer en douceur sur la nappe. Faites la manip’ des deux cotés.

Décrochez ensuite délicatement la fiche d’alimentation du lecteur bluray, puis dévissez les vis qui le fixent à la structure (Sony a dessiné des flèches à coté des vis à enlever). Vous pouvez maintenant retirer le bloc bluray.

6 – Retour au dessus

Retournez la console (remettez-la à l’endroit, quoi), pour accéder à la dernière partie de la coque de plastique, au dessus, à retirer. Elle est fixée, du coté de l’emplacement du disque dur, par deux vis. Enlevez-les, puis déboîtez délicatement la coque.

Vous avez maintenant accès à la plaque de métal qui protège la carte mère (photo). Trois choses à enlever, pour pouvoir la déplacer : 12 vis torx ici en rouge (on ne les voit pas toutes sur la photo, mais il y en a bien 12), les deux vis cruciforme et le losange de métal fixé au radiateur (en orange), et une vis (en vert), à décrocher de l’autre coté, en retournant la console. Il s’agit d’une vis noire, près de la prise d’alimentation que vous avez défichée dans le point 4.

Lire aussiPourquoi le jeu vidéo a t-il failli disparaître en 1983 ?

En haut à gauche sur la photo (entre les deux marques rouges), n’oubliez pas de déclipser la prise du ventilateur, de la carte mère. Elle se tire simplement vers le haut.

Vous pouvez maintenant retirer cette plaque métallique, ainsi que la carte mère (attention à ne pas perdre les patins thermiques, qui ressemblent à de petits carrés de caoutchouc… Repositionnez-les si besoin)… Puis une seconde plaque d’aluminium, en dessous, sur laquelle est fixé le radiateur (3 vis à enlever). D’ailleurs, c’est cette dernière qui nous intéresse pour le point suivant.

7 – L’origine du problème

Et voici l’origine du problème. Regardez-moi ce radiateur. Impossible de refroidir la console dans ces conditions. Bien évidemment, il va falloir le nettoyer. À la bombe anti-poussière, au pinceau… Voire un coup d’aspirateur (puissance la plus faible) si les grilles sont vraiment crades… Les grilles doivent redevenir nickel !

Puisque vous avez votre pinceau en main, profitez-en pour enlever la poussière des deux plaques métalliques… Et aussi à en passer un coup sur la carte mère. En faisant évidemment attention en passant sur les composants, c’est fragile : n’y allez donc pas comme un bourrin 😉

8 – Carte mère et pâte thermique

La carte mère aura elle aussi besoin d’un bon nettoyage, à l’aide d’un pinceau, comme indiqué plus haut… Enlevez la poussière délicatement. Mais attention à ne pas perdre les patins anti-thermiques (flèches jaunes). S’ils tombent, replacez-les. Il y en a très exactement 8 (3, 2 et 3 autour du processeur).

Intéressons-nous maintenant au processeur (rond rouge), recouvert par une pâte thermique qui a durci, et ne fait plus son travail. On va donc d’une part la nettoyer, en grattant délicatement avec un morceau de plastique souple (carte de crédit, ou idéalement, un médiator de guitare…). Une fois décapé, terminez le nettoyage en utilisant le dissolvant de votre copine, avec un coton-tige… Le processeur doit redevenir nickel, brillant !

De même, nettoyez de la même manière, sur la plaque d’alu supérieure, la partie qui est en contact avec cette pâte thermique (aucun résidu ne doit rester sur la plaque). Dans les deux cas, attendez une demi-heure, que le dissolvant sèche…

 

Nous allons maintenant prendre la seringue de pâte thermique, et en appliquer une toute petite dose (la taille d’un petit grain de maïs, ou d’un petit pois) au milieu du processeur. Lorsque vous replacerez la plaque d’alu, elle va s’étaler sur la surface du processeur…

9 – Un coup sur le ventilateur ?

Si votre nettoyage à la brosse du ventilateur n’a pas suffit, vous pouvez aussi en profiter pour le démonter, et le nettoyer. Ici, vous aurez deux vis à retirer, pour pouvoir le déloger de son emplacement. Un coup de pinceau sur les pales et sur le rotor, pour enlever la poussière, et on le remet en place !

10 – Remontez

Et voici le moment le plus agréable. Tout a été nettoyé … Il va falloir tout remonter. Rien de bien compliqué : il suffit de reprendre ce tuto dans le sens inverse. Et si vous avez suivi notre conseil, qui consiste à classer vos vis sur un carton, en notant à quoi elles correspondent… Ce ne sera qu’une formalité !

On replace donc le ventilateur dans son logement, les trois plaques (d’abord celle avec le radiateur et ses 3 vis, puis la carte-mère au milieu, et enfin la tôle qui maintient le tout, sans oublier son « losange » de métal), on rebranche le ventilo sur la carte-mère… On remet toutes les vis, puis la partie supérieure (plastique) de la coque… On retourne la console pour replacer le lecteur bluray… Puis sa nappe et ses vis… Puis l’antenne wi-fi, puis l’alimentation (branchez-la d’abord, avant de revisser)… La coque inférieure (à revisser)… On retourne la console pour replacer le disque dur, on referme le dernier capot, et voilà ! Contrairement à un meuble Ikéa, aucune vis ne doit rester à la fin !

Pour éviter les mauvaises surprises, pensez-bien à tout rebrancher. Souvenez-vous, on a défiché :

  • Le ventilateur
  • le lecteur bluray
  • l’antenne wi-fi
  • l’alimentation.

Si, une fois remontée, votre console ne fonctionne pas, c’est sans doute que vous avez oublié de rebrancher quelque chose. Mauvaise nouvelle : dans ce cas, il faudra redémonter pour trouver l’origine du problème.

C’est fini ?

C’est terminé, votre PS4 est remontée ! Il suffit de la rebrancher, et de la redémarrer pour constater qu’elle tourne désormais en silence. Bien sûr, vous entendrez le ventilo, mais il va désormais vous sembler très discret ! Vous ne réveillerez plus toute la maison lorsque vous jouerez la nuit !

Si pour ma part, la console fonctionne désormais parfaitement, un petit soucis peut se poser à l’occasion. La fameuse erreur CE-34305-5. Autrement dit, votre console peut ne plus reconnaître certains jeux en les lisant depuis le disque dur. Sony préconise alors de désinstaller le jeu, puis de le réinstaller.

Lire aussiPourquoi le nom de la « PlayStation 4 » a t-il posé problème au Japon ?

Ce problème est dû (c’est mon interprétation) au fait que vous ayez débranché votre disque dur au début du nettoyage. Et votre console identifie celui-ci comme un nouveau disque dur ! Mais de mon coté, aucune désinstallation n’a été nécessaire. Après quelques minutes d’attente, tout s’est remis en place, et le jeu qui refusait de démarrer est reparti comme en 40 !

Pour aller plus loin

Pour réaliser cette opération, je me suis pas mal renseigné préalablement sur la toile. Et je ne peux que vous recommander une vidéo que j’ai suivi au pied de la lettre pour ne pas faire d’erreur. Elle a été ma feuille de route ! Celle de Rétrojeux (merci à lui pour son boulot et sa passion), qui a d’ailleurs plein d’autres vidéos sympas sur sa chaîne… Voici la vidéo, qui vous apportera sans doute d’autres précisions… Et beaucoup d’images…

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');