Dans la peau du personnage de… Terra Branford (Final Fantasy VI)

S’il est un personnage qui a beaucoup donné pour la cause féministe dans le jeu vidéo… C’est bien Terra Branford ! En 1994, elle devient la toute première femme à tenir le rôle principal dans une licence cultissime : Final Fantasy. Nous sommes dans Final Fantasy VI, un épisode qui surclasse parfois le monumental FF7 dans le cœur de certains fans…

Le personnage principal d’un Final Fantasy est une femme !

Le 2 avril 1994 sort, au Japon, Final Fantasy VI. Et dans cette série de RPG, c’est une grande première ! Car pour la première fois dans cette grande saga de Squaresoft (qui deviendra Square-Enix), vous n’incarnerez pas un homme, mais UNE héroïne. Une femme répondant au nom de Tina Branford… Mais qui deviendra Terra Branford avec son passage en Occident.

Pour retrouver une femme aux commandes d’une aventure Final Fantasy, il faudra ensuite attendre 2010, seize ans plus tard… Pour incarner Lightning dans Final Fantasy XIII (PS3 et X360, puis PC quatre ans plus tard).

Qui est Terra ?

Lorsque le jeu est porté sur GameBoy Advance, sa notice nous présente Terra ainsi : « Une jeune femme mystérieuse née avec le don de la magie. Elle était sous le contrôle de l’empire… » ! Plus précisément, Terra est une jeune fille dont on estime l’âge autour de 18 ans, au début du jeu Final Fantasy VI.

Elle est vêtue d’une robe rouge, avec des épaulettes violettes, et porte une ceinture violette à la taille, ainsi que des bottes rouges. Elle porte une queue de cheval. À l’origine, sa chevelure est verte (pour la différencier de Célès, qui est blonde). Mais des artworks du jeu la présenteront aussi blonde (ou parfois vert très pâle). Couleur qui sera aussi adoptée pour la version Dissidia Final Fantasy de Terra… Les cheveux verts étant alors associés à sa version alternative.

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage du… Chocobo

Mais de par sa nature hybride, Terra peut aussi se transformer en chimère (ou Esper). Ses cheveux se détachent alors, et sa peau devient violette. D’ailleurs, dans son nom de famille, on retrouve la racine « Bran » qui, en Gallois, désigne le corbeau. Animal qui, dans la mythologie celtique, est lié à la sorcellerie et à la transformation (et « ford » est le gué, l’endroit de la rivière où vous pouvez traverser sans demander de l’aide, encore une image).

Mais le plus intéressant est la personnalité de Terra, en proie au doute, pour ne pas dire torturée. Au début du jeu, on la découvre naïve, ignorant beaucoup du monde qui l’entoure… Et accessoirement, elle est amnésique (autrement dit, elle ne connaît que son nom). Terra est aussi très méfiante, soupçonnant tout le monde de vouloir s’approprier ses pouvoirs. Pourtant, sa carapace va finir par se fissurer. Et elle montrera des affinités avec les enfants, et va développer une amitié avec Celes Chere, autre personnage féminin du jeu. Petit à petit, le joueur va la voir évoluer, s’émanciper, devenir plus forte… Et c’est justement cette évolution qui en fait une femme forte du jeu vidéo !

Un destin tragique (attention, on va spoiler)

DISCLAIMER : Vous voilà prévenus : dans cette partie, il va y avoir du bon gros spoiler ! Si vous voulez découvrir l’histoire de Terra par vous même, nous vous recommandons de passer directement à la partie suivante !

Comme vous avez pu le lire plus haut, Terra est une créature hybride. Elle est la fille d’une chimère, Maduin, et de l’humaine Madeline. De par sa nature, elle est dotée de grands pouvoirs, qui vont très vite intéresser l’Empire Gestalhien. Lorsque celui-ci fait plier le royaume des Chimères, l’Empereur emmène Terra, alors bébé, pour en faire une arme, et elle est alors surnommée « Elite Magitek » !

Cette utilisation de son pouvoir atteint des sommets lorsque le général impérial Kefka Palazzo se penche sur son cas. Il place alors sur sa tête un diadème de contrôle, qui lui permet de faire obéir Terra au moindre de ses ordres. Comme massacrer 50 soldats sans sourciller, par exemple…

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Lara Croft (Tomb Raider)

Final Fantasy VI débute tandis que Terra Branford est envoyée à Narshe, en compagnie des soldats impériaux Biggs et Wedge, afin de trouver une chimère. Et lorsque le trio retrouve celle-ci, cette chimère tue les deux soldats, et entre en résonnance avec Terra, détruisant son diadème. Terra est alors libérée, mais amnésique (elle ne se souvient que de son prénom).

Dès lors débute notre périple, et celui de Terra qui, au fil de l’aventure, va se lier d’amitié avec des résistants (mais cela ne sera pas facile), et s’attaquer à l’Empire. Et en particulier à Kefka, antagoniste principal du jeu.

Un personnage polyvalent

Dans un jeu qui fait (encore à cette époque) la part belle aux « Jobs » ou aux spécialisations des personnages, Terra est un personnage polyvalent… Contrairement à ce que pourrait laisser penser sa nature magique. Elle peut ainsi s’équiper de quasiment toutes les armes et armures du jeu. Et ainsi développer autant ses aptitudes magiques que physiques.

Si Terra devait être liée à un élément, ce serait sans aucun doute le feu. D’ailleurs, ses capacités de base seront Fire, Flare et Meltdown. Mais elle possède également la capacité Transe, qui lui permet de se transformer en Esper durant le combat : elle double alors les dégâts qu’elle provoque, et divise ceux qu’elle reçoit. Un état qui permet d’augmenter ses statistiques, ainsi que ses sorts.

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Samus Aran (Metroïd)

Enfin, elle possède aussi une capacité spéciale Riot Blade (l’équivalent des Limit Brake), qui lui permet de lancer son épée pour envoyer des vagues d’énergie aux ennemis (ou ses griffes sous sa forme d’Esper).

De ce fait, Terra est un personnage que vous intégrerez dans votre équipe quasiment tout le temps… Tant sa puissance et sa polyvalence vont vous permettre de mener à bien vos combats. Et forcément, si vous l’utilisez régulièrement, elle va progresser, et développer de nouvelles magies encore plus puissantes. Un personnage indispensable, donc…

Ses différentes apparitions

Si elle est l’héroïne principale de Final Fantasy VI, Terra Branford apparaît dans de nombreux autres jeux. Vous pouvez donc la voir dans :

  • 1994 : Final Fantasy VI, sur Super-Famicom/SNES.
  • 1999 : Final Fantasy VI sur PlayStation.
  • 2006 : Final Fantasy VI sur GameBoy Advance.
  • 2009 : Dissidia Final Fantasy, sur PSP.
  • 2011 : Final Fantasy VI sur console virtuelle (Wii) et PSN (PS3).
  • 2011 : Dissidia 012 (Duodecim) : Final Fantasy, sur PSP.
  • 2012 : Theatrhythm Final Fantasy, sur 3DS.
  • 2014 : Final Fantasy VI, sur iOs et Android.
  • 2015 : Dissidia Final Fantasy NT (Arcade et PS4).
  • 2016 : World of Final Fantasy, sur PS4, PS-Vita, Switch, Xbox One, PC.

J’me coucherai moins bête

L’un des nombreux artworks officiels de Yoshitaka Amano.
  • Son nom en Japonais est Tina Branford. Le traducteur Ted Woosley a changé son prénom en Terra car il trouvait dommage que l’héroïne porte un nom occidental assez banal (idée confirmée par des retours de beta-testeurs).
  • Terra Branford est la toute première femme à devenir héroïne d’un jeu Final Fantasy. Mais initialement, aux prémices du projet, elle devait être un homme.
  • Initialement, le chara-designer Kazuno Shibuya l’imaginait blonde avec des cheveux courts. Son look final a été inspiré par les artworks d’Amano.
  • En latin, « Terra » désigne la Terre. Certains ont pu, phonétiquement rapprocher le prénom de l’héroïne de « Téras » qui signifie « monstre » en grec…
  • Dans Final Fantasy XIIon peut trouver un personnage féminin répondant au nom de Terra dans les plaines de Giza, en train d’admirer la faune locale.
  • Avec Faris (Final Fantasy V), Terra est l’un des personnages préférés de Yoshitaka Amano, en termes de design. Elle est d’ailleurs le personnage de Final Fantasy pour lequel il a réalisé le plus d’artworks officiels (près d’une trentaine).
  • Selon Yoshinora Kitase, Terra n’est pas le personnage principal du jeu ! D’ailleurs, selon lui, Final Fantasy VI n’a pas vraiment de héros principal, chaque perso ayant un solide background. Pourtant, Terra est très présente dans les artworks du jeu, sur le logo, son histoire est la plus développée… Donc on considérera tout de même que Terra est bien l’héroïne du jeu.
  • Terra Branford fait partie des rares personnages « hybrides » de Final Fantasy. Famille qui se compose aussi de Aerith Gainsborough et Sephiroth (FF7), Cecil Harvey et Golbez (FFIV), Seymour Guado et Yuna (FFX)…
  • Terra fait aussi des apparitions dans des jeux autres que Final Fantasy : elle est jouable dans Yo-Kai Watch : Wibble Wobble (sur mobiles) ou dans Puzzle & Dragons (mobiles), ou encore sous forme d’avatar dans Kingdom Hearts : Re:Code

Lire aussi nos portraits :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)