Quand les marques de jeux vidéo se trollent ou se clashent…

0 847

Le monde du jeu vidéo n’est pas celui des Bisounours. Et si la plupart du temps, les marques se font une guerre bon enfant… On a aussi pu voir par le passé des poignards dans le dos ou des trolls cocasses. Qu’ils soient drôle ou totalement vaches, voici quelques exemples dans lesquels les marques ne se sont pas fait de cadeaux !

Sega : le slogan qui trolle Nintendo

Ceux qui, comme moi, ont grandi dans les années 80-90, connaissent ce que nous appelions alors la « guerre des consoles » ! Autrement dit, une guerre farouche entre la Super-Nintendo (de Nintendo) et la Megadrive de Sega. Et choisir une console plus qu’une autre, c’était alors un choix politique qui pouvait même vous brouiller avec vos amis pendant la récré 😉

Et durant cette « guerre » entre les deux marques, on ne peut pas dire que Sega y soit allé de main morte ! En effet, pour promouvoir sa Genesis (Megadrive en Europe), Sega va inventer un slogan que l’on verra alors dans toutes les pubs aux USA… Dans les magazines et à la TV : Genesis does what Nintendon’t ! (traduisez par « La Megadrive fait ce que Nintendo ne peut pas faire » !)

► Lire aussi : Rétro ou actuelle, ma console est-elle concernée par le zonage ?

Derrière ce slogan, les publicitaires de Sega vont alors décliner tout ce que, selon eux, la Megadrive fait mieux que la Super-Nintendo. Les faits ne sont pas forcément toujours avérés, mais on comprend que ça ait pu énerver, du coté de chez Nintendo !

Nintendo et Sony : la plus belle trahison de l’histoire du jeu vidéo

L’anecdote qui va suivre est très connue. Et pour en savoir plus, je vous renvoie à notre « Pourquoi » intitulé Pourquoi, en 1991, Nintendo a créé un monstre : PlayStation ?

Pour résumer les faits, nous sommes en juin 1991, et durant le CES de Las Vegas, Sony s’apprête à dévoiler le lecteur CD qu’il a développé pour la Super-Nintendo. Mais craignant de perdre les droits des jeux diffusés sur CD, Nintendo retourne sa veste au dernier moment. Et annonce, lors de sa conférence le lendemain, que ce lecteur CD se fera avec… Philips !

Sony se sent profondément trahi. Mais sa vengeance sera terrible, car non seulement Nintendo ne sortira pas de lecteur CD-Rom pour sa Super-Nintendo… Mais Sony va poursuivre son projet Playstation en tant que console individuelle, distribuée par ses soins… Qui va ainsi devenir la PlayStation, avec le succès qu’on lui connaît.

1995 : La PlayStation clashée par des pubs Nintendo

Mais l’histoire entre Sony et Nintendo ne s’arrête pas là. Nous sommes maintenant en 1995. Le monde a découvert la PlayStation, et Nintendo s’apprête à sortir sa N64 (à cette époque, elle s’appelle encore Ultra 64). Big N n’est pas plus inquiet que cela, la PlayStation s’adressant à un public différent… Et Sony n’étant pas encore connu en tant que constructeur de consoles…

Pourtant, cela ne va pas empêcher Nintendo de diffuser une campagne de pubs agressive. Et on a tous pu les lire dans les magazines de l’époque. Avec des slogans comme :

  • « Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, oublies la 32 bits que je t’ai commandée »
  • « Si vos parents vous proposent une 32 bits pour Noël, répondez par un gentil « non merci » ! »
  • « Si vous voulez absolument pleurnicher dans quelques mois, exigez une 32 bits pour Noël… »
► Lire aussi : « Jeux vidéo, c’était mieux avant !! » : En êtes-vous vraiment sûrs ?

Des attaques gratuites, d’autant plus que la Nintendo 64 ne sortira que le 1er mars 1997 en Europe.

2001 : Sony s’incruste lors du X01 de Cannes

En 2001 se déroulait, à Cannes, le premier X01. Une conférence organisée sur la côte d’Azur par Microsoft, et qui aura connu plusieurs éditions. Et ce tout premier rendez-vous se déroule les 16 et 17 octobre, soit un mois avant le lancement de la première Xbox en France, en novembre de la même année.

Mais comme vous pouvez vous en douter, Sony ne va pas en rester là. Son plan pour gâcher la fête de Microsoft ? Le géant japonais va placarder, partout dans les rues de Cannes, des affiches pour promouvoir sa PS2. Et accessoirement pour vous faire comprendre que sa console est la meilleure.

2005 : problème de voisinage entre Sony et Microsoft ?

Au début de l’été 2005 (fin juin), afin de préparer le lancement de la PSP, Sony loue un lounge près de la place de l’Étoile, pour y organiser un événement durant plusieurs jours. Quotidiennement, les invités se retrouvent dans cet espace appelé The PSP Factory. Objectif : présenter sous toutes ses coutures la console portable, attendue pour le mois de septembre suivant en France.

Oui mais voilà : face à ce local se trouve un pressing. Et cette boutique vient d’être louée par… Microsoft ! Et forcément, sa vitrine est redécorée aux couleurs de la marque, et plus particulièrement de la X360, avec un slogan : « Gardez vos forces pour cet hiver ! » C’est en effet le 2 décembre 2005 qu’est sortie la Xbox 360 en Europe.

► Lire aussi : Top 10 des jeux les plus « What the Fuck » : quand les développeurs pètent un cable

Initialement prévu pour être affiché jusqu’à la fin de l’événement Sony, le 30 juin… Cet affichage sera retiré quelques jours avant… Selon un article de l’époque, dans le magazine CB News, Sony aurait signé un chèque au gérant de la boutique pour qu’il retire la déco, et qu’il renvoie son chèque à Microsoft.

2007 : Xbox remet ça pour la présentation de la PS3

Nous sommes maintenant le 22 mars 2007. Et lors du lancement de la PS3 en France va se produire un incident à la fois drôle et totalement improbable.

Pour lancer officiellement sa PlayStation 3, Sony a loué un espace privatisé, sur les bords de la Seine, à Paris. La soirée se passe normalement, si ce n’est que les invités ne se sont pas vraiment déplacés en nombre… Et pour les présents, on a déjà vu des événements plus animés… Mais le pire reste à venir…

Car sous les yeux amusés des participants (dont la presse spécialisée) apparaît alors, face à l’événement, une péniche aux couleurs de Xbox. Sur la péniche, quelques mots écrits en grand : Xbox 360 Love You ! Hélas pour Sony (imaginez la gêne), on ne retiendra, de cette soirée, que l’intrusion inopinée (mais bien calculée) du concurrent !

2013 : « prêter un jeu vidéo à un ami pour les nuls »

Faisons un saut de quelques années. Nous sommes maintenant en 2013, et Sony comme Microsoft sont en pleine campagne de promotion de leurs nouvelles consoles respectives : PS4 pour l’un, Xbox One pour l’autre.

Et cette fois-ci, c’est Sony qui va troller publiquement Microsoft. L’objet de la moquerie ? Le prêt de jeux entre joueurs, ou l’utilisation de jeux d’occasion, alors annoncés comme impossibles sur Xbox One (l’Américain corrigera très vite le tir à ce sujet).

Et c’est lors de sa conférence, pendant l’E3, que Sony va dégainer un petit missile à l’attention de son concurrent. Dans une vidéo qui met en scène Shuhei Yoshida, président de Sony Computer Worldwide Studios, et Adam Boyes, en charge des relations avec les éditeurs et les développeurs… Sony explique comment prêter un jeu à un ami. Un tuto en mode « pour les nuls » dans lequel on ne peut s’empêcher de voir un soupçon de moquerie à l’attention de Microsoft.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Et deux ans plus tard, c’est Microsoft qui use de la même méthode et du même ton décalé pour répliquer. En attaquant Sony sur une grosse lacune de la PS4 : la rétrocompatibilité :

2014 : Destiny, le parfum selon Xbox

Nous sommes en 2014, date à laquelle va sortir le jeu Destiny. Oui mais voilà : Sony et Activision ont passé un accord d’exclusivité, qui interdit à Microsoft de faire de la pub pour le jeu.

Ni une ni deux, la firme de Redmond va contourner le problème en publiant une pub… Pour un parfum Destiny. Et donc sans montrer aucune image du jeu. En guise d’explications, Microsoft expliquera :

Destiny est en réalité un FPS épique, disponible sur Xbox. Le truc, c’est que nous n’avions pas l’autorisation de faire de la pub pour ce jeu. Alors on n’en a pas fait. Merci d’avoir senti que quelque chose était dans l’air du temps. Maintenant, allez acheter le jeu et devenez une légende ! »

Microsoft.
► Lire aussi : Advergames : Quand les marques font leur pub avec des jeux vidéo…

Twitter, terreau fertile pour le troll

Il est impossible de lister ici tous les piques que s’envoient les constructeurs via les réseaux sociaux. Sous peine de remplir des pages entières… Et notamment sur Twitter, parfait pour cet exercice.

Néanmoins, lorsque Sony annonce une nouvelle PS4 et la PS4-Pro en 2016… On ne peut s’empêcher de vous partager cette réponse de Microsoft via Twitter… On vous laisse juges :

Lire aussi nos derniers dossiers :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)