Rétro ou actuelle, ma console est-elle concernée par le zonage ?

0 84

Si vous vous lancez dans le rétro-gaming, alors il est une question que vous vous posez sans doute : ma console fétiche est-elle zonée ? Autrement dit, peut-elle lire des jeux de provenance autre que son pays de commercialisation ? Pour répondre à cette épineuse question, nous allons aujourd’hui faire le point sur le zonage des consoles, rétros et actuelles…

Qu’est-ce que le zonage ?

Avant de commencer, il est bon de vous rappeler en quoi consiste le zonage. Ce procédé, que l’on retrouve aussi, par exemple, pour les DVD ou les Bluray, consiste en un découpage du monde en «zones», ou en régions.

Lire aussiPourquoi ma mini cartouche Switch a t-elle un goût affreux ?

Le zonage peut être lié à des contraintes techniques. Ainsi pour la vidéo par exemple (et notamment les VHS), le monde se divisait autrefois en zones NTSC (National Television System Comitee… grosso modo le Japon et les USA) et en zone PAL (Phase Alterning Line… en Europe… Pour ne pas vous embrouiller, on ne parlera pas du Secam français, ou SÉquentiel Couleur Avec Mémoire). Mais autrefois, la différence reposait entre-autres sur les propriétés de vos téléviseurs, les jeux NTSC tournant en 60 htz, contre du 50 htz pour les régions PAL.

PAL et NTSC sont aussi deux notions que l’on retrouve pour le jeu vidéo. Et si l’on parle encore aujourd’hui de ces standards PAL et NTSC, en Europe nos TV actuelles digèrent sans problème le 60 htz. Et si autrefois les constructeurs de consoles choisissaient de zoner leurs jeux (pour diverses raisons : techniques, juridiques, contrôle du marché…), les machines actuelles sont aujourd’hui dézonées… 

Peut-on contourner un zonage ?

Autrefois, le zonage apparaissait sous différentes formes : puce dans la cartouche pour ne faire démarrer le jeu que sur un standard précis, taille et forme des cartouches… Pour le contourner, sur les consoles rétro, il existe plusieurs moyens. Le premier consiste à installer une puce dans votre console, ou à modifier celle qui vous empêche de lire un titre étranger. Mais attention : ce procédé va vous demander de la minutie, et de maîtriser la soudure, car une erreur est vite arrivée… Et vous n’aurez pas de seconde chance ! Sachez cependant que certaines boutiques spécialisées vous proposent de faire la manip’ à votre place… Contre un p’tit billet !

Mais un puriste n’acceptera jamais de modifier sa console. Alors, il existe un autre moyen, plus onéreux, qui consiste tout simplement à vous procurer la machine d’origine. Mais gare aux prix, car si une Super-Nintendo coûte cher aujourd’hui, une Super-Famicom peut faire grimper la note si vous l’importez. Pas forcément pour le prix de la machine, mais principalement par les frais de transport et aux taxes de douane.

Lire aussi : Pourquoi ma vieille Super-Nintendo est-elle devenue toute jaune ?

Sur certaines machines à cartouches, il est aussi possible d’utiliser des adaptateurs, qui se fichent dans votre console et vont permettre de dézoner la machine. Mais avant tout, renseignez-vous sur les titres que vous voulez utiliser, car certains adaptateurs ne seront pas toujours compatibles. Ici, je pense par exemple à l’AD29 de la Super-Nintendo (le plus connu, photo ci-dessus), qui ne fonctionne pas avec les jeux plus récents qui utilisent des puces spécifiques. Comme le Super FX de Starfox, par exemple.

Les consoles CD (PS1, PS2, GameCube, Saturn…) ont aussi vu apparaître les freeloaders, des CD qui contournent la signature de votre console, et vous permettent de lire des CD étrangers. La signature étant un signal, souvent au moment où le logo de la machine apparaît, qui identifie le jeu comme original et apte à tourner sur la console. Pas de signature appropriée (CD import ou gravé), et le jeu ne démarre pas. Un freeloader « imite » la signature, ou la copie en vous demandant de lancer d’abord la console avec un jeu reconnu, puis de le remplacer par la version import. Le fabricant de freeloaders le plus connu est Datel, avec notamment sa gamme Action Replay (qui permet aussi d’utiliser des cheat-codes ou des sauvegardes cheatées).

Qui est zoné, et qui ne l’est pas ?

Afin d’éviter de se perdre dans de longues explications, je vous propose ici une liste des consoles. Ceci afin de voir du premier coup d’œil qui est zoné, et qui ne l’est pas. Les explications ci-dessus ne s’appliquent donc qu’aux consoles zonées (pour les non-zonées, tous les jeux passent, quelle qu’en soit la provenance)…

Les consoles portables :
  • Gameboy : Non zonée.
  • Gameboy color : Non.
  • Game Gear : Non.
  • Lynx : Non.
  • Gameboy Advance : Non.
  • PSP : Non.
  • DS/DS Lite : Non.
  • PS-Vita : Non.
  • DSi : Oui.
  • 3DS/3DS XL : Oui.
Les consoles de salon :
  • Amstrad GX4000 : Non.
  • Atari 2600 : Non. Avec cependant parfois des soucis de couleur sur certains jeux NTSC.
  • Master System/Master System 2 : Non (attention, certaines cartouches jap ont une forme différente).
  • NES : Oui. On peut cependant couper une patte de la puce 3195A pour la dézoner et résoudre le problème de clignotement (mais la console reste en 50htz).
  • Super-Nintendo : Oui. Peut se contourner avec un switch ou un adaptateur tel que l’AD29.
  • Megadrive : Oui et non ! Non zonée jusqu’au début 1994, puis zonée à partir de cette date (possibilité de mettre une puce).
  • Neo Geo : Non.
  • PC Engine/PC Engine Duo : Oui.
  • Virtual Boy : Non.
  • Mega CD : Oui (possibilité de changer le bios pour le rendre multi-region).
  • 32X : Jap et USA compatibles, mais zonage PAL/NTSC.
  • Jaguar (et Jaguar CD) : Non.
  • PlayStation : Oui (contournable avec une puce ou un free-loader).
  • N64 : Oui.
  • Saturn : Oui (Switch ou accessoires dispos).
  • PlayStation 2 : Oui (contournable avec une puce ou un free-loader).
  • GameCubeOui (contournable avec une puce ou un free-loader).
  • Dreamcast : Oui (free-loaders disponibles).
  • Xbox : Oui.
  • PlayStation 3 : Non.
  • Xbox 360 : Oui (avec certains titres region-free).
  • Wii : Oui.
  • PlayStation 4 : Non.
  • Wii-U : Oui.
  • Xbox One : Non.
  • Switch : Non.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.