Pourquoi ne faut-il pas souffler dans une cartouche ?

0 377

C’est une croyance solidement ancrée dans l’esprit des joueurs. Mais loin d’être bénéfique, souffler dans une cartouche de jeu peut être dévastateur. Voici pourquoi.

Mémoire sélective

Si vous avez grandi dans les années 80-90, ou si vous êtes un rétro-gamer, alors vous connaissez le problème : une cartouche de NES, GameBoy, Megadrive ou Super-Nintendo qui ne démarre pas ? Il doit y avoir un grain de poussière dedans… Alors, vous faites ce que l’on a tous fait : vous sortez la cartouche, soufflez dedans et bim… Ça marche !

Mais ceci est une légende, entretenue en partie par ce que l’on appelle la mémoire sélective. Autrement dit, vous allez seulement retenir les 10 fois où l’opération a marché, et zapper de votre mémoire les 100 fois où ça a été un échec ! Un peu comme lorsque vous pensez à quelqu’un, et au moment où vous pensez à cette personne, elle vous appelle au téléphone (on l’a tous vécu). Magie ? Non, vous avez juste oublié les 99 fois où vous avez pensé à une personne, et où il ne s’est rien passé…

► Lire aussi : Pourquoi Camelot a t’il inventé WaLuigi, et sauvé Daisy ?

Cette croyance de la cartouche est aussi expliquée par le phénomène de comportement de groupe. Vos amis, ou certains médias vous ont dit que ça marche, donc ça doit vraiment marcher ! Mais assez parlé de psychologie (bien que cet aspect soit intéressant pour comprendre), passons à du concret.

Souffler pour enlever la poussière

Souffler cartouche
Oubliez ce vieux réflexe !

Revenons à notre croyance. Elle dit que, si la cartouche ne démarre pas, c’est qu’un grain de poussière doit gêner ! Il suffit donc de souffler pour le faire partir. Facile, non ?

En réalité, le problème vient soit des connecteurs de cuivre et des broches métalliques du circuit (en nickel, bien souvent) qui peuvent être mal alignées, ou qui peuvent être oxydées... Ce qui va les réparer, ce n’est pas votre souffle, mais le simple fait de ressortir et réinsérer la cartouche dans la console. Le frottement suffisant parfois à enlever les traces d’oxydation ou à réaligner les broches… Mais votre cerveau va avoir une autre interprétation : c’est votre souffle miraculeux qui a sauvé votre jeu vidéo (pour lui, votre acte, fait délibérément, est LA conséquence).

► Lire aussi : Pourquoi, en 1991, Nintendo a créé un monstre : PlayStation ?

La vraie solution consiste à nettoyer les broches de votre cartouche. Avec une gomme blanche, par exemple, après l’avoir ouverte méticuleusement. Et on vous explique comment faire ici.

C’est dangereux de souffler dans la cartouche !

Après seulement un mois… (source : Mental Floss)

Oui, vous avez bien lu ! Non seulement souffler dans votre cartouche ne règle pas le problème, mais cette action peut aussi la détériorer, plus ou moins sévèrement.

Car si vous avez bien suivi vos cours de biologie à l’école, vous n’êtes pas sans savoir que votre souffle n’est pas « vide » ! Il emporte avec lui de nombreuses particules chimiques. On ne va pas vous ressortir ici le tableau périodique des éléments, cet article serait trop long.

► Lire aussi : Pourquoi ma mini cartouche Switch a t-elle un goût affreux ?

Vous devez simplement retenir qu’en soufflant dans une cartouche, vous y insérez de l’humidité. Celle-ci va, d’une part, accélérer le phénomène d’oxydation de votre circuit… D’autre part, elle peut aussi développer, avec le temps, des moisissures dans votre cartouche.

Votre jeu va donc peut-être redémarrer sur le coup (pour les raisons évoquées plus haut, et indépendantes de votre souffle divin)… Mais sur le long terme, attention les dégâts !

Lire aussi nos derniers « Pourquoi ? » :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)