Planet Coaster: Console Edition : depuis le canapé, ça marche aussi

0 1 879

Cela fait vraiment plaisir de voir à quel point les jeux de gestion prennent de l’importance sur consoles, ces derniers temps. Et aujourd’hui, il va être question d’une légende des parcs à thèmes, Planet Coaster. Avec, aux commandes, un studio considéré comme un spécialiste du genre : Frontier. Accrochez vos ceintures, c’est parti pour notre test en mode « grand huit » de Planet Coaster : Console Edition.

Une sortie « anniversaire » ?

Doit-on encore présenter Frontier ? Si vous aimez les jeux de gestion, alors vous avez forcément déjà entendu parler de Thrillville, RollerCoaster Tycoon, plus récemment du très bon Jurassic World Evolution, Planet Zoo (une sortie consoles de celui-ci serait cool aussi, j’dis ça…), ou encore de Planet Coaster. Et c’est justement ce dernier qui va nous intéresser aujourd’hui puisque, après avoir régné des années sur PC, il est (enfin) arrivé le 10 novembre sur consoles (PS4 et PS5, Xbox One et Series X/S, mais pas sur Switch).

Il se trouve que cette sortie sur consoles survient pile quatre ans après la sortie PC du jeu, en novembre 2016. Doit-on considérer ce portage comme une façon de fêter l’anniversaire de Planet Coaster ?

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Jurassic World Evolution : la franchise « sauvée » par son jeu vidéo !

Toujours est il que, celui qui se nommait autrefois Coaster Park Tycoon (son nom sera changé en plein développement) est considéré par son éditeur comme le fils spirituel de RollerCoaster Tycoon 3, sans en être véritablement la suite (Frontier considérant que la licence s’était essoufflée et méritait d’être revue en profondeur). Après quatre ans et plus de 10 DLC, le jeu s’est écoulé à plus de 2 millions d’exemplaires.

Globalement, le principe de Planet Coaster, vous le connaissez déjà. Et encore plus si vous avez déjà joué à la version PC sortie il y a quatre ans, puisqu’il s’agit du même jeu, porté sur consoles. Vous allez gérer un parc d’attractions. Si ce n’est qu’ici, plusieurs thèmes vous seront proposés, mais je vais y revenir plus bas.

Tournez manèges

Sur un simple terrain vague, Planet Coaster va donc consister à placer les différents items qui vont constituer votre parc d’attractions. L’objectif du jeu : attirer toujours plus de monde, pour ramasser toujours plus d’argent. Mais votre popularité peut autant évoluer vers le haut que vers le bas, alors… Soyez attentifs autant aux demandes de vos visiteurs que de votre personnel. D’entrée, le jeu vous propose les traditionnels modes Carrière, Défis (4 niveaux de difficulté) et le bac-à-sable, qui vous permet de créer sans limites. Enfin, le jeu se démarque également par son Frontier Workshop, une base de plans et modèles partagés par la communauté. Vous pouvez vous inspirer des créations d’autres joueurs, ou uploader vos plus belles créations…

Ici, il ne faudra absolument négliger aucun aspect. Vos clients ont besoin de se nourrir, et vous devrez donc penser aux baraques à frites, aux restos ou aux vendeurs de glaces. Mais de ce fait, malheur à vous si vous oubliez d’installer des WC, ou des poubelles : vos agents de nettoyage vont péter un câble ! Si vous installez des boutiques, pensez à embaucher suffisamment de vendeurs, et à installer des distributeurs automatiques d’argent. Mais gare à la délinquance et aux dégradations, pensez aussi aux agents de sécurité… Et aux salles de repos pour votre personnel…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Tropico 6 : cure de jouvence sur Switch pour El Presidente ?

Mais le clou du spectacle, ce sont bien évidemment vos manèges, vos montagnes russes, vos attractions aussi diverses que variées (qui, soit dit en passant, occupent pas mal de place sur la map). La particularité de Planet Coaster est de vous proposer tellement de choix que vous pourrez choisir la thématique de votre parc, de ses bâtiments, des restos jusqu’aux manèges. Choisirez-vous un parc contes de fées, au temps des cow-boys, une ambiance médiévale ? Tout est possible, même de tout mélanger si vous le souhaitez.

« Soft-gestion »

Vous l’aurez compris, l’aspect gestion est très poussé, très complet. Et je ne vous ai pas encore parlé des bilans annuels, des budgets, des crédits… Bref, de tous les aspects qui font que vous passerez plus de temps en tête à tête avec votre comptable qu’à déambuler dans votre parc. Ne perdez pas de vue que, comme vous devez tout gérer, vous devrez aussi placer vous-même les ornements, la végétation, les éclairages, etc.

Ce qui ne signifie pas pour autant que le jeu soit difficile. Une gestion profonde oui (d’ailleurs, ne négligez pas les tutos), mais un véritable challenge, clairement pas ! Avec ses défis assez simples à boucler, on peut même considérer que Planet Coaster est un jeu de gestion qui se révèle vite très accessible à ceux qui découvrent le genre. Un habitué ne rencontrera, quant à lui, pas vraiment de résistance, et il ne lui faudra pas très longtemps pour faire face aux difficultés et engranger la thune !

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Cities Skylines, PlayStation 4 edition : La PS4 a enfin trouvé son city-builder de référence !

Et justement, nous aurions aimé que cette version consoles apporte quelques nouveautés, comme de nouveaux défis. Ce n’est pas vraiment le cas. Elle ajoute cependant des centaines de nouveaux items : c’est plutôt sympa, mais cela ne déclenchera pas forcément l’acte d’achat pour un joueur ayant déjà poncé la version PC du jeu (avec tous ses mods). Sachez quand même que Planet Coaster va continuer à s’enrichir, avec ses DLC. Frontier vient ainsi de lancer, par exemple, le Spooky & Adventure Bundle.

Techniquement, ça fait le job

Globalement, le jeu est assez réussi visuellement. Une fois vos premiers visiteurs en balade, l’ambiance « parc d’attraction » s’installe très vite, et l’on prend plaisir à parcourir ces structures en 3D, que l’on a soi-même pensées et créées. Avec sa direction artistique très cartoon et très enfantine, on pourrait vite penser que le jeu ne va pas faire dans la débauche technique : détrompez-vous ! Car c’est ailleurs qu’il va puiser dans les ressources de votre console : une foule impressionnante, des manèges (animés) gigantesques, des jeux de lumière à la nuit tombée… Certes, Planet Coaster : Console Edition n’est pas, visuellement parlant, le jeu le plus beau… Mais il n’est pas non plus celui qui laissera votre machine se reposer entre deux triple A.

Et ça se vérifie sur l’ancienne génération : Car une fois votre partie bien avancée avec des dizaines de structures et des centaines (voire des milliers) de visiteurs… Le jeu connaît quelques galères, comme des chutes de framerate, des ralentissements voire quelques micro-freezes. Je rappelle que ce test est réalisé sur une PS4, qui n’est plus actuellement la console offrant la version la mieux optimisée. Mais le jeu est aussi disponible sur PS5 et Xbox Series qui, on l’imagine, seront moins contraintes que leurs ainées.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : RollerCoaster Tycoon 3 – CE : très copieux, mais d’un autre âge

Soucis technique également avec la caméra qui a parfois du mal à suivre, lorsque vous zoomez un peu trop sur une attraction, ou si votre angle de vue est gêné par un autre (imposant) manège. Enfin, je vous épargnerai le traditionnel laïus sur les temps de chargement, qui vous rappellent que toutes les machines ne sont pas équipées d’un SSD.

En revanche, l’aspect qu’il nous tardait de tester est le jeu à la manette. Et ici, force est de constater que ça fonctionne plutôt bien. Quand RollerCoaster Tycoon 3 (sur Switch) proposait une interface plus lourde et plus compliquée, ce Planet Coaster : Console Edition est très agréable à prendre en main. La jouabilité devient vite instinctive, et l’on prend très vite du plaisir à éveiller notre fibre créative (malgré un manque évident de précision pour tracer les allées, ou installer les entrées/sorties des manèges). Un « pécéiste » vous dira toujours, quoi qu’il en soit, que « c’est mieux au clavier et à la souris » mais, ici en tout cas, les développeurs ont plutôt bien adapté leur hit au jeu à la manette.

Au final

Si, dans la même écurie Frontier, RollerCoaster Tycoon 3 : Complete Edition (sur Switch) avait eu du mal à convaincre pour son coté très daté, et une interface de jeu pas toujours adaptée aux consoles… Ce Planet Coaster : Console Edition coche toutes les cases du jeu de gestion réussi. S vous aimez le genre, vous le rangerez aux cotés de Cities Skylines, Jurassic World Evolution, ou Two Point Hospital, trois builders consoles que l’on vous recommande également.

Si nous aurions aimé avoir ce jeu plus tôt, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et il faut reconnaître que Frontier nous offre ici un portage dans l’ensemble assez convainquant. Sans doute pas assez (notamment pour son contenu) pour convaincre ceux qui possèdent déjà la version PC… Mais suffisamment pour séduire les amateurs du genre sur consoles, qui trouveront ici un solide représentant de la gestion de parcs d’attractions, avec une infinité de possibilités, mais pas vraiment de gros challenge (donc accessible à tous).

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Two Point Hospital : un virus que l’on a envie d’attraper

Globalement, le jeu est très agréable à regarder et à prendre en main, détaillé, très complet, et fun… En d’autres termes, Frontier ne se fout pas de nous, et nous en donne pour notre argent (et en ce moment, on ne peut pas dire cela de tout le monde, si vous voyez ce que je veux dire…)… Planet Coaster ne sera sans doute pas le jeu de l’année, mais il est un titre à posséder !


Planet Coaster : Console Edition

Testé sur PS4, sur une version fournie par l’éditeur.
Points positifs :
  • Des possibilités de création à perte de vue
  • Très joli à regarder, le soucis du détail
  • L’ambiance y est
  • En VF
  • Le bac-à-sable pour jouer pépère
  • Agréable à jouer à la manette
  • L’aspect gestion complexe et profond, mais très accessible
  • Devient vite addictif
  • Un prix honnête
  • L’aspect communautaire avec le Frontier Workshop
  • Un jeu qui va continuer à proposer du contenu
Points négatifs :
  • Avec un parc très développé, ça lague sur PS4
  • Quelques soucis de caméra
  • Pas tant de nouveautés, malgré un contenu colossal à la base
  • Pas vraiment difficile
  • Parfois, manque de précision (tracer les allées…)

Quel plaisir que de voir le genre gestion se développer sur consoles ! Et pour les amoureux de parcs à thèmes, Frontier ne pouvait nous faire plus beau cadeau que de porter son jeu culte Planet Coaster sur consoles Sony et Microsoft. Bien que l'on aurait aimé plus de nouveautés, ce portage est honnête, ne nous arnaque pas, et est très agréable à prendre en main. Un titre que l'on vous recommande si vous aimez le genre !
80%
OUI !!

Quel plaisir que de voir le genre gestion se développer sur consoles ! Et pour les amoureux de parcs à thèmes, Frontier ne pouvait nous faire plus beau cadeau que de porter son jeu culte Planet Coaster sur consoles Sony et Microsoft. Bien que l'on aurait aimé plus de nouveautés, ce portage est honnête, ne nous arnaque pas, et est très agréable à prendre en main. Un titre que l'on vous recommande si vous aimez le genre !

  • Réalisation
  • Jouabilité
  • Ambiance générale
  • Durée de vie
  • Histoire

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)