RollerCoaster Tycoon 3 – CE : très copieux, mais d’un autre âge

0 212

Un jeu de gestion de parc d’attractions. Voici ce que vous propose RollerCoaster Tycoon 3 : Complete Edition, qui vient de sortir sur Switch et PC. Un titre qui réunit le jeu d’origine et ses deux DLC. Sur le papier, c’est séduisant. Mais qu’en est-il réellement ? La réponse avec notre test.

On a dépensé sans compter !

Pour les amateurs de jeux de gestion, RollerCoaster Tycoon est une référence du genre, au même titre que Sim City, Theme Hospital, ou encore Theme Park pour rester dans la thématique qui nous intéresse aujourd’hui : les parcs d’attractions.

RollerCoaster Tycoon est apparu en 1999 sur PC et Mac, sous l’impulsion du développeur Chris Sawyer. Un jeu qui fait beaucoup penser à l’antique (mais excellent) Theme Park, tant pour l’aspect visuel que pour les possibilités de constructions qu’il offre. Si ce n’est que RollerCoaster Tycoon introduisait une mécanique qui allait rallonger la durée de vie de ce solide morceau : les scénarii, qui définissait ainsi des objectifs de carrière pour le joueur.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Jurassic World Evolution : la franchise « sauvée » par son jeu vidéo !

Et puis, le jeu est tombé en désuétude. D’une part parce qu’il a commencé à avoir du mal à se renouveler… Et puis parce qu’une autre « bombe » est arrivée chez Frontier : Planet Coaster, qui fait aujourd’hui office de référence absolue en matière de gestion de parcs.

Aujourd’hui, Frontier Foundry (le nouveau nom de Frontier Developments) vous propose un voyage dans le temps, en (re)découvrant PlanetCoaster Tycoon 3 (troisième et dernier opus de la série) dans sa version ultime. Autrement dit, de replonger dans le jeu d’origine sorti en 2004… Ainsi que ses deux DLC : Délires aquatiques et Distractions sauvages. Le tout pour une trentaine d’euros, et avec un affichage HD. Il est temps de vous glisser dans la peau du directeur d’un parc d’attractions, qui va devoir tout faire pour faire prospérer sa petite entreprise…

Un gros contenu

Concrètement, voici la plus grosse qualité de RollerCoaster Tycoon 3 CE ! Non seulement le jeu de base vous offre de quoi vous occuper un bon moment… Mais qui plus est, le titre est livré avec ses deux DLC. Pour 30 € environ (sur Switch, mais 10€ de moins sur Steam), le prix de cette Complete Edition est plus qu’honnête. Et il vous suffit de lancer le bac-à-sable, où tout est quasiment disponible, pour vous rendre compte que le nombre d’items est juste énorme.

Le premier DLC, Délires Aquatiques, va apporter de la diversité au milieu de vos baraques à frites et de vos montagnes russes. Il vous offre la possibilité d’installer des attractions aquatiques, notamment de gigantesques toboggans et autres animations qui font « plouf » ! Un contenu sympa, qui permet de diversifier votre parc…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Two Point Hospital : un virus que l’on a envie d’attraper

Le deuxième DLC, Distractions sauvages, vous permet comme son nom l’indique d’installer des animaux sauvages dans votre parc. Vous permettant par exemple de créer un site sur le thème des safaris, pourquoi pas. Mais ce contenu s’avère vite limité : il s’agit d’un DLC, pas d’un Zoo Tycoon !

Aussi, le nombre d’animaux est correct, mais pas dingue (singes, lions, girafes… soit une dizaine d’espèces à tout casser). De même, les possibilités de constructions d’enclos se montrent rapidement bridées, avec seulement trois types de clotures, une habitation pour vos animaux et… C’est tout… Et il ne sera pas rare que vous utilisiez d’autres éléments du jeu pour agrémenter vos enclos d’animaux.

Nouveau jeu ou titre rétro ?

Les différents trailers nous ont vendu du rêve, avec leurs séquences en 3D pleines de fun, et de cris d’amusement. Mais une fois le jeu lancé, le soufflé retombe. Et on découvre très vite les deux principaux défauts du titre : ses graphismes, et sa jouabilité (dont je parlerai plus bas) !

Graphiquement, dire que le jeu est compatible avec l’affichage HD ne signifie pas qu’il va vous déboiter la rétine. Il s’affiche sur votre Switch, point-barre ! Mais l’ensemble reste assez polygonal, avec une réalisation d’un autre âge. Ne vous attendez pas à un remake : Frontier vous propose ici un portage du jeu de 2004 ! Avec des graphismes qui restent très proches de la matrice d’origine, pour ne pas dire qu’ils sont quasi-identiques. On va dire que visuellement, RollerCoaster Tycoon 3 : Complete Edition est un chouette jeu Wii.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Cities Skylines, PlayStation 4 edition : La PS4 a enfin trouvé son city-builder de référence !

Par défaut, la barre de menu en haut de l’écran est rognée sur ma TV. Et avec un zoom arrière maximum, l’action est plus difficilement lisible en mode nomade. D’ailleurs, pour des raisons de lisibilité, et bien que la résolution soit très proche entre les deux configurations… L’affichage sur la TV reste préférable au mode nomade, ne serait-ce que pour lire plus facilement les textes, parfois écrits avec une petite police…

Puisque l’on parle de réalisation, je pourrais aussi vous parler de l’interface du jeu, qui a loupé son passage à 2020… Avec des fenêtres de menu qui popent dans une chouette apparence Windows 98. Et que dire de l’ambiance sonore qui, malgré quelques musiques qui collent à l’atmosphère, semble elle aussi être restée bloquée au début des années 2000…

Une maniabilité qui peut rebuter

Concernant la jouabilité, c’est très simple : jeu de gestion oblige, le soft a été pensé pour un maximum de maniabilité à la souris, et au clavier. Mais sur Switch, l’ergonomie va vous demander un temps d’adaptation ! Mais tenez bon : avec de la pratique, on finit par s’habituer !

C’est un jeu de gestion, et vous devrez donc passer énormément de temps dans les menus, avec une grande quantité de manipulations à effectuer. Heureusement, le jeu vous prend par la main, et nombreuses seront les fenêtre d’aide à poper pour vous aider (peut-être même un peu trop au bout d’un moment)…

Quand j’imagine un déplacement du curseur rapide à la souris, l’exercice est (beaucoup) moins instinctif à la manette. Et comme je l’ai dit plus haut, pour voir vos visiteurs s’amuser dans votre parc, vous allez d’abord devoir passer du temps dans les menus : tout en maintenant les gâchettes pour afficher celui de votre choix (gauche pour les attractions ou stands en général, droite pour les options de gestion d’une attraction en particulier), une manip qui est loin d’être la plus pratique.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Tropico 6 : un vrai 6e épisode, ou juste un bon Tropico 5.1 ?

Si les attractions se posent très simplement (il suffit d’appuyer sur Y, puis de placer la file d’attente, et d’ouvrir le manège), les commandes n’ont pas été pensées pour aller au plus simple : en cas d’erreur, il faut repasser par le menu pour supprimer un élément, alors qu’une simple touche raccourci (un B pour annuler par exemple) aurait été plus logique…. Les choses se compliquent avec les montagnes russes ou les circuits aquatiques : ici, il faudra placer chaque élément un par un, avec les soucis de jouabilité que cela implique. Mais rassurez-vous : vous pouvez aller au plus simple en choisissant des modèles prédéfinis.

Un conseil : passez d’abord par le sandbox, histoire de bien vous faire la main, avant de démarrer les campagnes (l’argent est infini en bac-à-sable)… Campagnes qui, elles, vont compliquer l’équation avec l’administration pure et dure de votre parc. De vos finances jusqu’aux embauches, ou l’entretien des attractions… Vous devrez avoir l’œil partout, afin d’éviter au mieux une mauvaise réputation, au pire la banqueroute… Et là, ça devient passionnant…

Au final

En conclusion, RollerCoaster Tycoon 3 : Complete Edition va vous occuper un bon moment si vous aimez le genre ! Mais je vous avoue que le pari de Frontier, de sortir ce jeu maintenant, est gonflé ! Dans quelques semaines, Jurassic World Evolution sort sur Switch, le 3 novembre. Et si vous aimez gérer un parc (et que vous n’êtes pas allergique aux dinosaures), on est sur un autre niveau !

Si vous êtes un fan hardcore de RollerCoaster Tycoon, foncez ! Pour ce prix, et malgré des graphismes et une jouabilité d’un autre âge, le jeu en vaut la chandelle… Avec un énorme contenu qui va vous en donner pour votre argent. Mais si vous recherchez un jeu moins « vintage » alors, peut-être devrez vous attendre quelques semaines pour lui préférer Jurassic World Evolution.

Quoi qu’il en soit, Frontier nous propose aujourd’hui un voyage dans le temps. Non pas vers la Préhistoire… Mais au début des années 2000, avec un jeu de gestion culte qui, malgré les prises de tête avec une jouabilité vieillissante… Nous aura offert des retrouvailles plutôt agréables, et à emporter partout…


RollerCoaster Tycoon 3 : Complete Edition 

  • Par : Frontier Foundry.
  • Sur : Switch et Steam.
  • Genre : Gestion (parc d’attractions)
  • Classification : PEGI 3.
  • Prix : 29,99€ sur Switch, 19,99€ sur Steam.
Testé sur une version Switch, fournie par l’éditeur.
Points positifs :
  • Un jeu de gestion très poussé sur Switch
  • C’est un RollerCoaster !
  • Des possibilités quasi-infinies, un contenu gigantesque
  • Les objectifs et scénario
  • Un cycle jour-nuit
  • Le mode didacticiel bien utile
  • (Quasi) tout est paramétrable
  • Le jeu avec ses deux DLC
  • Le mode bac-à-sable
  • Un prix correct
Points négatifs :
  • La jouabilité qui manque d’ergonomie et de précision sur Switch
  • Quelques soucis d’affichage
  • Une réalisation d’un autre âge : c’est le même jeu qu’en 2004
  • L’interface tellement « années 2000 »
  • Concevoir les montagnes russes, une prise de tête

RollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition est un jeu de gestion très complet avec ses DLC, mais n'est absolument pas un remake de 2004, qu'on se le dise ! Si des graphismes et une ergonomie de plus de 15 ans ne vous dérangent pas, ce titre va vous en donner pour votre argent et vous occuper pendant des semaine/mois. La réalisation aujourd'hui un peu faiblarde est néanmoins repêchée par un portage qui passe tout seul sur Switch...
64%
On se laisse tenter

RollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition est un jeu de gestion très complet avec ses DLC, mais n'est absolument pas un remake de 2004, qu'on se le dise ! Si des graphismes et une ergonomie de plus de 15 ans ne vous dérangent pas, ce titre va vous en donner pour votre argent et vous occuper pendant des semaine/mois. La réalisation aujourd'hui un peu faiblarde est néanmoins repêchée par un portage qui passe tout seul sur Switch...

  • Réalisation
  • Scénario
  • Jouabilité
  • Ambiance sonore
  • Durée de vie

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)