Luigi’s Mansion 3 : une suite royale !

0 282

Tout juste arrivé pour Halloween, Luigi’s Mansion 3 nous permet de retrouver une licence très appréciée dans l’univers de Mario. Le « frangin » le plus trouillard est de retour, prêt à en découdre avec les fantômes… Mais cette fois, cette troisième aventure se déroule dans un hôtel de luxe.

Une saga qui fête sa majorité

Luigi’s Mansion est une série culte, dans l’univers de Nintendo. La licence est apparue en 2001 sur GameCube. Elle fête donc ses 18 ans cette année, et peut donc voter ! 😉

Aussi étrange que cela puisse paraître, il faudra attendre 2013 pour découvrir sa suite, en exclusivité sur 3DS. Et pour ceux qui avaient loupé le premier volet, un remake 3DS de Luigi’s Mansion sortira en 2018. Autant dire que cela fait donc six ans que l’on attend du nouveau pour la licence.

C’est lors d’un Nintendo-Direct, le 14 septembre 2018, que Nintendo va faire plaisir à ses fans en confirmant la sortie d’un troisième opus. Et un an plus tard, c’est donc chose faite puisque Luigi’s Mansion 3 est enfin disponible, pile-poil pour Halloween. En exclusivité sur une Switch qui ne cesse de nous surprendre en cette fin d’année 2019 !

Les fantômes ressurgissent

Luigi’s Mansion est une série d’aventure/exploration qui se déroule dans l’univers de Mario. Ici, le joueur incarne le frère de notre plombier, Luigi. Dans le premier opus, notre trouillard moustachu préféré héritait d’un manoir hanté. Aujourd’hui, changement de contexte : Mario, Luigi, Peach et les Toads partent en vacances, invités dans un prestigieux hôtel : le Repos Éternel (son nom nous met sur la piste). Grandeur, luxe et décadence… Et si tout ceci n’était qu’une mise en scène ?

Car à peine endormi, Luigi est réveillé en pleine nuit… Pour constater que tout le faste a disparu. Comme ses amis, d’ailleurs ! De plus, toute la couche dorée de l’hôtel s’est effacée pour laisser place à un environnement plus sinistre. Les premiers frissons de Luigi témoignent que notre ami a compris : c’est reparti pour un tour ! Et il est l’homme de la situation (malgré lui).

► Lire aussi : TEST : Concrete Genie : PlayStation, dessine-moi un chef d’oeuvre

Le premier bon point est la fidélité du titre à l’ambiance Luigi’s Mansion, plantée depuis l’épisode GameCube. Comprenez par là une ambiance naïvement horrifique, et des mécaniques d’épouvante adaptée à un jeune public. Autrement dit, dans l’univers de Nintendo, et s’appuyant d’ailleurs sur la mythologie de la marque… Voire en jouant avec des références cinématographiques que je vous laisse le soin de dénicher. Luigi’s Mansion est un peu comme un livre Chair de Poule écrit par le géant japonais. Il démontre que l’on peut jouer avec les mécaniques de la peur sans utiliser de scènes gores ou effrayantes.

Mieux : que l’on peut les marier avec l’humour, sans que les gags ne tombent à plat, et ne soient hors-sujet. Et ici, je pense aux nombreux gags qui jouent sur le côté « flipette » de Luigi… Ou l’autodérision dont Nintendo fait preuve : K-Tastroff qui vous remet votre radar (un Virtual-Boy) en vous disant que cet appareil va cartonner… Il fallait oser !

Technique : ça claque !

On a souvent l’habitude de constater qu’en termes de réalisation, la Switch reste en retrait, par rapport à la PS4 ou la Xbox One. Pourtant, comme plusieurs jeux récents signés Nintendo, ce Luigi’s Mansion 3 démontre que la console nomade n’a pas à rougir face à ses concurrentes. Nous avons ici, clairement, un titre au sommet du panier ! Qui nous démontre que la Switch est loin de nous avoir dévoilé ses réelles possibilités.

Vous l’aurez compris, les décors sont très réalistes et plein de charme dans leur style vintage, avec une physique des objets absolument excellente. Votre personnage peut buter dans une table, et renverser ce qui y est posé. Il peut aspirer les rideaux, trébucher sur un objet tombé au sol, interagir avec tout ce qui constitue l’habillage des pièces de l’hôtel. Certains vous récompenseront de quelques pièces, d’autres non… Mais l’impression de se balader dans une maison de poupée bien physique, et non dans de simples textures graphiques, est omniprésente.

► Lire aussi : TEST : Medievil : une résurrection réussie pour Sir Daniel ?

Un soin a aussi été apporté aux jeux de lumières, très réussis. Bougies, éclairs, jeux d’ombres… Bien que le jeu vise un jeune public, le développeur Next Level Games manie ici avec brio des mécaniques habituellement utilisées dans le cinéma d’épouvante, en termes d’éclairages. Et cela marche à merveille. On pourrait aussi parler de l’animation des personnages, avec le demi-milliard (oui, ce chiffre est exagéré) d’expressions et attitudes de Luigi, partagé entre la peur et l’envie de sauver ses amis. La direction artistique est superbe, et indéniablement, est l’un des gros points forts du jeu.

Enfin, je ne vous ai pas encore parlé de la bande-son, avec des musiques qui collent parfaitement à l’ambiance, sans être trop invasives. Plutôt discrètes, elles se déclenchent aux moments propices, nous laissant le plus souvent dans un inquiétant silence… Juste interrompu par l’orage, et rythmé par les pas de notre héros, et ses « Mariooooo » de sa voix tremblotante.

Jouabilité : des pour et des contre

Si vous avez déjà joué à un précédent Luigi’s Mansion, vous ne serez pas dépaysé ! La jouabilité reste la même que dans les précédents opus. Tel un Ghostbuster, équipé de son aspirateur dorsal Ectoblast GL-U, Luigi devra arpenter les couloirs de l’hôtel, afin d’y débusquer les fantômes. Il pourra les aspirer, afin de les affaiblir dans un premier temps, en réduisant leur jauge de vie à zéro. Puis, il pourra les enfermer définitivement dans sa machine, conçue par le professeur K-Tastroff (créateur des précédents modèles, ainsi que du JET de Super Mario Sunshine).

Ce troisième opus ajoute trois nouveautés majeures. La première est Gluigi, votre double de slime, qui peut traverser les pics et les grilles, mais disparaît s’il entre en contact avec l’eau. La seconde consiste à affablir votre proie encore plus vite grâce à la touche A, pendant que vous l’aspirez, en la projetant contre le sol. Un peu à la manière du traitement réservé à Loki par Hulk à la fin du premier film Avengers. Enfin, la troisième est la possibilité de lancer une ventouse contre une surface, pour s’en servir de grappin (et arracher des portes, ou soulever des objets).

► Lire aussi : TEST : Ghostbusters – The Game Remastered : la menace fantôme

J’évoquais aussi plus haut des « contre » dans la jouabilité. Un point noir qui nous renvoie au précédents opus, avec un personnage qui peine parfois à imprimer la direction souhaitée. Il est parfois compliqué de diriger Luigi, qui se heurte dans les murs quand on veut lui faire passer la porte d’à coté. Nous ne sommes pas au point d’un Resident Evil, mais on pourrait presque penser que c’est un clin d’oeil. Même remarque pour la visée, pas toujours optimale.

Si vous ne bidouillez pas les options dans un premier temps, on vous conseille très fortement d’enlever les aides du Professeur K-Tastroff. Car dans le cas contraire, le vieux scientifique va vous harceler toutes les 2 minutes pour vous donner des conseils en mode « Cap’tain Obvious » ! Ça peut aider au début, ou si vous avez moins de 10 ans… Mais si vous avez parfaitement compris les rouages du jeu, ces aides vont très vite vous taper sur les nerfs. On reconnait bien là Nintendo, qui ne souhaite pas que ses joueurs butent sur des obstacles.

Une excellente longévité

Mansion 3

Il est temps d’aborder un point qui, je l’avoue, était pour moi source d’inquiétude : sa durée de vie. Une crainte qui s’est accentuée lors de mes premières parties, face à des énigmes qui ont visiblement été davantage pensées pour les enfants que pour des adultes. C’est un fait, le jeu est facile, mais…

Mais il est long, et propose un solide contenu ! La campagne principale s’étale sur 20 étages, chacun avec un univers bien à lui : grand hall d’entrée, restaurant pirate, centre commercial, tombeau de pharaon… Si l’on compte environ une heure par étage, le temps de tout explorer pour en débusquer les secrets… Je vous laisse faire le calcul ! Mais on ne peut pas nier que le titre va vous en donner pour votre argent, rien que pour son mode principal.

► Lire aussi : TEST : Luigi’s Mansion : sur 3DS, y a t-il une vie après la mort de la GameCube ?

Une fois l’aventure terminée, il vous restera nombre de défis à relever, et le mode multijoueur ! Un mode sur lequel je vais revenir plus bas, mais qui va lui aussi vous occuper un moment si vous avez une bonne connexion internet (et des amis). Bref, vous l’aurez compris : si Luigi’s Mansion 3 n’est pas un jeu difficile (bien qu’il se complexifie au fil de votre avancée), il est long ! Et vous promet une durée de vie dont beaucoup de développeurs actuels devraient s’inspirer…

Et aussi du multijoueur

Mansion 3

La Switch est une console familiale, qui a ouvert de nouvelles perspectives en termes de jeu multijoueur. Et cela se vérifie ici, où l’aventure peut être pliée en solo, ou avec ses amis.

Luigi’s Mansion 3 propose tout d’abord du multijoueur en local. Un fait hélas devenu tellement rare aujourd’hui que nous ne pouvions ne pas vous en parler. Dans ce mode, l’hôtel peut être exploré en coopération. Le premier joueur incarnant Luigi, le second l’épaulant aux commandes de Gluigi.

C’est dans l’ère du temps, et Luigi’s Mansion 3 n’y fait pas exception : le jeu est aussi jouable en multijoueur en ligne. Ici, ne comptez pas finir l’aventure principale à plusieurs. Votre mission consistera à terminer des défis dans la Tour Hantée. Des missions qui sont jouables jusqu’à 8. Rien que ça !

Lire aussi nos derniers tests :

Au final

Sans réelle surprise, Luigi’s Mansion 3 est un incontournable sur Switch. Il figure d’entrée dans le top des meilleurs jeux de cette année, sur une console dont le podium 2019 va vraisemblablement se jouer entre The Legend of Zelda : Link’s Awakening, Luigi’s Mansion 3, et Pokémon Épée & Bouclier.

Il démontre encore une fois que Nintendo maîtrise ses jeux de A à Z, de la réalisation à l’écriture, sans être pris à défaut sur la jouabilité ou la longévité. Mais le plus important est ailleurs : Luigi’s Mansion 3 est fun ! C’est un vrai jeu au sens premier du terme : il nous amuse, et on ne s’y ennuie jamais !

► Lire aussi : TEST : The Legend of Zelda : Link’s Awakening est-il le jeu de l’année ?

Luigi’s Mansion 3 est donc une vraie réussite. Un jeu incontournable aujourd’hui, mais qui risque fort de devenir un indispensable avec le temps. Comme le fut le premier opus en son temps, faisant encore office de référence aujourd’hui. Tout en dépoussiérant la franchise, Luigi’s Mansion 3 semble prendre le même chemin !


Luigi’s Mansion 3

Testé sur une version fournie par l’éditeur.

Points positifs :

  • C’est très joli à regarder
  • L’ambiance générale
  • Une DA très « Nintendo »
  • L’humour
  • Une musique dans le ton
  • L’histoire est prenante
  • Solide durée de vie, et bonne rejouabilité
  • Les nouveautés du gameplay
  • Gluigi

Points négatifs :

  • Pas vraiment de grosse difficulté
  • Jouabilité : notre perso ou la visée manquent parfois de précision
  • Les aides : K-Tastroff qui vous harcèle si vous ne lui coupez pas le sifflet
  • Un bestiaire un peu redondant
Une bonne bouffée d'air, qui sent le vieux meuble et la poussière ! Bienvenue dans Luigi's Mansion 3. Pour la 3e fois, Luigi part à la chasse aux fantômes, et c'est un réel plaisir ! Le jeu est fun, très joli à regarder, naïf mais passionnant... Et surtout va vous occuper pendant un bon moment ! Très clairement, voici l'un des trois jeux qu'il faut acheter sur Switch en 2019 !
86%
Un gros "oui"

Une bonne bouffée d'air, qui sent le vieux meuble et la poussière ! Bienvenue dans Luigi's Mansion 3. Pour la 3e fois, Luigi part à la chasse aux fantômes, et c'est un réel plaisir ! Le jeu est fun, très joli à regarder, naïf mais passionnant... Et surtout va vous occuper pendant un bon moment ! Très clairement, voici l'un des trois jeux qu'il faut acheter sur Switch en 2019 !

  • Réalisation/Direction artistique
  • Jouabilité
  • Musique/ambiance
  • Durée de vie
  • Scénario

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');