Fall Guys: Ultimate Knockout : le concept est fun, l’optimisation un peu moins

0 573

On connaît tous le studio Devolver pour son esprit totalement barré ! Aujourd’hui, le studio s’éloigne de ses productions habituelles pour nous proposer un Battle-Royale (très) grand public. Et il est temps de vous donner notre avis sur Fall Guys : Ultimate Knockout !

Entre le Battle-Royale et Intervilles

Souvenez-vous : nous étions en juin 2019. Durant sa conférence E3, Devolver Digital créait la surprise. Au beau milieu de ses titres indés en pixel-art, l’éditeur le plus déjanté de la planète gaming dévoilait un titre tout mignon, tout coloré… Et répondant au nom de Fall Guys : Ultimate Knockout.

Avec leur look de figurines Mighty Beanz, dans un univers très coloré, de petits personnages s’affrontaient dans ce qui s’apparentait à un Battle-Royale. Mais ici, pas de canons, pas de tirs. À des années lumières de Fortnite, le jeu proposait un concept beaucoup plus familial, et beaucoup plus fun aussi !

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Catherine Full Body : quand la Switch fait sa coquine

Car le principe de Fall Guys est tout simplement génial. 60 joueurs s’affrontent dans des épreuves diverses, qui ne seront pas sans vous rappeler des choses. Les plus anciens penseront à Intervilles… Les plus jeunes à Total WipeOut. Autrement dit, des jeux dans lesquels le joueur se prend des blocs de mousse dans la tronche, doit effectuer un parcours du combattant coloré… Avec des chutes et des rires (ou de la rage) à la clé : ici, c’est l’anarchie la plus totale qui règne, pour des parties loufoques, totalement poilantes, où l’on se marre de voir ses adversaires se planter le plus lamentablement possible.

Si vous êtes un inconditionnel du web, il ne vous aura pas échappé que Fall Guys est LE phénomène du moment… Streamé par quasiment tous les Youtubeurs qui ont déserté Animal Crossing New Horizons. Et accessoirement, le jeu a dépassé les 2 millions de joueurs sur PC en quelques jours seulement (il est sorti le 4 août).

Que le meilleur gagne !

Le principe du jeu est simple : c’est un party-game/battle royale ! Une partie se déroule en cinq rounds. Chacun correspond à un mini-jeu, choisi au hasard par la machine. 60 joueurs sont sur la ligne de départ, principalement pour des parcours, mais aussi pour d’autres épreuves de mémoire, qui vous demandent de garder un objet, de contaminer l’autre équipe… (l’une d’entre-elles nous fait penser à Rocket League).

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Spirit of the North : voyage onirique avec Maître Renard

Le but de Fall Guys : Ultimate Knockout est de franchir la ligne d’arrivée, ou de remplir les conditions dans un temps imparti… On dit toujours que le meilleur, c’est la chute ! Ici, c’est vrai, on se poile de ses gamelles ou de celles des autres… Mais le moindre échec vous fait perdre des places et peut devenir éliminatoire. Car l’écran des résultats élimine les joueurs n’étant pas parvenus à un résultat satisfaisant. Les qualifiés peuvent quant à eux participer à l’épreuve suivante… Et ainsi de suite jusqu’à la finale, à l’issue de laquelle il ne pourra y avoir qu’un seul gagnant ! « L’important, c’est de participer » disait Pierre de Coubertin.

Notez aussi que les épreuves peuvent être individuelles, ou en équipes. Second cas de figure plus sévère car, en cas de défaite, c’est toute l’équipe (donc la moitié de l’effectif à l’écran) qui est éliminée.

T’as le look coco !

Avouez que vous n’avez pas envie de ressembler à tous les autres joueurs ! Alors, les développeurs vous ont concocté une carotte qui va vous faire vous accrocher, au fil de vos parties : la personnalisation de votre avatar !

Car en tant que joueur collectionneur que vous êtes, vous serez ravis d’apprendre que Mediatonic vous a concocté une foultitude de skins et éléments de personnalisation à débloquer au fil de vos parties (couleurs, visages, motifs…). Des éléments qui ne sont que cosmétiques, ils ne vous apportent pas de bonus en jeu. D’ailleurs, si vous craquez pour l’édition collector, quelques skins seront à ajouter à votre collection : Ecto Pirate, Astronaut, Fairycorn

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Death come True : un jeu qui se regarde comme un film

Pour débloquer ces items, il vous suffit de… Gagner ! Tout simplement ! Car vous gagnerez alors deux éléments capitaux : de l’argent (les Kudos), et de l’expérience ici appelée Célébrité, qui vous sert à monter de niveau. Passez les différents paliers (de 1 à 40) pour obtenir des récompenses à chaque passage de palier. Lorsque vous terminez 1er, vous gagnez une précieuse devise : les couronnes, que vous pouvez échanger (comme les kudos) contre des éléments dans la boutique du jeu (certains objets rares ne s’achètent qu’avec des Couronnes).

Et évidemment, il est aussi possible de sortir la carte bleue pour aller faire un carton sur votre store favori, contre de vrais Euros…

Pas mal de trucs à revoir

Au niveau du gameplay, pas grand chose à dire : une touche pour sauter, une autre pour plonger en avant, et une dernière pour agripper un adversaire et… Vous n’aurez besoin de rien de plus !

Le gameplay est donc instinctif, la prise en main instantanée, pourtant… Quelques petits trucs sont à revoir. À commencer par cette latence sur les touches d’action. Pour faire simple, votre personnage ne réagit pas au moment où vous pressez la touche, mais avec un léger temps de retard. Un fait à prendre en compte lors de passages un peu tendus, ou qui demandent de la précision. On ne peut également que constater un flottement concernant les collisions (il n’est pas rare de se faire éjecter lorsque l’on touche des adversaires dans les mêlées). Admettons que cela fasse partie du gameplay, à la rigueur…

Mais le pire, c’est l’optimisation des serveurs ! Je ne vais pas vous mentir ! La semaine de lancement a été laborieuse : beaucoup de bugs, les serveurs surchargés et qui ne suivaient pas, des parties qui ne se lançaient pas, des trophées qui ne se débloquaient pas, ou des récompenses qui tombaient après coup… Quelques améliorations ont été apportées depuis, mais quelques soucis techniques demeurent, et pas que des petits. Et victime de son succès (avec énormément de connexions), le problème le plus difficile à gérer est donc celui des serveurs.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Ghost of Tsushima : superbe sur la forme, classique sur le fond

En ce qui me concerne, une fois sur deux ou sur trois (selon l’heure de la journée), le jeu ne trouve pas assez de joueurs, et je suis donc expédié vers un niveau d’attente (et je peux vous dire que le Perkute-Portes, je commence à le connaître par cœur). Et lorsqu’une partie est lancée, il n’est pas rare de voir un message d’erreur au bout de trois, quatre, voire à la fin du cinquième et dernier round. Croyez-moi, lorsque vous allez gagner, mais que le jeu plante et vous ramène à la page d’accueil, sans vous accorder les récompenses précieusement gagnées, il y a de quoi s’énerver (ce qui me fait au passage relativiser à propos de ceux que je considérais comme des ragequits… Sans doute en réalité des victimes des mêmes problèmes) !

Autre petite lacune, cette fois sur le contenu qui, au bout d’un moment, manque clairement de variété. Door Dash, Tip Toe, Hex-A-Gone, Tail Tag, Hit Parade, Egg Hunt, Jump Club ou Fall Mountain… Un peu plus d’une dizaine d’épreuves au total… Lorsque vous enchaînez les parties et que vous finissez par toujours retomber sur les mêmes, une certaine lassitude peut s’installer (bien que, de par le comportement des joueurs, chaque partie soit différente). Et au bout d’une dizaine d’heures de jeu, j’ai déjà l’impression d’en avoir fait le tour… Même constat du coté des musiques, avec quelques thèmes qui tournent en boucle. Mais il est évident, encore plus avec le succès inattendu du jeu, que les développeurs vont ajouter du contenu.

Enfin, et au regard du concept du jeu, c’est assez étrange… Fall Guys : Ultimate Knockout n’est jouable qu’en mode online. Étrange dans le sens où, à l’instar d’un Mario Kart, on aurait aimé pouvoir défier ses amis en multijoueur local…

Sur PC et PS4 seulement ?

Pour le moment, le jeu n’est disponible que sur Steam et sur PlayStation 4. Mais il y a quelques jours, via le Discord et le Twitter du studio, Mediatonic a demandé aux joueurs s’ils seraient intéressés par des versions Switch et Xbox One.

Une question qui, on l’imagine, a été posée à la communauté comme ça, juste pour la forme, par principe. Car le jeu a connu un lancement si fulgurant (2 millions de joueurs PC en quelques jours) qu’il serait surprenant que ces versions Nintendo et Microsoft ne soient pas déjà en chantier… Wait and see…

Au final

Sur le principe, Fall Guys : Ultimate Knockout est un bon jeu ! Pour son univers ultra-coloré (pour ne pas dire flashy), pour son univers tout mignon, pour les grosses poilades à regarder les autres (ou soi-même) se vautrer… Ou tout simplement pour son principe à la fois fun, efficace et dénué de toute forme de violence… Devolver Digital marque un grand coup ! Un coup de maître pour le studio !

Hélas, cette remarque vaut sur le papier. Dans les faits, le jeu pêche par son manque d’optimisation. Passons sur les bugs… Mais pour un jeu online, il est incompréhensible de voir autant de problèmes de serveurs ! Dans le meilleur des cas, vous allez parfois attendre pour trouver une partie. Dans le pire, le jeu plantera (régulièrement) vous faisant perdre votre progression (bien que, parfois, les bonus finissent par tomber à la connexion suivante). Et clairement, au final, l’avis d’un joueur qui a récupéré le jeu gratuitement via l’abonnement PS+ ne sera pas le même, sera plus indulgent que celui d’un joueur Steam qui a payé 20€.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : The Last of Us part II : dans 20 ans, on en parlera encore !

En conclusion, Fall Guys : Ultimate Knockout est certes un bon jeu… Mais pas forcément le méga-hit que certains peuvent vous « vendre » sur la toile. La faute aux défauts listés plus haut. Avec des serveurs stables et un multi-local, nous serions face à un chef-d’œuvre… Mais ce n’est pas encore le cas, et il faudra sans doute attendre quelques patchs correctifs pour que le jeu ne livre véritablement tout son potentiel, qui reste énorme…


Fall Guys : Ultimate Knockout

  • Par : Mediatonic, pour Devolver Digital.
  • Sur : PS4 et PC.
  • Genre : Battle-Royale/minigames compétitifs.
  • Classification : PEGI 3.
  • Prix : 19,99€ (gratuit pour les abonnés PlayStation + jusqu’au 1er septembre).
  • Site officiel.
Testé sur PS4.
Points positifs :
  • Univers tout mignon
  • Un jeu fun, complètement loufoque… On se marre bien
  • Prise en main rapide
  • Système de personnalisation
  • Le matchmaking bien foutu
  • L’alternance d’épreuves en solo ou en équipes
Points négatifs :
  • Les serveurs souvent aux fraises
  • Peu de contenu pour le moment : attention à la lassitude
  • Latence des touches d’action
  • Peu de musiques qui tournent en boucle
  • Pas de multijoueur en local ?
Le principe du jeu est bon, extrêmement fun, addictif... Une grosse bouffée d'air frais, sans violence, à se poiler... On signe ! Hélas, l'ensemble est gâché par sa technique, et en particulier par des serveurs qui vont vous lâcher plus souvent que vous ne le pensez. Le jeu a tout le potentiel nécessaire pour devenir un hit, mais pour le moment, cela va nécessiter de grosses corrections...
70%
Mouais...

Le principe du jeu est bon, extrêmement fun, addictif... Une grosse bouffée d'air frais, sans violence, à se poiler... On signe ! Hélas, l'ensemble est gâché par sa technique, et en particulier par des serveurs qui vont vous lâcher plus souvent que vous ne le pensez. Le jeu a tout le potentiel nécessaire pour devenir un hit, mais pour le moment, cela va nécessiter de grosses corrections...

  • Réalisation
  • Jouabilité
  • Ambiance générale
  • Contenu, diversité
  • Optimisation des serveurs

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)