Entre Fortnite et Apple/ Google, c’est la guerre !

0 423

Epic Games est en guerre avec Apple et Google. La raison ? Une taxe, que les développeurs doivent payer au distributeur… Mais qu’Epic Games est parvenu à contourner…

Une « taxe tyrannique » selon Epic Games

Le fond du problème est très simple : lorsque vous développez un jeu, et que vous le distribuez via l’Apple-Store ou Google-Play, vous devez verser aux distributeurs 30% sur les transactions des utilisateurs. Un système décrié par de nombreux développeurs, mais que tout le monde doit payer…

Autant dire que, pour un distributeur, un jeu comme Fortnite (350 millions de joueurs depuis sa sortie) est une manne. Une corne d’abondance !! Si ce n’est que… Chez Epic Games, un système a été trouvé pour contourner les systèmes de paiements intégrés de Apple Store et Android. Un système de paiement alternatif in-game qui permet aussi aux joueurs de faire des économies. Avec des réductions de 20% sans rien reverser à Apple et Google (par exemple les 1000 VBucks à 7,99€ au lieu de 9,99€).

Et devinez quoi ? En réaction, Apple a tout simplement retiré Fortnite de son Store ! Les joueurs qui l’ont déjà installé pourront continuer à y jouer… Mais ils n’auront désormais plus accès aux mises à jour du jeu.

Aujourd’hui, Epic Games a pris la décision malheureuse d’enfreindre les règles de l’App Store, qui s’appliquent à tous les développeurs et sont conçues pour que le magasin soit sécurisé pour nos utilisateursEn conséquence, Fortnite a été retiré du magasin. 

Apple, dans un communiqué à l’Agence France-Presse (AFP)
► LIRE AUSSI : PS5 : Sony s’apprêterait à « choquer » les joueurs

Ni une ni deux… Epic Games a réagi à son tour, en poursuivant Apple en justice. L’accusant « d’abus de position dominante et de pratiques anticoncurrentielles !« 

Apple est plus gros, plus puissant, plus enraciné et plus pernicieux que les monopoles d’antan. Apple impose des restrictions déraisonnables et illégales pour monopoliser les deux marchés. La commission de 30 % est une taxe tyrannique. Apple est devenu ce contre quoi il pestait autrefois. Le monstre qui veut contrôler les marchés, bloquer la concurrence et étouffer l’innovation

Epic Games, dans sa plainte déposée devant le Tribunal fédéral.

Dans la foulée, Epic Games a lancé une vidéo provocatrice, qui dépeint Apple comme un dictateur, dans un monde comparable au 1984 de George Orwell. Elle est associée à un hashtag #freefortnite.

Idem chez Google, mais avec plus d’ouverture

La situation n’est pas tout à fait la même avec Android, le système d’exploitation de Google qui permet aux développeurs de distribuer leurs applications via différentes plates-formes. Toutefois, la règle des 30% est la même que chez Apple, et de ce fait… À situation identique, Google a réagi de la même manière que La Pomme.

Pour les éditeurs de jeu qui choisissent de passer par le PlayStore, nous avons des règlements cohérents, qui sont justes pour les développeurs et qui garantissent la sécurité du magasin pour les utilisateurs. Fortnite reste disponible sur Android, mais nous ne pouvons plus le proposer sur Play parce qu’il enfreint nos règles.

Google, dans une déclaration à l’AFP.

Par conséquent, Google est aussi accusé par la plainte déposée par Epic Games.

Toutefois, Google se dit « disposé à discuter avec l’éditeur afin que le jeu puisse revenir.« 

Lire aussi nos dernières news :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)