Dans la peau du personnage de… Skærmtrolden Hugo (Hugo Délire)

0 939

Avouez que, pour ce nouveau « Dans la peau du personnage de… » , vous vous attendiez à un tueur de zombies, un aventurier intrépide ou une tireuse d’élite dans un J-RPG. Et bien non, surprise ! Nous allons vous parler aujourd’hui d’un personnage dont vous ignoriez peut-être l’existence. Pourtant, pour ceux qui ont grandi dans les années 90, il faut bien le dire : Hugo est un personnage qui a marqué toute une génération… Et qui s’est aussi fait une place dans le monde du jeu vidéo, en partant d’un programme TV : Hugo Délire !

Tout a démarré à la TV

Et bien oui ! Ce cher Hugo a fait ses débuts à la télévision. Plus précisément au Danemark, où il est apparu sous le titre Skærmtrolden Hugo (que l’on pourrait traduire par « Le Troll de l’écran Hugo » !). Autrement dit, une émission de TV interactive, créée par Interactive Television Entertainment, et qui sera diffusée entre 1990 et 1995 sur la chaîne danoise TV2. Ce programme TV est un carton, au point de s’exporter dans plus de 40 pays, dont… La France !

Et c’est donc cette émission française que la plupart d’entre vous ont connue. Rebaptisée Hugo Délire et présentée par l’animatrice Karen Cheryl, elle est alors diffusée par France 3 entre le 7 septembre 1992 et juin 1994. D’ailleurs pour l’anecdote, c’est ce même 7 septembre 1992 que FR3 (France Régions 3) est devenue France 3, du groupe France Télévisions.

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Ryu ! (Street Fighter)

Mais vous vous demandez sûrement quelle était la particularité de cette émission, et ce qu’elle vient faire sur un site qui parle de jeux vidéo. Et bien, comme nous l’avons vu plus haut, Hugo Délire était une émission interactive. On y suivait le troll Hugo dans des aventures s’apparentant à des niveaux de jeux de plateformes. Et qui le contrôlait ? Un spectateur choisi au hasard, qui avait au préalable appelé la régie de l’émission, et passé une épreuve sélective… Et il contrôlait ensuite le personnage à l’aide de son téléphone à touches : 4 ou 6 pour aller à gauche ou à droite, 8 pour se baisser… (vous n’imaginez pas la galère si, à l’époque, vos parents avaient un téléphone à cadran).

Chaque soir pendant les 10 minutes que durait l’émission, plusieurs spectateurs tentaient ainsi de faire ramasser des points à Hugo, en évitant les embuches. Les créateurs de l’émission avaient imaginé quatre niveaux pour la première saison : dans un wagon, dans un avion, dans une mine et à flanc de montagne. L’émission est alors un succès, et en moyenne, 25 000 spectateurs composent chaque soir le 36 68 33 33 (2,23 Francs la minute) en espérant être l’heureux élu.

Mais qui est Hugo ?

Tout d’abord, Hugo est un troll… Mais un gentil troll ! Pas un affreux comme on en voit dans Le Seigneur des Anneaux, mais un troll sympa avec ses grands pieds, sa salopette, ses oreilles pointues et ses grands yeux, et sa dent qui dépasse de sa bouche. On dit qu’il mesure un mètre, et vit quelque part en Scandinavie, dans une forêt habitée par des trolls.

Plus tard, les jeux vidéo vont approfondir ce personnage. On apprendra ainsi que Hugo a un alter-ego féminin, appelée Hugoline (Hugo avec du rouge à lèvres et des cheveux longs). Qui va d’ailleurs très vite devenir sa femme ! Avec laquelle il aura trois enfants : Rut, Rit et Rat.

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Hatsune Miku !

Si le programme TV ne le permettait pas vraiment (et était-ce vraiment utile ?), les jeux vidéo vont aussi apporter des ennemis à notre Hugo. Comme un reptile appelé Don Croco (plus bête que méchant), sbire de… La sorcière, brune, répondant au nom de Scylla (Afskylia en VO), son antagoniste principal, qui déteste cordialement les trolls. Et là, ce point nous amène à une richesse scénaristique qui ferait pâlir d’envie n’importe quelle princesse du Royaume Champignon. Scylla passe son temps à enlever la famille d’Hugo car elle a besoin d’eux pour conserver son éternelle jeunesse…

Heureusement, Hugo pourra compter sur ses amis fidèles. Tels que Fernando le Toucan, et Jean-Paul le Chimpanzé. Oui, ce sont bien leurs prénoms, on a vérifié deux fois…

Du programme TV au jeu vidéo

Hugo Troll Race, sur Android.

Et oui, il fallait s’y attendre : un personnage qui, d’une façon très moderne pour l’époque, vous parle « djeunz » en langage « jeu vidéo » … Il ne faut donc pas s’étonner de voir notre ami Hugo, mis au placard en 1994, revenir en force sur consoles et PC. Le troll sort alors de sa retraite forcée pour connaître une seconde vie, qui lui sera beaucoup plus prolifique ! Une quarantaine de jeux vidéo sortiront tous supports confondus, mais je vous mets la liste plus bas.

Le premier jeu inspiré par la franchise est Skærmtrolden Hugo, développé par le studio SilverRock Productions, sur Amiga, Commodore 64 et PC DOS en 1990-1991. La société fondée par Ivan Sølvason deviendra ITE Media en 1992, puis NDS Danemark, studio qui fermera finalement ses portes en 2010. C’est ITE, alors considéré comme l’un des cinq plus gros studios du Danemark, qui développera la grande majorité des jeux vidéo Hugo… Ainsi que d’autres logiciels tirés de programmes TV. D’ailleurs, ITE est décrit non pas comme un programmeur de jeux vidéo, mais de « jeux interactifs de divertissement de télévision » !

► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Sonic the Hedgehog !

On remarque ainsi qu’après une période sur consoles de salon, Hugo revient à ses premières amours : le PC. Et notamment au début des années 2000, où nous aurons le droit à Hugo: The Secrets of the Forest, Hugo: The Forces of Nature, Hugo in Space, Hugo et les Animaux de l’Océan ou encore Les Secrets de la Savane, qui sont autant de jeux éducatifs.

Faisons une grosse ellipse, pour se projeter vers les derniers jeux. Hugo coule désormais des jours heureux sur mobiles, au milieu des années 2010. Dans des genres très variés, avec du Tower Defense (Hugo Troll Wars), ou encore du City-Builder (Hugo World)… Et parmi les dernières productions en date, sur iOs et Android, on retiendra alors Hugo Troll Race en 2012 (par le studio Hugo Games devenu, en 2018, 5th Planet Games)… Ou encore, en 2015, Ronaldo & Hugo: Superstar Skater qui, comme son nom l’indique, permet à notre troll préféré de faire du skate avec… Cristiano Ronaldo. Et oui !

Les jeux dans lesquels il apparaît

Hugo est donc une véritable star des jeux vidéo. Voici les différents titres qui lui sont consacrés, soit (quand même) plus d’une quarantaine de jeux :

  • 1990 : Skærmtrolden Hugo (Commodore 64)
  • 1991 : Hugo, adaptation de The Bugs Bunny Crazy Castle 2 sur Game Boy (1991)
  • 1992 : Hugo – På Nye Eventyr: Del 1 et Hugo – På Nye Eventyr: Del 2 (Amiga) ; Hugo 3 : Jungle of Doom (MS-Dos)
  • 1994 : Hugo På Nye Eventyr (compilation des deux épisodes sur DOS)
  • 1997 : Hugo: Wintergames (PC) ; Hugo 2 (Game Boy), Hugo 2 1/2 (Game Boy Color) ; Hugo 5 (MS-DOS)
  • 1998 : Hugo (PlayStation) ; Hugo: Saves Christmas (PC), Hugo 4 (MS-DOS) ; Hugo 6 (PC)
  • 1999 : Hugo: Jungle Island (PC) ; Hugo : the Magic Oak (PC) ; Hugo : Scylla’s Revenge (PC)
  • 2000 : Hugo: Quest for the Sunstones (PC) ; Hugo in the Hut (PC) ; Hugo 2 (PlayStation)
  • 2001 : Hugo: The Bewitched Rollercoaster (PC) ; Hugo : La Quête des pierres solaires (PlayStation) ; ou encore Hugo : Le Maudit Diamant Noir (Gameboy color) ; Hugo : The Magic Journey (PC)
  • 2002 : Hugo: The Secrets of the Forest (PC) ; Hugo: The Forces of Nature (jeu ludo-éducatif sur PC), Hugo in Space (PC) ; Hugo : La Bataille des grenouilles (PlayStation), Hugo : Le Miroir maléfique (PC, PlayStation, GBA, mobiles) ; Et Hugo et les Animaux de l’Océan (PC) ; Les Secrets de la savane (PC)
  • 2003 : Hugo: Smakkaball (PC) ; Hugo Bukkazoom! (PS2 et GameBoy Advance)
  • 2004 : Hugo: Cannon Cruise PC, PS2 et mobiles) ; Hugo : Le Maudit Diamant Noir (PlayStation)
  • 2005 : Hugo: Penguin Battle (PC) ; Agent Hugo (PC et PlayStation 2 – la version GameCube sera annulée)
  • 2006 : Agent Hugo: Roborumble (PC, PS2, Game Boy Advance et mobiles)
  • 2007 : Agent Hugo: Lemoon Twist (PC, PS2 et Wii)
  • 2008 : Agent Hugo: Hula Holiday PC, PS2 et Wii)
  • 2009 : Hugo: Magic in the Troll Woods (PS2, Wii, DS)
  • 2011 : Hugo: Retro Mania (PC, iOs, Android)
  • 2012 : Hugo: Troll Race (PC et mobiles)
  • 2014 : Hugo World (iOs)
  • 2015 : Ronaldo & Hugo: Superstar Skater (mobiles) ; Hugo Flower Flush (mobiles) ; Hugo Troll Wars (mobiles)
  • 2016 : Hugo Troll Race 2 (mobiles) ; Hugo Adventure: The Mystery Islands (mobiles)

J’me coucherai moins bête

Vous connaissez maintenant la finalité de notre rubrique. Nous nous quittons sur quelques anecdotes en vrac :

  • Si l’émission enregistre une moyenne de 25 000 jeunes participants par soir, les chiffres ont pu grimper jusqu’à 40 000 participants quotidiens au moment où Hugo Délire était au meilleur de sa forme.
  • 170 lignes téléphoniques ont été ouvertes pour éviter les « embouteillages » au standard…
  • Au mieux, l’émission a rassemblé 6 millions de téléspectateurs.
  • L’émission Hugo Délire est produite par la société Tilt Productions, fondée en 1972 par Jacques Antoine. Elle est connue pour ses programmes tels que La Chasse aux Trésors, La Piste de Xapatan, Les Mondes Fantastiques, Énigmes au bout du Monde, La Classe, Une Famille en Or… Aujourd’hui, Tilt a changé de nom et se nomme Adventure Lines Productions (ou ALP), société derrière Fort Boyard, La Carte aux Trésors, ou Koh-Lanta.
  • Karen Cheryl n’était pas le premier choix de France 3 pour présenter l’émission. Avant son lancement, la chaîne annonçait que Hugo Délire serait animée par Florence Klein (présentatrice météo).
► LIRE AUSSI : Dans la peau du personnage de… Samus Aran (Metroïd)
  • S’il est aujourd’hui resté très populaire, Hugo Délire n’a connu que deux saisons : 1992-1993 et 1993-1994. La première est diffusée chaque soir à 20h, la seconde (à partir de septembre 1993), le mercredi après-midi, en public, avec un invité célèbre.
  • La saison 2 sera d’ailleurs renommée « Les Délires d’Hugo » !
  • En VF, Hugo était doublé par Philippe Bruneau, comparse de Stéphane Collaro, décédé en 2012.
  • Sur une quarantaine de pays, la France est le 3e à avoir diffusé ce programme, après le Danemark (logique) et l’Espagne.
  • Un projet de film d’animation, Hugo and the Diamond Moon, a été lancé en 1999. Mais il a été annulé. Un autre projet, Hugo: The World’s Worst Comeback, a été lancé en 2013, mais on n’en sait pas plus…
  • Hugo est très populaire en Israël, où il a aussi sa série de livres. Une comédie musicale, The Magical Kingdom of Hugo, a même aussi été jouée en 1996 à Tel Aviv.
  • Initialement, le troll devait s’appeler Max. mais la chaîne TV2 Danemark a demandé à ITE de changer son nom en Hugo, une semaine avant le lancement de l’émission. Et ainsi de changer les logos, visuels de promo… Mais s’est ajouté un problème de copyright, puisque le nom « Hugo » était déposé, notamment par Hugo Boss.
Philippe Bruneau, la voix française d’Hugo (capture d’écran/INA.fr)

Lire aussi nos derniers « dans la peau de… » :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)