Dans la peau du personnage de… Hatsune Miku !

0 389

S’il est un personnage de jeux vidéo qui a su sortir de son univers pour partir à la conquête de la pop-culture, c’est bien Hatsune Miku. Sans doute l’un des personnages les plus kawaï de l’univers vidéoludique ! Et notre nouvelle rubrique lui est aujourd’hui consacrée !

Miku la « vocaloïd »

Avant d’être un personnage de jeux vidéo, Hatsune Miku est ce que l’on appelle une Vocaloïd ! En Japonais, cela s’écrit ボーカロイド, et se prononce Bōkaroido. Vocaloïd est le nom d’un logiciel de synthèse vocale commercialisé par Yamaha Corporation, et développé par Crypton Future Media.

Ce programme vous permet, après avoir entré une mélodie et ses paroles, de synthétiser de la voix. La première version du programme est sortie en 2003, et s’appelait alors Daisy. La première génération va vous permettre de synthétiser cinq voix : Meiko et Kaito (voix japonaises), et Léon, Lola et Miriam (voix anglophones).

Mais c’est la seconde génération, sortie le 31 août 2007, qui va nous intéresser. Car si le catalogue de Vocaloïd 2 est plus riche (cette version compte une vingtaine de voix différentes)… C’est cette deuxième mouture qui va nous apporter des voix que vous connaissez tous : Megurine Luka, Kagamine Lin et Ren… Mais surtout, une certaine Hatsune Miku !

Le visage derrière la voix

Regardez bien ce visage, que vous ne connaissez peut-être pas. C’est celui de Saki Fujita. Cette actrice vocale de 36 ans n’est autre que… La doubleuse qui prête sa voix à Hatsune Miku. Quand vous écoutez Miku, c’est en réalité Saki Fujita que vous entendez…

Née le 19 octobre 1984 à Tokyo, Saki Fujita est donc doubleuse vocale, mais pas que. Elle chante aussi, notamment sur les génériques des animes Tokimeki MemorialKiseki no Kakera, ou encore sur l’ouverture de Working!!

► Lire aussi : TEST : Hatsune Miku – Project Diva F 2nd (PS3 et PSVita)

Mais au Japon, elle est aussi la voix de Ritsu (Assassination Classroom), Ymir (L’Attaque des Titans)… Et dans les jeux vidéo, elle est aussi connue pour être la voix japonaise d’Elena (Street Fighter IV) ou QQ Selesneva (Tales of Innocence).

Du programme au jeu vidéo

Pour le moment, les Vocaloïd ne sont que des programmes de synthèse vocale. Le logiciel se vend bien mais… N’intéresse pas encore le jeu vidéo. Mais suite à la sortie de la seconde génération, en 2007, les fans vont s’emparer du phénomène, en diffusant des clips fanmade sur Nico Nico Douga et Youtube.

Crypton Future Media mesure l’ampleur du phénomène. Tandis que le logiciel musical cartonne, son concepteur se rapproche de Sega. De cette collaboration va naître, le 2 juin 2009, Hatsune Miku Project Diva, sur PSP, tout premier jeu de la série. C’est un carton ! Et dès l’année suivante, une suite sort sur PSP et sur Arcade. Puis s’enchaînent Hatsune Miku and Future Stars: Project Mirai sur 3DS en 2012, et Hatsune Miku: Project Diva F sur PS-Vita, Hatsune Miku: Project Diva F et F2nd sur PS3, Hatsune Miku: Project Mirai DX sur 3DS en 2015, Hatsune Miku: Project Diva X et Future Tone sur PS4… Et prochainement Hatsune Miku: Project Diva MegaMix sur Switch.

► Lire aussi : TEST : Hatsune Miku : Project Miraï DX (3DS)

Les différents jeux vidéo Hatsune Miku, édités par Sega, sont des jeux de rythme de type Beatmania. Le joueur enchaîne les clips, et pendant la chanson, des combinaisons de touches défilent à l’écran. L’objectif est de presser ces touches avec un timing parfait, afin de récolter la meilleure note à la fin du morceau.

Reconnaissable entre mille

Avec son look particulier, Hatsune Miku est particulièrement reconnaissable. Elle a l’apparence d’une jeune fille de 16 ans, aux grands yeux bleus, et aux cheveux turquoise, sa couleur de prédilection, qu’elle coiffe le plus souvent en deux longues couettes. Sa « fiche » indique également que Miku pèse 42 kg et mesure 1,58 m.

Miku est souvent associée au negi, un oignon japonais de la famille des ciboules (il ressemble énormément à un poireau, mais ça n’en est pas un). Enfin, sachez que le nom de notre personnage (初音ミク) n’a pas été choisi au hasard. En Japonais, Miku signifie « futur », Hatsu « premier », et Ne « son » ! On peut donc traduire son nom par « Premier son du futur » !

Si le joueur peut débloquer de nombreux costumes dans les différents jeux, sa tenue de base s’inspire des uniformes scolaires japonais, avec une pointe de futurisme. D’ailleurs, saviez vous que son costume est inspiré par les synthétiseurs DX de Yamaha ? C’est la raison pour laquelle vous retrouverez les touches et les algorithmes du DX-100 sur ses manches.

Une bande de potes

Si la série de jeux vidéo porte le nom de leur héroïne principale, Miku est indissociable de sa bande de potes, eux aussi portés par la passion de la musique et du chant. Des personnages qui l’accompagnent dans les différents épisodes… Et qui sont eux aussi issus des programmes Vocaloïd de Yamaha.

On peut ainsi citer les jumeaux Lin et Ren Kagamine, reconnaissables à leur chevelure blonde. Ces deux personnages de 14 ans sont doublés par Asami Shimoda, et sont de la même génération que Miku. Luka Megurine (doublée par Yu Asakawa), avec ses cheveux roses (souvent caricaturée par un poulpe), a un look plus adulte et plus occidental. Une façon de démarquer cette Vocaloïd de 2e génération qui, contrairement à ses homologues, est bilingue. Donc conçue pour séduire à la fois les Japonais et les étrangers.

► Lire aussi : Dans la peau du personnage de… Ryu ! (Street Fighter)

Enfin, issus de la toute première génération du programme Vocaloïd, Meiko (la brune, doublée par Meiko Haigo) et Kaito (le garçon aux cheveux bleus, doublé par Naoto Fuga) complètent l’équipe. Tous deux appartiennent à la première génération de Vocaloïd : la base de données de Meiko est sortie fin 2004, celle de Kaito début 2006. Dans les jeux, on voit aussi parfois apparaître une version « dark » de Miku, Zatsune Miku. C’est la même, mais en plus sombre 😉

Si vous êtes observateurs, vous remarquerez que ces personnages portent un numéro en guise de tatouage, sur le haut du bras gauche : 01 pour Miku, 02 pour Lin et Ren, 03 pour Luka… Ces numéros correspondent à leur banque vocale : CV01 (character Voice 01) pour Miku, CV02 pour Lin et Ren, CV03 pour Luka…

Véritable star de la pop-culture

Hatsune Miku est aujourd’hui devenue un personnage tellement connu que son aura dépasse le monde du jeu vidéo. Plus qu’une icône, on peut véritablement parler de star planétaire !

Quand elle n’est pas la vedette d’un jeu vidéo, Hatsune Miku donne des concerts. De vrais shows, dans la vraie vie ! Crypton organise un premier concert en 2009, avec un procédé de projection qui s’apparente à la technologie des hologrammes. C’est un succès, et les concerts sont reproduits, au Japon mais aussi à l’international. Et en 2018 et 2020, on parle même de « tournée » mondiale.

Le phénomène sera aussi détecté par une pointure de la scène, qui n’est autre que… Lady Gaga ! Et du 6 mai au 3 juin 2014, c’est Miku qui assurera sa première partie, sur la tournée ArtRave: The Artpop Ball. La même année, elle viendra interpréter sa chanson Sharing the World dans le show TV de l’humoriste américain David Letterman.

► Lire aussi : Kiryu ou Majima… Des têtes connues dans Yakuza 7

Si elle n’est pas la plus agréable ou la plus belle à écouter, la chanson Nyanyanyanyanyanyanya est sans doute la plus connue de son répertoire. Et pour cause, puisqu’elle est devenue un meme Internet… Qui nous a donné un personnage désormais culte de la culture geek : le fameux Nyan-cat.

On pourrait parler longtemps de la représentation de Miku dans la culture mondiale. En Chine, un panel de 3000 personnes la classe 15e chanteuse préférée d’un sondage en 2011. On la verra aussi dans des pubs pour Toyota ou Google Chrome. Et il serait long de lister ici les mangas ou animes qui lui rendent hommage en la faisant apparaître en guest. Et notre Vocaloïd se tape aussi l’incruste dans les jeux Just Dance 2016, 2017 et 2018.

L’actualité de Miku

C’est dans quelques jours, le 15 mai, que sera disponible sur Switch Hatsune Miku: Project DIVA Mega Mix. Information que vous pourrez retrouver plus en détails ici.

Lire aussi nos derniers portraits :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)