Lancée en 2005 sur PS2, il y a donc presque 20 ans, Yakuza est une série d’action qui nous plonge dans le milieu des Yakuzas, aux côtés de l’un d’entre-eux : Kazuma Kiryu. Pourtant, depuis quelques années, et en particulier la sortie du RPG Yakuza 7 ou Yakuza : Like a Dragon, on constate que Sega a commencé à changer le nom de sa franchise. Qui se nomme désormais officiellement, depuis 2022, Like a Dragon. Le mot « Yakuza » ayant complètement disparu des titres.

Bien que Sega n’ait jamais officialisé les raisons de ce changement, on peut déduire deux explications. Et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Une simple question de traduction… Et d’intérêt de l’Occident

Au Japon, où le jeu est très populaire, il se nomme Ryu ga Gotoku (qui donne d’ailleurs son nom au studio de Sega qui développe la série depuis l’ère PS4). Ryu ga Gotoku que l’on peut traduire par « Comme un Dragon » ! Autrement dit, en Anglais, Like a Dragon ! Le surnom de Kiryu est justement « Le Dragon de Dojima » !

Oui, vous avez bien lu : en réalité, et ceci depuis les débuts de la série, les Japonais jouent à Ryu ga Gotoku « Like a Dragon » ! Le nom Yakuza est donc un titre exclusif à l’Occident. Mais pourquoi ?

Souvenez vous : la série est lancée en 2005. Et depuis quelques mois, un jeu explose tous les records sur la 6e génération : GTA San Andreas. Et l’objectif de Sega est de faire connaître, voire d’imposer son jeu sur la PS2. Quitte à s’inspirer des jeux contemporains qui utilisent des titres très connotés : Grand Theft Auto, True Crime

► Sur le même thème : Kamurocho : ce quartier dont vous êtes le héros !

Alors, l’éditeur estime probablement qu’un nom qui évoque le banditisme à la japonaise (les yakuzas, qui sont au cœur de l’intrigue) sera plus vendeur en Occident qu’un titre qui vous compare à un dragon. Même si, pour son gameplay et son ambiance, Like a Dragon peut être davantage comparé à Shenmue qu’à GTA

Un choix que l’on peut comprendre, mais qui n’a pas forcément porté ses fruits, puisque Yakuza devra attendre d’arriver sur PS4 pour se faire véritablement connaître du grand public occidental. Alors, au moment où la licence opère de gros changements, pourquoi ne pas harmoniser son nom partout dans le monde ?

Et aussi une question de sens !

La chronologie de la série Yakuza débute avec Yakuza 0, sorti en 2015, et qui nous raconte l’histoire de Kiryu Kazuma et Goro Majima, alors qu’ils n’ont que 20 et 24 ans. Nous sommes en 1988.

La série nous fait ensuite, au fil de ses épisodes, traverser les années 90 et 2000. Une époque où les Yakuzas sont les rois du pétrole : ils inspirent la crainte au sein de la population, tout le monde est à genoux devant les clans qui font la loi dans les rues, mais aussi dans l’économie, la politique, l’immobilier, la police, etc. Kiryu, le héros de la série, est l’un d’entre eux…

Et puis arrive un nouveau protagoniste, Ichiban Kasuga. Son histoire débute le 1er janvier 2000, alors qu’il écope d’une peine de 20 ans de prison pour un crime qu’il n’a pas commis… Mais qu’il assume pour couvrir son patriarche (chef de clan). Après une ellipse, Ichiban sort de prison en 2020. À sa grande stupeur, les yakuzas ont perdu de leur superbe, et de leur consistance. Ils font désormais partie du folklore, mais n’ont plus leur emprise d’autrefois… Ils sont en train de disparaître de la société japonaise ! Le jeu est l’illustration d’un constat, d’une évidence : en 20 ans, les yakuzas ont progressivement perdu leur aura… Dans la série, comme dans le monde réel…

► Lire aussi notre test : Yakuza : Like a Dragon, un passage de flambeau réussi et décoiffant

Ce jeu, c’est justement celui qui aurait pu s’appeler Yakuza 7 en Occident, mais qui se nommera finalement Yakuza : Like a Dragon, en 2020 ! Le titre qui va opérer au changement de nom de la série en dehors du Japon. Avec ensuite Like a Dragon Ishin, ou encore Like a Dragon Gaiden il y a quelques semaines… Et aujourd’hui Like a Dragon Infinite Wealth, dont vous pourrez bientôt lire notre test !

La série a donc changé de nom avec l’arrivée de Ichiban, yakuza repenti, qui incarne le déclin, et la disparition des clans mafieux. Mais pas que. L’arrivée d’Ichiban représente aussi une autre disparition progressive : celle de Kazuma Kiryu, l’ex 4e président du clan Tojo, qui nous accompagne depuis 2005… Et qui s’efface petit à petit de l’histoire, prêt à transmettre le flambeau…

De ce point de vue, la franchise de Sega n’a donc plus aucune raison de s’appeler Yakuza… Et le changement d’appellation est un signal fort pour accompagner le virage à 180 degrés opéré par RGG Studio avec Ichiban…

► Pour en savoir plus sur cette saga, lire aussi notre critique :