World of Warcraft Classic : l’aspirateur de vie sociale de retour ?

Testé sur une version fournie par l'éditeur

0 184

World of Warcraft a quinze ans ! Pour fêter cet anniversaire comme il se doit, Blizzard propose une réédition du mythique jeu d’origine. Vous pensiez être passé à coté du phénomène planétaire ? On y retourne avec World of Warcraft Classic !

15 ans déjà ? Comme le temps passe vite !

Avant de débuter ce test, je me dois de vous faire une confidence. Aussi passionné par le jeu vidéo que je puisse l’être, je dois vous confesser que je suis totalement passé à coté du phénomène, que dis-je du monument, World of Warcraft. D’une part parce que je ne suis pas, à la base, un joueur PC… D’autre part parce que j’ai toujours craint de m’enfermer dans WoW pour plusieurs décennies si je mettais le nez dedans… Et j’aime trop découvrir plein de jeux, pour me consacrer à un seul titre, aussi bon soit-il…

Cependant, je connais un minimum le phénomène. World of Warcraft (WoW pour les intimes) est le 4e épisode d’une série initiée en 1994 avec Warcraft : Orcs and Humans. Après trois épisodes qui ont solidement assis l’ambiance heroic-fantasy dans ce genre grandissant qu’était le MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur)… World of Warcraft déboule la bouche en fleur fin novembre 2004 (aux USA, soit pour les 10 ans de la série… En 2005 en Europe). Il décrit des événements qui se déroulent quelques années après Warcraft III (2003).

► Lire aussi : TEST : Grid : explosif, mais difficile à vendre sur le long terme

Je passerai rapidement sur la popularité du titre de Blizzard qui, pendant des années, a monopolisé l’attention des joueurs. WoW n’est pas un simple MMO, il est le plus joué au monde (on compte ses utilisateurs en millions). Rien que ça !

Aussi, pour les 15 ans du jeu, il n’est pas étonnant que Blizzard ait eu l’idée de le rééditer. D’une part pour titiller la fibre nostalgique de tous les ceusses qui ont vécu des mois entiers devant leur écran… D’autre part pour faire connaître le mythe aux plus jeunes… (tiens, je ne vous ai pas parlé des différentes extensions de WoW, mais on n’a pas la nuit !)…

World of Warcraft : késako

World of Warcraft est un… MMORPG ! Autrement dit, un vaste monde ouvert dans lequel vous allez jouer avec et contre d’autres joueurs. Pour certains, il peut même être considéré comme l’un des titres fondateurs du genre, tant il a roulé sur la concurrence à sa sortie.

Du coté du « scénario » (avec de gros guillements), on va présenter les choses simplement ! Le jeu se déroule dans un monde nommé Azeroth. Celui-ci suscite toutes les convoitises, et sa populace se divise en deux camps (vous devrez choisir le votre). D’une part l’Alliance (Humains, Nains, Gnomes ou Elfes de la Nuit)… Et en face La Horde (Orcs, Trolls, des sortes de minotaures appelés Tauren, ou Morts-vivants).

Après avoir choisi la race de votre personnage (bien plus qu’une apparence, elle va aussi influer votre mode de combat)… Vous devrez vous attarder sur vos capacités. Ou plutôt votre spécialisation : démoniste, mage, guerrier, voleur, druide… À vous de voir si vous préférez agir à distance ou au corps à corps, la magie ou la froideur du métal, etc.

► Lire aussi : TEST : Borderlands 3 : on a ouvert la boîte de Pandore !

Une fois achevée la personnalisation de votre avatar, vous voici plongé dans le grand bain. Dans un monde immense (où l’on se perd facilement). Et, vu que vous êtes là, vous participerez bien à une petite guerre ?

La principale difficulté de WoW va être de s’y retrouver dans les nooombreuses quêtes qui vous seront proposées. Elles sont de deux nature : celles liées au scénario… Et les quêtes secondaires, facultatives, mais qui vont permettre d’upgrader votre personnage. Et elles sont si nombreuses que l’on a vite tendance à s’écarter de la campagne principale, en ne sachant plus où donner de la tête.

Faire du neuf avec du vieux, ça marche ?

Blizzard ne nous a pas menti en parlant de remettre son vieux WoW Vanilla (la première version) au goût du jour. Certes, le jeu bénéficie d’améliorations graphiques indéniables, notamment au niveau de ses éclairages ou de son affichage. Pour le reste, il n’y a pas de miracle. Et quelques animations datées et textures cartonneuses sont toujours de la partie.

Techniquement, le jeu a pas mal vieilli, on ne va pas se le cacher. Si ce « Classic » bénéficie d’un gap technique, il reste néanmoins assez old-school dans son approche technique, ou dans ses mécaniques de gameplay. À commencer par son arbre de compétences qui semble aujourd’hui assez bordélique. Et je ne parle pas du rythme haché qui, lui aussi, semble venu d’une autre époque.

► Lire aussi : TEST : Overwatch : la Switch tient-elle son meilleur shooter ?

L’aventure en elle-même ne m’aura pas captivé plus que cela, j’avoue ! La faute sans doute à un scénario prétexte, qui devient beaucoup plus discret une fois le jeu lancé. Ici, votre expérience va consister à faire des raids pour grimper en niveau et obtenir du loot, pour pouvoir être plus fort et faire d’autres raids, pour gagner du loot plus puissant, etc. Et au bout de quelques heures de jeu, j’ai l’impression de passer mon temps à farmer, à toujours faire la même chose.

Bien évidemment, le jeu est aussi tributaire de sa communauté. Car WoW est une jungle, préparez-vous au pire ! En effet, vous pouvez tomber sur des joueurs très fair-play, et jouer les missions en équipe sera alors un délice. Mais attendez-vous aussi à rencontrer des joueurs beaucoup moins avenants, qui n’hésiteront pas à vous planter un couteau dans le dos, ou à vous prendre en embuscade pour piquer votre stuff. Comme si les ennemis ne suffisaient pas !

Des oublis qui complexifient le gameplay

Au fil de ses mises à jour, WoW a évolué avec le temps. Mais hélas, cette évolution ne semble pas prise en compte dans cette édition, qui comme je l’ai écrit, s’appuie sur Vanilla, première mouture du jeu.

Et là, je pense en particulier à cette galère sans nom qui nous est imposée par un oubli incompréhensible : celui des centres d’intérêt. Lors des quêtes, les points ne sont pas marqués sur la carte… Pourquoi ? De même, une fois la quête accomplie, vous devrez vous débrouiller pour retrouver par vous même le PNJ qui vous avait confié la mission…

► Lire aussi : TEST : The Legend of Zelda : Link’s Awakening est-il le jeu de l’année ?

Au bout du compte, on finit par passer des heures à tourner, à chercher… Vous allez devoir être extrêmement concentré, attentif… Voire obligé de prendre des notes sur un calepin, pour vous y retrouver (méthode testée et approuvée). Je dirais même plus : si vous avez cette fâcheuse tendance à zapper les textes explicatifs, WoW Classic est LE jeu qui va vous apprendre à tout lire, voire à relire les dialogues plusieurs fois… Tant ils seront les seuls indices vous permettant d’accomplir vos quêtes.

De même, il m’avait semblé que, dans les dernières versions de WoW, des téléporteurs existaient. Ils sont ici absents (ou alors, je ne les ai pas trouvés, mais visiblement, je ne suis pas le seul). Alors, prévoyez une gourde pleine et des biscuits, car vous allez vous en taper, des bornes ! Tous ces oublis nous démontrent l’évolution des MMORPG ces quinze dernières années. WoW Classic est un jeu dans son jus, avec ses aspects agréables, mais aussi ceux qui nous rappellent qu’autrefois, les jeux vidéo savaient aussi nous en faire ch…

Une version vraiment utile ?

Libre à vous de répondre à cette question, selon votre expérience, votre intérêt pour WoW. À mon sens, bien que la licence ne me passionne pas plus que cela, je dois vous avouer que… Oui, bien évidemment ! Ce WoW Classic est une sortie importante !

D’une part pour son coté « museum » qui vous permet de retrouver les sensations d’antan si vous êtes un ancien… Ou de découvrir ce que la licence a été, si vous ne l’avez pas connue. Un témoin du passé, une trace de ce monument du jeu vidéo.

Second intérêt à mon sens : il vous permet de rejouer sur des serveurs officiels (lorsqu’ils ne sont pas saturés, avec des files interminables). WoW a évolué avec le temps, mais les dernières versions vous obligeaient parfois à chercher des serveurs non-officiels, pour poursuivre l’aventure. La sortie de WoW Classic a été, pour Blizzard, un bon prétexte pour ouvrir des serveurs dédiés. Mieux : le jeu a été tellement bien accueilli que l’éditeur a dû prévoir des serveurs supplémentaires.

Au final

Fidèle au jeu d’origine, World of Warcraft Classic est un bon remake, qui fera certainement plaisir aux joueurs de la première heure. Un titre qui fait donc les yeux doux aux nostalgeeks avant tout. À condition bien entendu que vous n’acceptiez de repartir de zéro, en oubliant les 16584 heures passées à l’époque, à atteindre le niveau 110.

Aujourd’hui, il est donc difficile de porter quelque jugement que ce soit sur World of Warcraft Classic. Ce qui est sûr, c’est que malgré les évolutions et les chemins qu’à pu prendre la série, ce tout premier WoW reste une valeur sûre, qui tient solidement la route. Et ici, on ne peut que comprendre pourquoi il a si bien marché à l’époque. Mais, car il y a un mais, ce remake offre des mécaniques qui pourront sembler archaïques aux joueurs les plus jeunes.

World of Warcraft Classic, malgré les améliorations qu’il propose, et avec ses qualités et ses défauts, conserve tout le charme des premiers jours. Reste à savoir si vous aimerez ou pas…


World of Warcraft Classic

  • Par Blizzard Entertainment.
  • Sur PC et Mac.
  • Genre : MMO
  • Classification : PEGI 12.
  • Prix : Gratuit pour les abonnés à WoW. Pour les autres, système d’abonnement de 66 à 78€ pour 6 mois selon les mensualités choisies  (voir ici).
  • Site officiel.

On a aimé :

  • Retrouver l’ambiance du premier WoW
  • On peut y jouer sur des serveurs officiels
  • Solide durée de vie
  • Les jeux de lumière améliorés
  • Tomber sur des joueurs sympas
  • Gratuit pour les abonnés à WoW
  • (re)découverte d’un mythe

On aime moins :

  • Une jouabilité qui a vieilli
  • Intérêt amoindri si vous n’êtes pas nostalgique de la série
  • Des graphismes qui datent aussi d’une autre époque
  • Des raids, du loot, des raids, du loot…
  • Serveurs parfois saturés
  • Tomber sur des joueurs pas cools
  • Entre 66 et 78€ pour 6 mois…
Sur le papier, l'idée était excellente que de nous replonger dans un véritable mythe du jeu vidéo. Hélas, comme pour de nombreux remasters, le titre dévoile vite ses limites. Graphismes datés, jouabilité d'un autre âge, mécaniques éprouvantes. Un fan de la première heure, nostalgique, pourra kiffer à 200%... Pour les autres, WoW Classic risque d'avoir plus de mal à convaincre tant il a aujourd'hui de challengers plus performants.
68%
Oui, mais...

Sur le papier, l'idée était excellente que de nous replonger dans un véritable mythe du jeu vidéo. Hélas, comme pour de nombreux remasters, le titre dévoile vite ses limites. Graphismes datés, jouabilité d'un autre âge, mécaniques éprouvantes. Un fan de la première heure, nostalgique, pourra kiffer à 200%... Pour les autres, WoW Classic risque d'avoir plus de mal à convaincre tant il a aujourd'hui de challengers plus performants.

  • Jouabilité
  • Graphismes
  • Bande-son
  • Durée de vie
  • Contenu

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');