Warcraft III Reforged : un remake sympa, mais pas « ouf »

0 724

Après World of Warcraft Classics, c’est Warcraft III qui fait l’objet d’un remaster. Et c’est ainsi, et ici, que débute notre test de Warcraft III Reforged.

La genèse

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce test aura été un long accouchement. D’une part parce que je ne suis pas un grand pécéiste dans l’âme… D’autre part parce que je dois reconnaître très mal connaître l’univers de Warcraft. Licence à laquelle je ne me suis intéressé, à vrai dire, sur le tard…

Après quelques messes noires pour aider mon pauvre PC à digérer la grosse installation de près de 30go… Et après avoir créé un compte sur Battle.net (oui, le jeu tourne sur la plate-forme propriétaire de Blizzard)… Me voilà fin prêt à découvrir ce Warcraft III Reforged tout juste sorti fin janvier.

► Lire aussi : TEST : World of Warcraft Classic : l’aspirateur de vie sociale de retour ?

Pour les deux du fond qui n’ont pas tout suivi… Warcraft III Reforged est un jeu sorti fin janvier sur PC. En réalité, il est le remaster des jeux de stratégie en temps réel Warcraft III: Reign of Chaos et de son extension Warcraft III: The Frozen Throne. Ils sont sortis respectivement en 2002 et 2003.

Depuis septembre 2015, Blizzard parlait vaguement de remasteriser Warcraft III. Mais il faudra attendre la Blizzcon de 2018 pour finalement apprendre que le jeu s’appellera Warcraft III Reforged… Et qu’il sortira en 2019 ! La suite de l’histoire, vous la connaissez : fin octobre 2019, nous n’en sommes qu’à la bêta, et l’on apprend que la version finale est prévue pour janvier 2020. Nous y voilà !

Le retour d’un mythe

Venu tout droit d’une époque où les fans de jeux de stratégie ne juraient que par Blizzard (le début des années 2000), Warcraft est une licence qui, aujourd’hui encore, fait office de référence ! Il a sa communauté, ses fans, et ceux qui n’y ont jamais joué en ont forcément entendu parler… Bref, le fait que Blizzard s’y intéresse pour un reboot est loin d’être déconnant.

Et à une époque où les remasters sont légion, je pourrais même dire que le contraire aurait été étonnant. Encore plus lorsque l’on réalise que Warcraft est la clé de voûte d’un univers plus vaste, dans la mesure où il a planté les bases de ce qui deviendra le scénario général de World of Warcraft (vous savez, le jeu qui est aussi ressorti l’automne dernier dans sa forme Classics). Partant de ce principe, pourquoi en rebooter un, et pas l’autre ?

► Lire aussi : TEST : Street Fighter V Champion Edition : le « King » en version ultime

En intégrant des mécaniques de RPG dans le gameplay de la série, Warcraft III est tout simplement considéré par beaucoup comme le meilleur épisode de la série… Du moins le plus mature. C’est donc sans surprise que Blizzard annonçait, lors de sa Blizzcon 2018, le retour de Warcraft III, avec un Reforged qui devait être « plus qu’un remaster » ! Et puis… Plus grand chose à se mettre sous la dent, en matière de communication… Silence radio… Devait-on s’en inquiéter ?

Un remaster justifié ?

Lorsque l’on parle de remaster, les avis divergent. Il y a tout d’abord ceux qui crieront ô scandale, y voyant un bon moyen, pour l’éditeur, de gagner de l’argent sur une licence à succès… Et il y a ceux qui, au contraire, apprécieront cette démarche qui peut permettre soit aux plus jeunes de découvrir une licence culte, soit aux plus âgés de redécouvrir l’univers de leur jeunesse…

Je dois vous avouer que je me situe entre les deux. Je comprends d’une part la volonté de faire (re)découvrir un titre ancien… Mais je pense aussi que certains ont connu le succès parce qu’ils sont sortis à la bonne époque : un succès d’hier n’en sera pas forcément un aujourd’hui. Et ma plus grande crainte était de voir arriver ici un jeu vieillissant, hors-sujet, perdu dans une époque qui n’est pas la sienne.

► Lire aussi : On a joué à Yakuza 7 : nos premières (bonnes) impressions

Quelques parties plus tard, je dois vous avouer qu’à ma grande surprise, ce Warcraft III Reforged est globalement une bonne surprise. Le jeu n’a pas tant vieilli que cela, du moins dans ses mécaniques qui restent encore assez actuelles. Pouvoir rejouer Kel’Thuzad , Thrall, Jaina Portvaillant, Sylvanas Coursevent… Est un plaisir, à plus forte raison si vous avez suivi leur évolution dans le lore de Warcraft. Pour le reste, on est dans un RTS, et je ne vois pas grand chose à rajouter sur les mécaniques, qui fonctionnent toujours aussi bien.

Du coté des graphismes, l’avis sera un peu plus mitigé. D’une part, les développeurs ont effectué du très bon boulot sur la modélisation des unités, désormais en 3D et mieux détaillées… Ou tout simplement sur l’affichage du jeu en plein écran et en HD. Le titre de Blizzard a bénéficié d’un lifting graphique qui lui fait véritablement honneur !

Laborieux et… Amputé !

Mais cela ne va hélas pas durer, et si je vous dis que mon avis est mitigé, vous vous doutez que quelques reproches vont fuser. Tout d’abord, il est très curieux (et frustrant) de jouer en 2020 sur un jeu qui, au niveau des performances, rote autant de sang ! Des bugs, du lag… Certes, mon PC n’est pas une bête de compétition, mais j’avoue avoir décroché à plusieurs reprises car les chutes de performances me sortaient du jeu. Et je ne vous ai même pas encore parlé des latences dans les menus.

Et c’est bien dommage, car le jeu est truffé de bonnes intentions. Des voix digits réenregistrées, de nouvelles quêtes qui font le lien avec l’univers de WoW, des missions et des cartes qui ont été refaites, un solide solo avec plus de 60 missions… On sent malgré tout que les développeurs ont eu à cœur de fédérer ces univers, tout en contentant les fans de la première heure.

Pourtant, pour une raison qui nous échappe, les développeurs ont retiré des éléments de la version d’origine : dites « adieu » aux ladders (système de ranking), aux clans (oui, vous avez bien lu) et autres tournois automatisés. Et même si Blizzard a annoncé leur retour prochainement, cette absence dès le lancement de ce qui fait partie de l’ADN de Warcraft est juste incompréhensible. De même, il vous sera impossible de personnaliser vos raccourcis. Ça commence à faire beaucoup.

► Lire aussi : TEST : Dragon Ball Z Kakarot : un jeu à la hauteur de l’anime ?

La communauté pourra toujours se rabattre sur les mods, me direz-vous ? Et bien… Oui et non ! Puisqu’une nouvelle clause dit que, désormais, tous les mods créés par les joueurs deviennent instantanément propriété intellectuelle de Blizzard. Pas très encourageant… Et je ne parlerai même pas de l’équilibrage qui écarte celui de Reign of Chaos pour ne garder que celui de Frozen Throne… Ni du fait que ceux qui possèdent le jeu d’origine devront passer obligatoirement par une mise à jour vers le client Reforged

Si j’avais envie de pinailler, je pourrais aussi pointer du doigt le menu d’accueil assez austère… Et pourquoi pas les graphismes in game, dès lors que votre regard s’attarde sur les environnements. Autant, comme indiqué plus haut, c’est du bon boulot pour la modélisation des unités, autant les décors semblent parfois sortis d’un autre âge.

Le point qui fait mal : la Blizzcon 2018

Comme indiqué plus haut, c’est à la Blizzcon 2018 que le jeu a été officialisé, sous son appellation qu’on lui connaît aujourd’hui : Warcraft III Reforged. Blizzard nous montrait alors son prochain remake… Et au regard des images qui suivaient, on ne pouvait que comprendre la hype qui s’emparait alors des fans de ce RTS.

Hélas, on ne va pas se mentir : les images que vous avez vues alors ne sont pas représentatives du jeu final. Et je suis au regret de vous dire que le jeu définitif semble avoir subi un sérieux downgrade. Quand on pense qu’il y a quelques années, Ubisoft avait engendré un bad-buzz avec un downgrade analogue entre les premières vidéos de Watch_Dogs et le résultat final sur PS4… Je peux facilement imaginer l’énorme déception des fans de Warcraft.

► Lire aussi : TEST : Le Dr Kawashima revient sur Switch pour faire bosser votre cerveau

En effet, dans la vidéo présentée lors de la Blizzcon, l’interface était différente, et plus moderne. Dans les faits, elle est ici quasiment la même que dans le jeu d’origine, à quelques détails près. On se souvient aussi que, dans cette même vidéo, on nous promettait près de quatre heures de cinématiques retravaillées, qui déboîtent… Et visiblement, elles ont été oubliées dans la version définitive. Peut-être un choix de dernière minute, afin d’optimiser le jeu, mais quoi qu’il en soit, on est loin des belles promesses.

Au final

Warcraft III Reforged n’est pas un mauvais jeu, loin de là ! Hélas, il ne faut pas compter sur la nouveauté pour apporter du positif à ce remake (ou alors très peu). Le jeu est « sauvé » par son matériau de base, par ce qui constituait l’œuvre d’origine.

Mais justement, il ne faut pas confondre le jeu d’origine, et les améliorations qui lui sont (soit-disant) apportées par ce remaster. Rien à dire pour le premier… Pour le second, en revanche, on est loin des belles promesses de la Blizzcon 2018. Certes, il y a eu un effort sur la modélisation des unités, mais en parallèle, trop de choses ne fonctionnent pas. Qu’il s’agisse de l’aspect visuel du jeu, des options retirées ou de ses performances, ce qui est encore plus dommageable.

► Lire aussi : TEST : Fallen Order : et si c’était juste le meilleur jeu Star Wars ?

Au final, Warcraft III Reforged est un jeu qui manque de finitions, de fiabilité et de réelles nouveautés. Il est sauvé par le matériau d’origine, qui reste malgré tout intemporel et efficace… Mais ce remaster 2020 n’est hélas pas à la hauteur de ce que les fans pouvaient en attendre, et encore moins à la hauteur de ce que Blizzard nous avait laissé entrevoir.


Warcraft III Reforged

  • Par : Blizzard.
  • Sur : PC (Blizzard Battle.net).
  • Genre : STR (stratégie en temps réel).
  • Classification : PEGI 12.
  • Prix : 29,99€ pour la standard, 39,99€ pour la Spoils of War.
Testé sur une version fournie par l’éditeur.
Points positifs :
  • Frozen Throne dans le pack
  • Globalement, la jouabilité toujours aussi agréable
  • De nouvelles quêtes qui font le lien avec WoW
  • La modélisation des unités et des bâtiments
  • Des cartes et missions refaites
  • Des voix réenregistrées
  • Pouvoir switcher entre version « classique » et « Reforged »
Points négatifs :
  • Pas possible de personnaliser ses raccourcis
  • Des bugs et du lag, qui nuisent à la jouabilité
  • Les décors un peu vieillots
  • L’interface de menu n’a quasiment pas changé
  • Pas de ladders
  • Plus de clans
  • Les cinématiques qui n’ont rien à voir avec les promesses
  • L’équilibrage RoC retiré
  • Vos créations (mods) qui ne vous appartiennent plus
  • Pas de tournois automatisés
  • Mode observateur retiré
  • 30 balles, c’est cher pour le coup
Ne nous méprenons pas : Warcraft III est un excellent (sinon le meilleur) RTS ! Mais ce remaster fait clairement tache ! Non seulement il n'apporte au final que peu de choses au matériau d'origine, mais il se permet en plus de retirer des éléments qui donnaient toute sa saveur à Warcraft III... D'où sa note. Un résultat décevant, qui ne vaut pas son prix, et qui n'est sauvé que par le fait qu'il est désormais le seul moyen de jouer au fabuleux Warcraft III.
46%
Bof !

Ne nous méprenons pas : Warcraft III est un excellent (sinon le meilleur) RTS ! Mais ce remaster fait clairement tache ! Non seulement il n'apporte au final que peu de choses au matériau d'origine, mais il se permet en plus de retirer des éléments qui donnaient toute sa saveur à Warcraft III... D'où sa note. Un résultat décevant, qui ne vaut pas son prix, et qui n'est sauvé que par le fait qu'il est désormais le seul moyen de jouer au fabuleux Warcraft III.

  • Réalisation
  • Performances/technique
  • Contenu
  • Jouabilité
  • Rapport qualité/prix

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)