Pourquoi a t-on des oeufs de Pâques dans les jeux vidéo ?

0 171

Ils sont une tradition dans le jeu vidéo : les oeufs de Pâques, ou easter-eggs, sont des références cachées, insérées par les développeurs. Oui, mais pourquoi ?

L’origine de l’easter-egg vient… D’un film !

La réponse à ce « pourquoi » est très simple : comme ça, juste pour le fun ! Une blague, de développeur à passionné… Pour que vous vous amusiez à les trouver ! Ce n’est pas plus compliqué que cela.

► Lire aussi : Pourquoi est-ce Sega, et non la Switch, qui a inventé le jeu nomade ?

Cependant, on peut se demander pourquoi on parle alors d’œuf de Pâques ? Et la réponse ne se trouve pas dans les jeux vidéo, mais dans le cinéma. Et plus particulièrement dans le film The Rocky Horror Picture Show (de Jim Sharman, en 1975).

Film dans lequel les acteurs se sont amusés à planquer de vrais œufs de Pâques, pendant le tournage. Tous n’ont pas été trouvés, et le but est alors de trouver ceux qui sont restés à l’écran. Et qui sont visibles dans la version longue finale du film. La tradition était lancée, reprise par de nombreuses œuvres culturelles, dont le jeu vidéo.

► Lire aussi : Pourquoi Donkey Kong ne s’appelle t-il pas « Monkey Kong » ?

Si vous avez vu le film Ready Player One, de Steven Spielberg, alors vous savez que le premier easter-egg de l’histoire du jeu vidéo apparaît dans le jeu Adventure, en 1979, sur Atari 2600. À une époque où le nom des développeurs n’apparaissait que très rarement (voire jamais) dans les logiciels, il suffisait de déplacer le personnage à un endroit précis pour voir apparaître  « Created by Warren Robinett ».

Depuis, les easter-eggs se sont développés. Des T-Rex dans Tomb Raider, voire dans GTA V, un lapin géant dans Saints Row 2… Il serait trop long de dresser ici la liste complète de tous les easter-eggs du jeu vidéo.

► Lire aussi : Pourquoi peut-on aussi jouer à un jeu vidéo sur une chanson de Renaud ?

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');