Legend of Mana : le hit de 1999 l’est-il toujours en 2021 ?

0 485

Série cultissime chez Square-Enix, Seiken Densetsu (Mana) est une poule aux œufs d’or pour l’éditeur. Et après Secret of Mana et Trials of Mana, c’est maintenant Legend of Mana (l’opus PS1) qui a le droit à son remaster HD. Cet épisode figurant parmi mes jeux vidéo préférés toutes machines confondues, c’est avec une grande impatience que j’attendais ce titre… Et le moment est maintenant venu de vous livrer notre verdict, avec notre test…

Le retour de la légende

Ceux qui me connaissent le savent : la série des Seiken Densetsu (Mana chez nous, un spin-off de Final Fantasy à la base) est l’une de mes préférées toutes licences confondues. Et le jeu qui m’a sans doute le plus marqué durant mon long parcours de gamer n’est autre que le second opus, connu chez nous sous le nom Secret of Mana (Super Nintendo). Mon second volet préféré est le quatrième de la série, Legend of Mana. Il est sorti sur PlayStation en 1999, hélas uniquement au Japon et aux USA. Ce qui m’avait conduit à craquer ma PS1, pour pouvoir jouer aux versions US de Legend of Mana, Xenogears et Chrono Cross.

Legend of Mana est mythique ! D’une part par son concept qui s’éloigne des standards du genre (mais je vais y revenir)… D’autre part parce qu’il réunit Koichi Ishii (créateur de Seiken Densetsu), et la compositrice de mon cœur, la talentueuse Yoko Shimomura (Kingdom Hearts, Final Fantasy XV…), qui nous livre ici parmi ses plus belles compositions. La simple présence de ces deux noms est, à elle seule, un gage de qualité… Et je n’ai pas parlé de tous les autres, comme le scénariste Nobuyuki Inoue…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Collection of Mana : bons jeux mais… « Manamum » syndical ?

Legend of Mana n’a pas vraiment de scénario, mais de multiples petites saynètes qui s’entrecroisent et forment un univers plus étendu. Vous devez simplement savoir que, suite à un incendie qui a dévasté l’arbre Mana il y a 900 ans, les peuples sont entrés en guerre. L’énergie Mana fut stockée dans des reliques, et la paix revint à Fa’Diel.

L’arbre Mana, autrefois considéré comme un dieu, fut oublié… Jusqu’à ce que sa magie ne réapparaisse. Le monde d’autrefois est aujourd’hui appelé à renaître. Au début du jeu, la carte est vide et c’est un maître-créateur (vous) qui va devoir le ressusciter.

Un système de jeu qui tranche avec la série

J’écrivais plus haut que Legend of Mana est un épisode à part dans la série Mana, et voici le moment de m’expliquer. Si ce quatrième épisode conserve la dimension Action-RPG (A-RPG) qui a fait le succès de la saga, il se démarque néanmoins par un système de jeu qui tranche littéralement avec les autres Seiken Densetsu. Oubliez la carte, avec son vaste monde à explorer à dos de Flammy. Ici, c’est le principe même de monde qui change du tout au tout…

Car dans Legend of Mana, vous êtes un « maître-créateur » et c’est à vous que revient le rôle de reconstruire le monde. Ceci à l’aide de « reliques » que vous devrez placer sur la carte, vierge, sur les cases adjacentes aux mondes déjà créés. Ces reliques, qui contiennent l’énergie Mana, sont liées à un monde, un village, une plage, un donjon… Bref, chaque relique contient un cadre, mais aussi l’histoire qui va avec. La première que vous placerez sur la carte vide, après avoir créé votre avatar (héros ou héroïne), n’est autre que votre maison. Puis, le village de Dominia, qui contient la première histoire.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Secret of Mana : le remake qui a loupé le coche ?

Vous l’avez compris : le jeu va vous offrir une liberté dans l’ordre de vos actions comme vous n’en avez vu que rarement. Mais vous devez aussi savoir que les choses ne sont pas aussi simple que l’on pourrait le penser. Ainsi, sachez que plus une relique sera éloignée, sur la carte, de votre maison, et plus les combats seront difficiles (si elle contient des combats évidemment, ce qui n’est pas toujours le cas). Sachez aussi que, malgré cette liberté apparente, faire des missions dans un mauvais ordre peut vous faire louper quelques arcs narratifs. Heureusement, vous pourrez les retrouver en New Game+. Et puisque je parle des combats, sachez qu’ils sont très classiques, dans la veine de la série et des A-RPG en général. Sans doute pourra t-on leur reprocher leur manque de fantaisie, avec un coup rapide, un coup puissant, une parade… Et rien de plus, pas de coups spéciaux (mais la magie est toujours là)… Toute la variété viendra de la composition de votre équipe, souvent renforcée par un PNJ concerné par la quête en cours, qui vous rejoint momentanément.

Pour la liberté qu’il laisse au joueur, et pour son histoire construite sur une multitude de scénarios, Legend of Mana est un excellent titre qui va vous changer des RPG trop linéaires, des scripts à couloirs et autres écritures trop prévisibles. Mais j’en conviens : en son temps, ce système parfois incompris, a pu diviser les fans, justement pour son coté plus complexe…

Une durée de vie très longue

Si vous parcourez le jeu en ligne droite, il vous tiendra en haleine une bonne vingtaine d’heures, ce qui reste tout à fait honnête pour un A-RPG. En revanche, si vous décidez de rentabiliser votre achat et de le terminer à 100%, vous pouvez allègrement compter de trois à quatre fois plus de temps. Cette longévité exceptionnelle s’explique par le nombre incalculable de missions, scénarii, quêtes à accomplir dans le jeu. Et pour être sincère, vous ne débloquerez pas tout en un seul run. Le New Game + sera nécessaire pour boucler les histoires que vous auriez loupé une première fois…

Outre les missions qui se débloquent sur la carte, grâce aux reliques… Votre propre maison est une véritable plaque tournante des activités ! Entre « P’tit Cactus » qui consigne vos succès (à vous de remplir son journal à 100%), les œufs de monstres familiers à faire éclore (ils peuvent ensuite intégrer votre équipe), les ateliers à débloquer ou le potager à entretenir pour obtenir des items qui seront de précieuses aides, aider les jumeaux sorciers Bud et Lisa (qui vous accompagneront tout au long de l’aventure)… Il y a fort à parier que vous ne passiez énormément de temps dans votre propre maison.

► LIRE AUSSI : Pourquoi Seiken Densetsu 2 est-il le « premier » Secret of Mana en Occident ?

Mais alors… Legend of Mana est-il le jeu parfait ? Et bien, j’aimerais vous dire que « Oui » mais… Hélas, quelques petits soucis de finition nous replongent dans les années 90, lorsque ce remake HD voudrait s’afficher comme un jeu de 2021. À commencer (et j’en reparle plus bas) par la différence entre les décors magnifique et les personnages affreusement pixélisés. Second défaut selon moi : une jouabilité qui manque de (beaucoup) de précision. L’ergonomie des personnage est d’époque, et il n’est pas rare de devoir batailler avec la manette pour passer d’un screen à un autre, pour passer une porte ou une ouverture. De même, il est tout aussi fréquent de retourner, sans le vouloir, au tableau précédent, pour le même soucis de maniabilité.

Et si on parlait du remaster ?

Et bien oui, car non content de vous proposer un test du jeu sorti il y a déjà fort longtemps… L’intérêt est surtout de vous parler de son remaster HD… Legend of Mana bénéficiant comme tant d’autres jeux ces dernières années d’une refonte en images haute définition. Et je vous avoue que mon constat est assez mitigé.

À commencer par les graphismes, dont le traitement est très inégal, selon que l’on va parler des environnements ou des personnages. Les décors, dessinés à la main, étaient superbes à la fin du XXe siècle, il le sont encore plus aujourd’hui. C’est très détaillé, coloré… Les environnements sont presque organiques, et le joueur a davantage l’impression de voir une BD qu’un jeu vidéo. Juste superbe ! Hélas, les sprites ne bénéficient pas du même traitement. Héros, PNJ, ennemis… Tout ce qui est censé bouger à l’écran n’a pas subi de lifting, et il en résulte de gros pixels apparents.

► LIRE AUSSI : (1994) Secret of Mana, le conte de fées de la Super-Nintendo

Sans fioritures, et très modestement, le titre de Square-Enix se contente du minimum syndical concernant les bonus. Vous pouvez choisir entre les musiques d’époque ou leur réorchestration… Le sound-test déjà présent dans le jeu d’origine, est toujours là… Et les artworks du jeu sont proposés dans une galerie, que vous pouvez admirer la bave aux lèves si vous ne possédez pas l’ouvrage de Mana-Books consacré à la saga, Art of Mana.

Quelques ajouts très sympas font leur apparition du coté du gameplay. Comme la possibilité de désactiver les rencontres avec les ennemis dans les différents niveaux. Ainsi, les combats sont annulés, et vous pouvez traverser librement chaque niveau, jusqu’au boss (lui par contre, il faut l’affronter). Ce choix de facilité n’en est pas vraiment un, et vous devrez réfléchir avant d’activer cette fonction. Car certes, elle vous épargne les combats, mais elle vous prive aussi de l’XP qui va avec… Et donc de la montée en niveau de votre avatar.

Au final

Vous l’aurez compris : Legend of Mana, dans son remaster HD, vous propose peu de nouveautés, mais suffisamment pour combler les fans de la série. Et puis, les quelques bonus proposés sont toujours plus nombreux que dans de nombreux remasters qui ne se contentent que de vous proposer une galerie d’artworks… Suivez mon regard !

Pour un jeu vendu 30€, la proposition est plus qu’honnête, et je ne peux que vous recommander ce Legend of Mana. D’autant qu’en son temps, en 1999, peu de joueurs Français ont pu s’y essayer, puisque le jeu n’est sorti qu’aux USA et au Japon. Voici enfin l’occasion de découvrir une pépite du A-RPG, avec son approche originale, ses graphismes très mignons et surtout… Ses superbes compositions de Yoko Shimomura…

Legend of Mana est une pépite pleine de poésie, de magie, de féerie… Un régal à la fois pour les yeux et pour les oreilles… Une Madeleine de Proust pour certains, une chouette découverte pour les autres… Bref, un titre que l’on vous recommande, que vous soyez fan de la série, ou amateur de RPG à l’ancienne…


Legend of Mana

  • Par : M2, pour Square-Enix.
  • Sur : Switch, PS4, PC (Steam)
  • Genre : A-RPG
  • Classification : PEGI 12.
  • Prix : 29,99€.
Testé sur une version PS4 fournie par l’éditeur
Points positifs :
  • Les graphismes peints à la main : chaque tableau est une œuvre d’art
  • La bande-son
  • Legend of Mana en VF
  • La liberté dans le déroulement de l’histoire
  • Un scénario construit sur de multiples petites histoires plutôt que sur une grosse ligne droite
  • L’intro remise au goût du jour est superbe
  • Très bonne durée de vie
  • Une ambiance de conte de folie
Points négatifs :
  • Les sprites des personnages très pixélisés
  • Des combats qui manquent parfois de lisibilité, et de punch
  • Certains chapitres deviennent redondants à la longue
  • La jouabilité parfois agaçante
  • On veut une version physique

Véritable pépite du catalogue Square-Enix, Legend of Mana revient en version HD, pour le plus grand bonheur des fans, et de ceux qui n'avaient pu l'approcher en 1999. Malgré quelques lacunes techniques, la magie opère toujours autant. De plus, son prix très attractif est un argument imparable, quand beaucoup ne se priveraient pas de nous faire payer plein pot pour un remake HD. De quoi occuper pas mal d'heures, dans le monde féerique de Mana...
78%
Oui

Véritable pépite du catalogue Square-Enix, Legend of Mana revient en version HD, pour le plus grand bonheur des fans, et de ceux qui n'avaient pu l'approcher en 1999. Malgré quelques lacunes techniques, la magie opère toujours autant. De plus, son prix très attractif est un argument imparable, quand beaucoup ne se priveraient pas de nous faire payer plein pot pour un remake HD. De quoi occuper pas mal d'heures, dans le monde féerique de Mana...

  • Réalisation
  • Jouabilité
  • Durée de vie
  • Bande-son
  • Contenu bonus

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)