(1992) TMNT IV : Turtles in Time, la baston intemporelle

0 325

Licence cultissime de la pop-culture, les Tortues Ninja vont faire une entrée fracassante sur Super-Nintendo en 1992. Retour sur l’un des meilleurs jeux de la licence, et sur l’un des plus gros cartons de la console 16 bits de Nintendo : Teenage Mutant Hero Turtles: Turtles in Time.

Du Comics aux jeux vidéo

Lorsqu’ils lancent un one-shot, en 1984, pour parodier les comic books, Kevin Eastman et Peter Laird sont loin d’imaginer le succès fulgurant que va connaître leur comics. Au point qu’il deviendra très vite un rendez-vous régulier pour les fans de BD. Le succès est tel que Teenage Mutant Ninja Turtles (ou TMNT aux USA, Teenage Mutant Hero Turtles ou Tortues Ninja en VF) sera adapté en série TV dès 1987. Et devient alors une des icônes de la culture pop des années 80-90 !

TMNT raconte l’histoire de quatre tortues adolescentes, devenues humanoïdes après être tombées dans un liquide mutagène. Elles ont été élevées dans les égouts de Manhattan, par Splinter, un rat qui a appris les arts martiaux en observant son « maître » humain. Devenus maîtres en Ninjutsu, nos quatre ados portent les noms de peintres de la Renaissance italienne, chacun utilisant des armes spécifiques : Leonardo (ninjatos, une sorte de sabre), Michelangelo (nunchakus), Donatello (bô, un baton) et Raphael (saïs).

► Lire aussi : RETROTEST : (1997) Final Fantasy VII : et la lumière fut !

Le monde du jeu vidéo étant fortement lié à la culture populaire, les Tortues débarquent très vite sur consoles. Tout d’abord sur NES en 1989 (un hit vendu avec la console, réputé pour sa difficulté), puis une vingtaine de titres jusqu’à nos jours, qu’il serait long de vous lister ici.

Car le titre qui nous intéresse aujourd’hui arrive très exactement en 1991, sur bornes d’arcade. Et devant le succès qu’il remporte, Konami décide de l’éditer aussi sur la Super-Nintendo. Il deviendra donc le quatrième jeu Tortues Ninja, sous le nom de Teenage Mutant Hero Turtles IV : Turtles in Time (ou Teenage Mutant Ninja Turtles, selon que vous soyez en Europe ou aux USA). Quelques mois plus tard, il sortira aussi sur Megadrive, sous le nom TMNT : the Hyperstone Heist.

Baston et voyages dans le temps

Vidéo de ShiryuGL

Turtles in Time est un beat’em all (comme Final Fight ou Streets of Rage). Si la version Arcade permettait à quatre joueurs de nettoyer les rues, la Super-Nintendo n’autorise le multi-joueur qu’à deux. Les joueurs peuvent choisir parmi les quatre tortues, chacune avec ses spécificités : Donatello a plus d’allonge, mais est moins rapide, Leo est le plus équilibré, etc.

Le jeu débute tandis que nos quatre héros sont en train de regarder la TV. Soudain, à l’écran, Kang apparaît et vole la Statue de la Liberté. Juste avant que Shredder ne les nargue à l’écran. Ni une ni deux, nos ninjas filent pour lui botter le train, et pour coller des bourre-pifs aux soldats du Footclan.

► Lire aussi : RETROTEST : (1992) A Link to the Past : le jour où Nintendo réinventa la légende de Zelda !

Leur périple à travers les rues les mène jusqu’au Technodrome, où les attend le combat final. Vraiment ? Non car, surprise, les quatre tortues se voient alors projetées à travers le temps, à cause de la dernière invention diabolique de Shredder. Le véritable jeu commence, et pour rentrer, nos héros vont devoir traverser la Préhistoire, l’âge de la Piraterie, le Far-West… Vous comprenez maintenant le titre du jeu…

La baston à papa !

Comme expliqué plus haut, Turtles in Time est un beat’em all en vue 3/4 qui s’inspire notamment de Final Fight, ou autres titres du genre. Cependant, si le jeu a su autant séduire, c’est aussi parce qu’il proposait un gameplay beaucoup plus riche et varié que ses modèles.

Nos tortues disposaient ainsi d’une palette de coups beaucoup plus développée. Elles pouvaient par exemple terminer un sprint par une attaque puissante, ou faire des sauts de mains pour esquiver l’ennemi. Comme dans Streets of Rage (et dans d’autres Beat’m all), elles pouvaient ponctionner des unités dans leur barre de vie pour envoyer un spécial nettoyant tout à l’écran (à utiliser avec parcimonie, donc).

► Lire aussi : RETROTEST (1993) Mr Nutz, un plate-forme « made in France » qui n’a rien à envier aux Japonais

Ici, il était impossible de ramasser des armes (puisque vos Tortues avaient déjà les leurs)… Mais de nombreux éléments du décor pouvaient être utilisés à votre avantage… Ou pas d’ailleurs (boules de terrassement sur un chantier, barils explosifs, champs électriques…). Au corps à corps, de nombreuses chopes étaient possibles, dont celle vous permettant de projeter l’ennemi sur l’écran.

Le jeu n’était pas vraiment compliqué, et les nombreux niveaux se traversaient assez facilement. Avec toutefois quelques prises de tête, parfois, contre les boss de fin de niveau, qui arrivaient souvent par paires. Mais le jeu se prêtait parfaitement à un exercice assez courant à l’époque : le terminer en un seul run, en solo ou à deux… Le gros bémol étant sa durée de vie puisqu’il fallait alors compter une grosse trentaine de minutes pour en voir le générique de fin. Un peu léger lorsqu’il fallait, à l’époque, débourser 400 Francs (environ 60€) pour le jeu.

Un lore respecté

Si, à la fin des années 80 ou au début des années 90, vous étiez cet enfant qui ne loupait aucun épisode du dessin anime, ce TMNT IV était fait pour vous. Sorti 5 ans après la série, pendant qu’elle cartonne encore sur nos écrans, le jeu s’en inspire très fortement, et est bourré de références. Et croyez-moi, à l’époque, c’était une folie douce que de pouvoir incarner nos tortues adorées dans un jeu vidéo !!

Inutile de tergiverser sur le chara-design, qui reprend fidèlement les personnages du dessin-animé… Des Tortues à April, en passant par Shredder, Beebop et Rocksteady, sans oublier les soldats du Footclan… Et pour regagner un peu de vie, nos tortues ne ramassent pas des poulets comme dans la plupart des jeux du genre, mais… Des pizzas ! Évident !

► Lire aussi : RETROTEST : (1992) Super Aleste fait sa démonstration technique sur Super Nintendo

La série animée, mais pas que ! Car le jeu intègre aussi d’autres références à la culture TMNT. Les écrans de transition sont présentés comme des planches de BD… Et certains éléments des films font aussi leur apparition : un Shredder en guise de boss-final qui s’inspire du second film… Ou encore un combat contre Tokka et Rahzar, eux aussi tirés du même film.

Un jeu qui se sert du Mode 7

Turtles in Time est de ces jeux qui intègrent parfaitement les différentes possibilités qu’offre le fameux Mode 7 de la SNES. Qu’il s’agisse de zooms ou de rotation, ou encore d’effets 3D, tout y est !

Ainsi par exemple, lors des combats, il est possible de choper vos adversaires et de les envoyer valdinguer vers le joueur, avec un effet de zoom si convainquant que l’on s’amusait, à l’époque, à déclencher cette animation, juste pour son côté classe. De même, le niveau du Futur vous propose un auto-scroll tout en rotation, à la F-Zero. Montée sur une carapace volante, votre tortue doit bastonner des ennemis en pleine course. Effet garanti !

► Lire aussi : RETROTEST : (1992) Street Fighter II : The World Warrior, l’increvable référence de la baston 2D

Aussi connue pour ses capacités sonores, la Super-Nintendo permet au jeu une bande-son réussie, entre voix digit et musiques que les fans de la série reconnaîtront.

Au final

Vous l’aurez compris : si vous êtes un grand amateur de jeux de combat, ou un fan de la Super-Nintendo, TMNT IV : Turtles in Time est un jeu à posséder absolument ! Il est à la fois l’un des meilleurs beat’em all, l’un des meilleurs jeux Tortues Ninja, et l’un des meilleurs titres de la Super-Nintendo ! Conçu pour vous permettre de passer un très bon moment, en solo ou avec un ami… Le jeu est un pur plaisir, et un hit incontournable : malgré sa faible durée de vie, on y revient encore et encore, toujours avec le même plaisir.

Mais attention, ce ne sera pas chose facile, car il est aujourd’hui un jeu très recherché, et donc coté de la console ! Restent éventuellement les vide-greniers où vous aurez peut-être la chance de le dégoter pour une bouchée de pain. Notez aussi qu’il connaîtra un remake 3D, en 2009, d’abord sur Xbox Live, puis sur le PSN.


Teenage Mutant Hero Turtles: Turtles in Time

  • Par : Konami.
  • Sur : Super-Nintendo (et aussi sur Arcade, et Megadrive).
  • Date de sortie : 1992.
  • Genre : Beat’em All.
  • Estimation : Le jeu se trouve en loose en moyenne autour de 50€. Mais attention : la version complète peut grimper entre 150 et 250€ sur internet.
Tortues :
  • Ambiance fidèle à la série animée
  • Gameplay aux petits oignons
  • Un jeu fun et bourré d’humour
  • Des niveaux variés
  • La bande-son
  • Le Mode 7 de la SNES superbement utilisé
  • Jouable à deux
Tord tue :
  • Il faudra mettre le prix
  • Quelques niveaux redondants
  • Quelques boss plus retors
  • Durée de vie un peu faible

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)