WarioWare : Get it Together ! Plus c’est con, plus c’est bon !

0 583

Cette fois, ça y est ! La Switch a, elle aussi, son WarioWare ! L’anti-héros le plus déjanté de Nintendo est de retour dans le party-game WarioWare Get it Together. Seul ou avec ses amis, on va se poiler dans des mini-épreuves toutes plus barrées les unes que les autres. Et forcément, on se demande si le jeu tient encore la route, ou si la recette s’essouffle… On vous dit tout dans notre test.

L’anti-héros de Nintendo

Wario est l’anti-héros par excellence, et mériterait à lui seul un portrait dans notre chronique consacrée aux icônes du jeu vidéo ! Il apparaît pour la première fois en 1992, dans Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins, sur GameBoy. Mais ce nouvel ennemi de Mario va devenir tellement populaire qu’il aura bientôt son propre jeu, dont il sera le héros, en 1994, avec Wario Land (Super Mario Land 3) sur Gameboy.

Mais Nintendo a déjà des héros de jeux de plateformes. Alors, Wario va prendre une toute autre orientation, en devenant le protagoniste d’un party-game proposant des mini-jeux tous plus loufoques les uns que les autres, et parodiant des titres connus : WarioWare. Et contrairement à ce que beaucoup de joueurs pensent, le premier opus n’est pas WarioWare INC : Mega Party Game$ sur GameCube en 2004, mais sa version GameBoy Advance un an plus tôt, WarioWare INC : Mega Microgame$ !

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : True Colors : les goûts et les couleurs du nouveau Life is Strange

Cette série très populaire a été déclinée depuis sur tous les supports Nintendo ! Soit neuf jeux au total. La seule console qui n’avait pas encore son WW est la Switch. Depuis quelques semaines, cet oubli est réparé, avec la sortie de WarioWare Get it Together ! Un titre qui reprend le principe de ses prédécesseurs, à savoir des mini-jeux à boucler en quelques secondes seulement. Des mini-jeux tous plus barrés les uns que les autres.

Cependant, ce nouvel opus propose quelques nouveautés notables. La principale étant le nombre de personnages jouables, revu à la hausse. Et c’est ce que nous allons voir maintenant avec notre test !

Il faut être rapide !

WarioWare n’est pas un party-game comme les autres ! Sa particularité est de vous proposer des épreuves toutes plus loufoques les unes que les autres, à accomplir dans un laps de temps très court. Vraiment très court ! Généralement entre 5 et 10 secondes ! Les épreuves s’enchaînent, de plus en plus rapidement : plus vous avancez, plus ça va vite ! Autant dire que le jeu va solliciter vos réflexes. Et il ne sera pas rare que vous fassiez n’importe quoi, pris au dépourvu, dans un grand éclat de rire !

Car comme je l’ai dit, les épreuves sont toutes plus débiles les unes que les autres. Mais dans le bon sens du terme, évidemment ! WarioWare : Get it Together ! est le seul jeu au monde qui vous demandera d’épiler des dessous de bras, de boucher des narines, de vider un tube de dentifrice en bourrant dedans… Et assurément le seul jeu au monde où se faire chier dessus par des pigeons vous fera rire ! Les épreuves sont classées par catégories (nourriture, sport… Ou même « Nintendo » pour les amateurs de références).

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Sonic Colours Ultimate : remake polychrome ou couleurs primaires ?

La grande nouveauté de cet épisode est son casting de personnages jouables. De nombreux personnages (connus pour beaucoup si vous êtes fans de la licence) qui apportent chacun une nouvelle manière de jouer et de finir les niveaux. Car chacun a ses particularités, son gameplay : l’un saute, l’autre peut tirer, un autre encore peut dasher en l’air… Choisir un personnage en début de partie revient à choisir un gameplay bien particulier pour boucler les défis, en fonction de votre style de jeu. D’une certaine manière, votre partie sera donc différente de celle des copains. Du génie !

Pour le reste, le jeu est un titre typique de Nintendo. Autrement dit, on retrouvera ici un ton familial, avec suffisamment d’épreuves et de menus pour occuper toute la famille, de toutes les tranches d’âge… Bien que le soft n’ait sans doute pas l’ambition de pouvoir rivaliser avec un certain Mario Party Superstars. Toujours est-il que WarioWare a pas mal de choses à « vendre » à sa communauté de fans !

Un mode histoire, et de quoi s’occuper

Au lancement de votre première partie, la question ne se pose pas : seul le mode Histoire est disponible. Il faudra donc terminer le premier chapitre (jusqu’au premier boss) pour débloquer deux autres menus (Wariopédie à 1 ou 2 joueurs, et Personnages). On trouvera aussi un mode Missions, et le Multijoueurs local, à partir de deux consoles.

À Diamantville, tout le monde se bouscule pour jouer au dernier jeu vidéo à la mode ! Super Pyoro par ci, Super Pyoro par là (une référence, vous croyez ?)… Il n’y en a que pour lui dans les jeux vidéo ! Alors, Wario a décidé de réunir son équipe de potes à la WarioWare INC pour développer son propre jeu vidéo.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Wonder Boy Asha in Monster World : un remake joli, mais fade

Oui mais voilà : suite à un bug, la fine équipe se retrouve aspirée dans le jeu, et tout part en vrac. Les membres de la team sont éparpillés et, au fil des niveaux, vous allez devoir les retrouver pour reformer votre groupe. Ne cherchez pas à comprendre : c’est loufoque, ça n’a aucun sens… Mais c’est justement pour ça que l’on a signé !

Si on apprécie de retrouver un mode histoire dans un WarioWare, on tiquera en revanche sur la durée de vie de cette option. Comptez, selon que vous soyez familier de la licence ou non, entre trois et quatre heures pour en faire le tour. C’est pas beaucoup, quand on y pense, et ce menu solo prend vite un arrière-goût de « pas assez » ! Heureusement, WarioWare a aussi pas mal de choses à nous raconter en multijoueur… Une fois le premier chapitre terminé, on débloque aussi la Wariopédie, qui vous permet de refaire à loisirs toutes les épreuves débloquées du jeu. Et puis, au passage, le mode Story, on peut y revenir quand on veut !

Et si on se faisait un mode multi ?

On apprécie le fait que Nintendo ait pensé à inclure un mode solo au jeu. Clairement, le scénario ne sera pas le meilleur de l’année, mais il a le mérite d’exister. Et de servir de prétexte à l’introduction de tout un casting de personnages jouables, tous plus loufoques les uns que les autres. Avec une traduction en VF, s’il vous plaît ! Mais très honnêtement, ce mode solo se plie hélas un peu trop vite, comme je l’ai écrit plus haut. C’est donc vers les modes multijoueur que l’on va se tourner. Et croyez moi, il y a pas mal de choses à dire !

Une fois que vous aurez terminé le mode solo, vous débloquerez les Modes Variés. Ici, le soft vous propose quatre jeux pour 1 à 4 joueurs et six autres de 2 à 4 joueurs. La première catégorie n’est pas la plus drôle, avec un timer qui vous oblige parfois (comme en solo) à boucler les épreuves en quelques secondes. Heureusement, certaines épreuves sont plus permissives sur la durée, comme « Ballon en vol » (faites rebondir le ballon quand il est de la même couleur que vous), Passes à Cinq, ou « Conflit Infini » dans lesquelles il est possible de faire durer le plaisir.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Leisure Suit Larry : Wet Dreams Dry Twice, la suite qui ne manque pas de jus

C’est rigolo mais… On a mieux ! Avec la seconde catégorie justement, avec ses épreuves comme la Baston générale. Ici, tout le monde se tape dessus dans la joie et la bonne humeur, avec la possibilité de récupérer tout un tas de bonus. Et ça tombe bien, puisque globalement, de nombreux éléments de personnalisation sont à récupérer (tous modes confondus.

Afin de rallonger le plaisir, d’autres modes de jeu ont été ajoutés. À l’image de la Coupe Wario, avec ses défis et ses classements en ligne. Ou encore un menu « missions » sans oublier un système d’affinités avec les différents personnages jouables. Il vous suffit de récupérer des bonus en plus (skins, illustrations) et optimiser ces liens (grâce à l’une des deux machines à gatcha pour récupérer des cadeaux à leur offrir). Et comme chacun a ses particularités de gameplay… Chacun a aussi ses préférences concernant les objets bonus, qui vous permettront en outre de récupérer plus de thunes et augmenteront vos stats en Coupe Wario.

Au final

On ne va pas vous le cacher : WarioWare : Get it Together ! tire toute sa saveur, tout son intérêt, de son jeu multijoueur. Les situations délirantes qu’il provoque déclenchent de gros éclats de rire entre potes ! Mais une franche rigolade que l’on ne retrouvera pas forcément dans le mode solo. Du moins pas aussi longtemps, le petit effet magique « Wario » s’estompant à la vitesse d’une épreuve du jeu dès lors que vous avez terminé le mode scénarisé et découvert la plupart des mini-games.

On en est certains, le jeu plaira sans problème aux fans de la licence, qui peuvent foncer sans hésiter. En revanche, on a davantage de doutes pour les joueurs qui recherchent simplement un party-game familial, conçu pour durer. Non pas que WarioWare soit un mauvais jeu multijoueur… Mais tout simplement parce que le jeu se retrouve sur les étals en face d’un certain Mario Party Superstars. Et là, on n’est plus vraiment dans la même cour… Bien que WarioWare soit le plus drôle des deux.


WarioWare : Get it Together !

  • Par : Nintendo
  • Sur : Switch (eShop ici).
  • Genre : party-game
  • Nombre de joueurs : 1 à 4.
  • Classification : PEGI 7
  • Prix : 49,99€.
  • Démo disponible : oui.
Testé sur une version fournie par l’éditeur
Points positifs :
  • Plus de 200 mini-jeux
  • La direction artistique
  • La bande-son
  • On a un mode Histoire
  • Le nombre de persos jouables
  • C’est bien barré quand même !
  • L’ambiance sonore
Points négatifs :
  • On s’ennuie vite en solo
  • Le mode solo trop court
  • Quelques modes multi qui loupent le coche

Après des années d'attente (depuis 2017 en fait), la Nintendo Switch a enfin un WarioWare digne de ce nom. Si le principe du jeu ne se réinvente pas vraiment, il a le mérite d'être fidèle à son esprit originel, et d'être toujours aussi perché. Le concept des mini-jeux rapides est juste excellent et très drôle. En solo, le constat est légèrement différent : si le jeu fait l'effort de proposer un vrai mode solo, le soufflé retombe vite, la faute à une lassitude qui s'installe trop vite si vous jouez seul. Il n'empêche que, pour des soirées délires entre potes, WarioWare : Get it Together ! est un must-have.
74%
Oui

Après des années d'attente (depuis 2017 en fait), la Nintendo Switch a enfin un WarioWare digne de ce nom. Si le principe du jeu ne se réinvente pas vraiment, il a le mérite d'être fidèle à son esprit originel, et d'être toujours aussi perché. Le concept des mini-jeux rapides est juste excellent et très drôle. En solo, le constat est légèrement différent : si le jeu fait l'effort de proposer un vrai mode solo, le soufflé retombe vite, la faute à une lassitude qui s'installe trop vite si vous jouez seul. Il n'empêche que, pour des soirées délires entre potes, WarioWare : Get it Together ! est un must-have.

  • Réalisation
  • Ambiance sonore
  • Scénario
  • Jouabilité
  • Durée de vie

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)