Third Editions vous plonge dans La Saga Legacy of Kain : Entre deux mondes

Lu sur une version envoyée par l'éditeur

0 273

Attention : le livre dont il est question aujourd’hui est consacré à une série mythique ! Un monstre du jeu vidéo qui hélas… Brille aujourd’hui par son absence. S’il est toujours possible d’espérer un prochain opus, Third Editions nous propose de replonger dans la plus badass des séries vampiriques.

Une saga qui a débuté… En 1997

Je m’en souviens comme si c’était hier ! Grand amateur de RPG que j’étais il y a quelques années (je le suis encore, mais je n’ai plus le temps d’y consacrer des heures), je m’étais empressé d’acheter un jeu qui allait me frapper des les premiers instants. Je parle évidemment de Legacy of Kain : Blood Omen, sorti en mars 1997 en Europe, sur PS1 !

Pas le titre le plus beau (qu’il s’agisse de la jaquette du jeu ou de ses graphismes en semi-vue du dessus), mais… Une putain d’ambiance, et un scénario excellent. On y incarnait Kain, un jeune noble du pays de Nosgoth, assassiné sauvagement. L’histoire aurait pu en rester là, si Kain ne s’était pas vu proposer l’immortalité, en devenant un vampire. Débutait alors une grande quête de vengeance, sur fond de fin du monde…

► Lire aussi : Mehdi El Kanafi (Third Editions) : « Nous considérons le jeu vidéo comme une œuvre et comme un sujet d’étude »

Et deux ans plus tard, je découvrais sa suite, toujours sur PS1 : Legacy of Kain : Soul Reaver. Un jeu désormais en 3D, plus orienté action, avec un nouveau personnage : l’emblématique Raziel, lieutenant déchu de Kain… Une série excellente, qui aura connu cinq épisodes (LoK Blood Omen, Soul Reaver, Soul reaver 2, Blood Omen 2, LoK Defiance)… Mais hélas aussi trois projets annulés (The Dark Prophecy, Dead Sun, et Nosgoth). Laissant les fans un peu seuls !

Deux mots sur l’auteur

Photo : Third Editions

Raphaël Lucas est très loin d’être un inconnu dans le petit monde de la presse vidéoludique française. Car ce fan d’AHL (aka Alain Huyghues-Lacour, emblématique et passionnant rédacteur en chef, notamment, de Joystick ou Consoles +) exerce depuis presque deux décennies.

Sur son CV, on retrouve des noms tels que PC Team, Gameplay RPG, PlayMag, PlayStation Magazine, Consoles +, Joypad… Dernièrement, on a pu le lire dans le regretté magazine The Game. Il est aussi auteur, et a collaboré précédemment avec l’éditeur Pix’n Love.

Autant dire que notre homme est plutôt connaisseur en la matière. Encore plus lorsqu’il s’agit d’aborder un RPG légendaire. Et ça tombe bien, nous allons aborder aujourd’hui l’épineuse question d’un Legacy of Kain qui manque au paysage vidéo-ludique !

De quoi parle ce livre ?

Pour tout fan qui se respecte, cet ouvrage est un incontournable ! Un pavé à posséder absolument, ne serait-ce que pour replonger dans le lore de la saga. Création du jeu, univers, décryptage ! Trois parties seulement ! Mais tout est dit en seulement 232 pages, pas besoin de plus. Avec justesse, Raphaël Lucas aborde les différents aspects du jeu, sans se perdre dans les nombreuses anecdotes. L’ouvrage est bien structuré, et s’en tient au sommaire annoncé, sans perdre son fil conducteur comme c’était hélas le cas avec le double pavé consacré à Kingdom Hearts.

Le livre est préfacé par une autre tête connue de la presse vidéoludique, à savoir Grégory Szriftgiser dit Rahan. Et en quelques mots, il plante le décor : « Quand on a commencé à écrire sur les jeux vidéo il y a plus de vingt ans, la mémoire des débuts se retrouve facilement morcelée, un peu brouillonne. Mais il y a toujours quelques titres, quelques événements majeurs, dont le souvenir reste d’une vivacité et d’une clarté extraordinaires… » Nous n’aurions pas dit mieux.

► Lire aussi : Third Editions : piqure de rappel nécessaire avant d’attaquer Kingdom Hearts 3

Premier point fort appréciable : l’ouvrage de Raphaël Lucas est indispensable si vous souhaitez mieux comprendre le scénario complexe de cette saga. Car une histoire de vengeance, ça ne casse pas trois pattes à un canard. Mais si vous y ajoutez des paradoxes temporels, que vous invitez de nouveaux personnages… Le scénario peut perdre parfois en clarté. Et j’avoue avoir un peu décroché, dans les derniers épisodes, à cause d’un scénario qui, à mon sens, devenait complexe, davantage pour ne pas se répéter que pour enrichir véritablement son univers.

Et c’est aussi sur ce point que l’on constate que l’auteur maîtrise son sujet. D’une part, il fait efficacement la lumière sur la plupart des questions qui auraient pu rester en suspens… D’autre part, il parvient à nous raccrocher à une histoire que l’on a perdue de vue depuis 2003 (Défiance). Et on n’a pas tous une mémoire d’éléphant !

Le texte est passionnant. Sans doute aussi parce que l’auteur ne se prive pas de nous plonger dans son propre vécu, nous racontant à l’occasion ses premiers pas, ses premières consoles, ses premiers jeux phares partagés avec son frère. Très vite s’installe donc une identification forte. Le livre est dénué d’images, mais en imaginant le jeune Raphaël devant sa PS1, on se revoit nous-même devant le tube cathodique.

Des points noirs ?

Si l’absence d’illustrations est la marque de fabrique de Third Editions… Je dois bien avouer qu’ici, on ressent une absence plus que d’habitude. Car si les autres ouvrages pouvaient se passer d’artworks ou de screenshots, pour une raison que je ne pourrais vous expliquer, il me semble qu’ils font cruellement défaut ici, pour une saga comme Legacy of Kain.

Le second point négatif, à mon sens, est paradoxalement l’extrême précision dont fait preuve l’auteur (qui est aussi la plus grande qualité du livre, d’où le paradoxe). Raphaël Lucas est un horloger, un chirurgien ! Et pour un fan, l’orgie est de tous les instants… Justement parce que l’on partage avec l’auteur une base de connaissances, un vécu autour des jeux… Mais, je me demande si le ressenti sera le même pour une personne qui ne connaît pas la série ? Car aussi didactique que soit cet ouvrage, il tutoie essentiellement ceux qui connaissent déjà les Legacy of Kain. Pour les autres, le délire risque d’être différent.

► Lire aussi : Livres : tout ce que vous voulez savoir sur Mario et Sonic, chez Third Editions

Enfin, le dernier point négatif n’est pas à proprement parler lié au livre, du moins pas directement ! Avec cet ouvrage, Raphaël Lucas et Third Editions cultivent le supplice de Tantale : ils nous mettent la bave aux lèvres en nous parlant d’une saga magistrale… Pour mieux nous faire réaliser qu’à priori, en l’état actuel, nous ne sommes pas prêts à replonger dans l’univers de Nosgoth. Et ce ne sont pas les trois derniers projets avortés qui nous feront dire le contraire. Blague à part, car je me doute que l’intention de l’éditeur n’était pas là, cet ouvrage fait le job, et remplit sa mission confiée par Third : raviver les souvenirs d’une série incontournable, qui a marqué le jeu vidéo !

Au final

Globalement, on ne peut qu’être satisfait à la lecture de ce nouvel ouvrage de Third Editions ! Et l’impression qui se dégage du livre est que l’auteur n’a pas livré une pige pour encaisser un chèque à la fin du mois, mais qu’il est un authentique passionné, comme on en fait peu ! Une passion qui se ressent à la lecture de chaque page, de chaque phrase. Raphaël Lucas, c’est ce type qui, non seulement aime le jeu dont il parle, mais qui en plus, a cette envie de vous le faire aimer !

La Saga Legacy of Kain : Entre Deux Mondes est sans aucun doute le livre Third Editions qui m’a le plus captivé… La lecture qui m’a le plus passionné (et pourtant, l’éditeur a touché à des séries qui m’intéressent beaucoup plus)… Cependant, je campe sur cette impression que ce livre ne s’adresse pas à tout le monde, qu’il n’a pas pour objectif de « vulgariser » ! Car si un non-initié trouvera, lui-aussi, le texte de Raphaël Lucas passionnant, il risque de passer à coté de cet amour dégoulinant pour la franchise Legacy of Kain. Mais pour un fan de la saga, ce pavé est un menu quatre étoile, dégusté après des mois de raviolis en boîte.


La saga Legacy of Kain : Entre deux mondes

  • Par Raphaël Lucas
  • Chez Third Editions
  • Prix : 24,90€
  • Infos : 232 pages, couverture cartonnée, 160×240 mm.

 

On a aimé :

  • Legacy of Kain, une série légendaire !
  • Très bonne construction dans le récit
  • Des anecdotes personnelles pertinentes
  • Un livre d’une précision chirurgicale, qui répond à de nombreuses questions
  • La passion de l’auteur transpire à chaque page, et ravive notre propre passion

On aime moins :

  • Un ouvrage qui s’adresse en priorité aux fans
  • L’absence d’artworks
  • Un livre qui n’annonce hélas pas de nouvel épisode
 .

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.