L’aventure s’arrête définitivement pour le magazine The Game

0 131

Ce soir, l’annonce nous laisse avec une sensation nauséeuse et beaucoup de tristesse. Après quatre ans d’existence, l’excellent magazine The Game s’apprête à sortir son tout dernier numéro…

Le dernier numéro en téléchargement gratuit

La presse écrite est en crise, c’est un fait. Et cette crise du papier vient hélas de faire une nouvelle victime dans les rangs de la presse spécialisée « jeu vidéo » ! Ce soir, nous avons appris, via les réseaux sociaux, la fin de l’aventure The Game. Après quatre ans d’existence (soit 28 numéros), cet excellent magazine s’arrête définitivement avec son numéro de février-mars.

Les difficultés de plus en plus fortes que connaît la presse papier auront finalement eu raison de la survie économique du titre, malgré un lectorat aussi fidèle que nombreux, des contributeurs passionnés, des artistes talentueux…Vincent Oms, rédacteur en chef, dans son dernier édito

Le magazine explique, sur les réseaux sociaux, que les abonnés recevront cet ultime numéro le 1er février. Ensuite, diverses solutions leur seront proposées. Pour les non-abonnés, le numéro ne sortira pas en kiosque. Il est cependant disponible gratuitement, en version PDF, si vous cliquez ici.

C’est donc avec tristesse que nous avons ce soir une pensée pour toute cette équipe de passionnés. Pour Vincent Oms, pour Benoît Barny, Raphaël Lucas, Valérie Précigout, Baptiste Peyron, Régis Monterrin,  Cyril Trigoust et tous les autres… Pendant 4 ans, The Game nous a fait aimer le jeu vidéo pour ce qu’il est : un art à part entière, passionnant, riche et plein de profondeur.

« Il n’y a pas de jeu sans histoire » … En un slogan, tout est dit. Un leitmotiv qui résonne aussi comme une philosophie, que tout passionné de jeux vidéo ne peut que partager… Ses superbes couvertures, ses dossiers toujours très léchés, ses rubriques (comme « Le Jour où…« ) ou encore son sens des titres… Nous manqueront, assurément !

Si aujourd’hui « The Game is Over », rien ne dit qu’à l’avenir, il ne renaîtra pas sous une autre forme, fort de certaines convictions que vous avez eu la bonté de partager avec nous pendant toutes ces années.Vincent Oms.

On le souhaite de tout coeur !

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.