Street Fighter 30th Anniversary Collection : le « musée » Street Fighter est ouvert !

Testé sur une version Switch fournie par l'éditeur

La saga Street Fighter a 30 ans !! Et autant d’années durant lesquelles Capcom a construit une véritable légende de la baston qui, encore aujourd’hui, fait montre de référence du genre. Si vous avez loupé les épisodes précédents, il est temps de vous plonger dans cette anthologie. Il est temps de découvrir l’histoire de la série, avec ce Street Fighter 30th Anniversary Collection !

Retour dans les années 90

Ah Street Fighter !! S’il est une série mythique, ayant marqué l’histoire du versus-fighting, c’est bien celle-ci ! Bien avant les Tekken et SoulCalibur… Alors que les King of the Fighters ou Fatal Fury, sur Neo Geo, coûtaient le prix d’un poumon… Les joueurs découvraient une série qui allait leur ouvrir les portes du versus fighting… Une série qui allait entrer dans la légende et devenir une véritable référence de la culture pop.

Pour tout vous dire, c’est précisément sur la borne d’arcade Street Fighter II : the World Warrior que j’ai découvert la série. Cette même borne, installée dans le foyer de mon lycée, qui a englouti à l’époque tout mon argent de poche, une petite fortune ! Jusqu’à ce que Nintendo ait la bonne idée de nous proposer un bundle Super-Nintendo/Street Fighter II pour 1490 Francs seulement (si si, je l’ai encore ^^) !

► Lire aussi notre test rétro : 1992 : Street Fighter II – The World Warrior

Oui, j’avoue qu’à l’époque, je suis tombé dans le panneau ! Troquant mon bon vieux SFII (que j’ai récupéré depuis) contre un Street Fighter II Turbo. Que j’échangeais à son tour quelques mois plus tard contre un Super Street Fighter II, avec ses quatre nouveaux personnages.

Cette nouvelle galette (ou cartouche si vous optez pour la version Switch) n’est pas qu’une compilation. Mais constitue un véritable pan d’histoire… Celle d’un jeu fondateur, qui a posé les bases du versus-fighting tel que nous le connaissons aujourd’hui…

Douze jeux sinon rien !

Quoi de mieux, pour fêter les 30 ans de la licence, que de réunir dans une seule boite ses titres les plus marquants ? Et c’est justement la démarche de Capcom, qui nous a sélectionné les 12 meilleurs (ou les plus emblématiques) volets de Street Fighter. Du premier, jusqu’au 3e épisode dans sa version Third Strike… Les vrais fans (ou les collectionneurs) regretteront néanmoins que la collection s’arrête là, laissant sur le bord de la route les SF EX, voire Street Fighter IV dans ses différentes éditions.

Ici, on parlera donc de :

  • Street Fighter
  • Street Fighter II – The World Warrior
  • SF II Turbo – Hyper Fighting
  • Super Street Fighter II – The New Challengers
  • Super Street Fighter II Turbo
  • Street Fighter Alpha
  • Street Fighter Alpha 2
  • SF Alpha 3
  • Street Fighter III
  • SFIII Second Impact
  • Street Fighter III Third Strike.

► Lire aussi : Pourquoi les noms des boss de Street Fighter II ont-ils été changés ?

Street Fighter 1 a mal vieilli

Alors non, je ne vais pas vous mentir, vous allez devoir vous préparer à manger du gros pixel au kilo ! Et le choc risque d’être plus difficile à digérer si vous êtes actuellement en train de rincer Street Fighter V : je crois que l’on peut vraiment parler de grand écart ! Ici, point de full HD, ou de graphismes lissés pour votre TV 4k ! Nous sommes dans une compil rétro, dont le but est de vous faire retrouver les sensations d’antan. Ce qui a aussi son charme !

Et comme vous pouvez vous en douter (et c’est souvent le cas avec ce type de compilations), la sélection s’avère au final assez inégale. Vous allez vite vous attacher à certains titres tout simplement énormes. Pour en délaisser d’autres, plus médiocres. Je pense par exemple à Street Fighter premier du nom, qui a très mal vieilli. Pas très beau, peu de combats, jouabilité plus que discutable… Son seul intérêt est de vous montrer ce que fut le premier SF, juste pour votre culture… Avant de passer à l’énormissime Street Fighter II !

Le joy-con est-il adapté ?

J’entends déjà les puristes, qui ont déjà tranché. Ils prétexteront (à juste titre ? à vous de voir) qu’un Street Fighter ne se joue pas à la manette, mais au stick arcade. Alors pour eux, jouer à la manette PS4 ou Xbox One est juste passable. Dans ce cas, qu’en est-il des joy-cons de la Switch ?

Pour ma part, j’avoue avoir eu envie de tester cette version justement pour jauger l’écart de jouabilité entre la Dualshock (que je connais déjà par coeur) et les deux pads rikikis de la console de Nintendo. Et si le jeu reste agréable avec les deux joy-cons montés en une seule manette, les sensations sont plus étrange en versus, chacun avec son bout de joy-con ! Les touches principales sont là, mais le ressenti est très différents. Les sticks analogiques demandent un minimum de prise en main… Et le plan devient galère lorsqu’il s’agit de sortir des coups spéciaux sur une manette où les boutons sont trop proches les uns des autres.

La version Switch a néanmoins l’avantage de vous proposer du versus fighting clé en main. Qui plus est du combat que vous pouvez emmener partout avec vous. Mais pour un hardcore gamer, le joy-con me semble assez inadapté à du combat de haut-niveau, puisque sortir des combos et des enchaînements me semble moins instinctif. Un jeu qui va donc vous régaler pour des matchs entre amis, mais qui ne fera pas de vous un compétiteur eSport !

Quid de l’interface ?

Très clairement, l’interface manque cruellement de folie. Quand Sega Megadrive Classics (lire notre test ici) vous proposait une chambre d’ado, Street Fighter 30th Anniversary se contente d’afficher des icones pour chaque jeu. Un menu classique, un poil trop, et qui, encore une fois, manque d’originalité.

En revanche, là où SF 30th Anniversary fait mieux que Sega, c’est sur son aspect « documentation » ! Il vous donne de quoi faire en matière d’artworks, jukebox, ou de frise chronologique des jeux Street Fighter, voire de fiches des personnages. Vous savez, ces fameuses fiches qui vous donnent le groupe sanguin, le plat préféré ou les loisirs favoris de Chun Li, sans oublier son histoire.

S’il est un point positif que je me dois de souligner, c’est bien la facilité avec laquelle vous allez pouvoir passer d’un jeu à l’autre. Le switch se fait sans aucune transition, et surtout quasiment sans temps de chargement. Si un jeu ne vous convient pas, il est quasi instantané de zapper vers un autre titre. Au final, le joueur aurait presque l’impression que ces douze jeux n’en font qu’un…

Enfin, vous pourrez régler l’affichage selon vos préférences. Affichage 4:3 (avec de jolis artworks sur les cotés) ou plein écran, ou encore filtre TV ou arcade… À vous de voir où vous mènera votre coté puriste… Pour le reste, les jeux sont plutôt bien optimisés, et tournent sans problèmes majeurs (même si j’ai pu constater quelques freezes occasionnels).

Arcade ? Vous avez dit arcade ?

Si Street Fighter est un ténor du jeu vidéo de baston, c’est surtout sur bornes d’arcade qu’il devient légendaire. Aussi, ce sont ces versions américaines que vous trouverez dans cette compilation, des versions « Arcade Perfect » donc encore mieux optimisées. En témoigne l’intro de Street Fighter II montrant les deux gars qui se mettent sur la tronche, séquence retirée de la version Super-Nintendo.

Et ça tombe bien, car le parcours Arcade sera le seul qui vous permettra de jouer contre l’IA. En effet, cette compil est épurée de beaucoup de modes, tels que le fameux J1 vs IA, ou encore les modes Survival ou Défis… Des modes qui donnent du corps (et de la durée de vie) aux jeux, mystérieusement oubliés ici.

Des nouveautés ?

Si vous achetez Street Fighter 30th Anniversary, ne le faites pas pour ses éventuelles nouveautés. Elles sont quasiment inexistantes. Ou plutôt devrais-je dire qu’une seule me vient à l’esprit.

Et cette nouveauté, c’est tout simplement le mode en ligne, désormais disponible pour des titres qui n’étaient pas prévus pour, à l’origine. Combats contre d’autres joueurs de la planète, matchmaking, salons, matchs d’amis… Tous les impondérables du multi-online sont là, dans des jeux qui, encore une fois ne disposaient pas de cette option à la base. Enfin…

… Pour cette remarque, je me dois tout de même de modérer mes propos, puisque seulement quatre jeux bénéficient de cette nouveauté. Le online n’est en effet disponible que pour Street Fighter II’: Hyper Fighting, Super Street Fighter II: Turbo, Street Fighter Alpha 3 et Street Fighter III : Third Strike.

Aussi, notez que la version Switch bénéficie d’un « traitement de faveur » puisqu’elle est la seule à vous proposer un tournoi à huit (inspiré de Super Street Fighter II : the Tournament Battle, en 1993). En connectant quatre consoles (deux joueurs par Switch), ce mode vous permet de vous affronter à huit en local. Une bonne idée !

Au final

Cette nouvelle compilation rétro (sortie le même jour que Sega Megadrive Classics) est une galette à posséder absolument si vous êtes un fan inconditionnel de Street Fighter, passionné par son histoire. Et encore plus si vous vous intéressez au background du mètre étalon de la baston. Mais… Si ce n’est pas le cas ?

Street Fighter 30th Anniversary Collection n’est pas avare lorsqu’il s’agit de vous proposer des affrontements entre amis, avec des modes assez copieux (encore plus sur Switch avec son tournoi à 8). Mais, si c’est la compétition eSport qui vous intéresse, seuls quatre de ces jeux (les meilleurs) proposeront des rencontres online (avec classements). Le compétiteur hardcore et fan de Street Fighter aura vite fait de préférer se tourner vers l’excellent Street Fighter V, monstre  sacré, taillé pour cela.

Avec son interface sommaire, ses modes absents et une jouabilité Switch davantage pensée pour le multi-local, plus que pour le online… Street Fighter 30th Anniversary Collection est donc un jeu qui s’adresse surtout aux collectionneurs, aux vrais fans, ou à ceux qui voudraient découvrir les premiers opus de la série. Pour les autres, ce choix est plus discutable. À voir donc si le prix de 40€ (ou 50€ sur Switch) correspond à vos attentes…


Street Fighter 30th Anniversary Collection

  • Par Capcom, sur PS4, Xbox One, PC et Switch.
  • Classification : PEGI 12.
  • Prix : 39,99€ sur PS4 et Xbox One, 49,99€ sur Switch.

 

Hadooooooooken ! :

  • 12 jeux de légende sur un seul CD
  • 12 occasions de se bastonner en local sur Switch
  • Des versions « arcade perfect »
  • Super Street Fighter II Turbo et Street Fighter III 3rd Strike !
  • Le mode entraînement
  • Emmenez-le partout sur Switch
  • Un tournoi à 8 exclusif à la Switch
  • Le rollback
  • Artworks et fiches historiques pour notre culture
  • Interface ergonomique : on passe d’un jeu à l’autre quasi sans chargement

Try again :

  • Street Fighter 1 : on joue 10 minutes pour voir, et on oublie
  • Quatre jeux seulement sont jouables en ligne
  • L’interface un peu trop austère
  • Il manque quelques titres
  • Quelques freezes
  • Les modes J vs IA, survival, ou défis sont absents
  • Au joy-con, ça fait un peu « jeu de baston low cost »
 .
Capcom ne pouvait pas passer à coté d'une compilation de l'un de ses jeux les plus populaires, pour ses 30 ans. Pourtant, cette compil de Street Fighter à Street Fighter III ne dégage pas cet aspect "anniversaire" la faute sans doute à une interface qui manque de folie. Excellent pour des parties en local, plus limité pour du compétitif online, ce 30th Anniversary Collection est incontournable si vous êtes fan de Street Fighter. Si ce n'est pas le cas, et si l'aspect historique de SF vous laisse de marbre, le jeu devient plus optionnel ; le joueur qui souhaite découvrir la licence sous ses plus beaux atours se tournera alors vers l'immense Street Fighter V, le plus abouti à ce jour... Mais la démarche n'est pas la même !
74%
Oui, mais...

Capcom ne pouvait pas passer à coté d'une compilation de l'un de ses jeux les plus populaires, pour ses 30 ans. Pourtant, cette compil de Street Fighter à Street Fighter III ne dégage pas cet aspect "anniversaire" la faute sans doute à une interface qui manque de folie. Excellent pour des parties en local, plus limité pour du compétitif online, ce 30th Anniversary Collection est incontournable si vous êtes fan de Street Fighter. Si ce n'est pas le cas, et si l'aspect historique de SF vous laisse de marbre, le jeu devient plus optionnel ; le joueur qui souhaite découvrir la licence sous ses plus beaux atours se tournera alors vers l'immense Street Fighter V, le plus abouti à ce jour... Mais la démarche n'est pas la même !

  • Présentation/interface
  • Contenu
  • Durée de vie
  • Jouabilité
  • Rapport qualité/prix

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

);