Street Fighter V Arcade Edition : SFV enfin en version intégrale !

Testé sur PS4 (version mise à jour)

Presque deux ans après la sortie de Street Fighter V, le jeu de baston de Capcom lance sa troisième saison avec une mise à jour conséquente : l’Arcade Edition. Elle apporte tellement de nouveautés que l’on pourrait presque penser qu’il s’agit d’un nouveau jeu !

Street Fighter V s’est affiné avec le temps

Avant propos
Ce test va principalement porter sur les nouveautés de l’Arcade Edition de Street Fighter V. Car dans le fond, l’aspect visuel du jeu, ou son gameplay ne seront pas fondamentalement différents de la version sortie il y a deux ans (à quelques exceptions près). Aussi, pour en savoir plus sur le jeu, je vous invite à relire son premier test, ainsi que le Deuxième avis publié quelques mois plus tard…

Je ne vais pas vous mentir, et mon premier test en témoigne : à sa sortie (en février 2016), Street Fighter V m’avait déçu ! Seize personnages, onze arènes, l’absence d’un mode arcade… Si le jeu offrait déjà les bases de sa jouabilité excellente, il laissait l’impression d’être sorti dans le commerce alors qu’il n’était pas terminé. Un early-access, quoi !

Mais Capcom avait vite rectifié le tir, en distillant du contenu intéressant dans les semaines qui avaient suivi… Et en améliorant pas mal de petits défauts du jeu. Au point qu’il m’était apparu nécessaire de publier un Deuxième avis quelques mois plus tard. Pas mal de choses avaient changé : nouveaux persos, nouvelles arènes, nouvelles tenues… Et mon avis aussi évoluait… Mais toujours pas de mode Arcade !

Il aura donc fallu attendre deux ans pour que ce dernier apparaisse enfin dans le menu du jeu ! Le 16 janvier a été déployée une énorme mise à jour du jeu qui ajoute ce mode Arcade. D’où son nom de Arcade Edition !

Faut-il l’acheter ou pas ?

Avant de commencer, il me semble en effet nécessaire de répondre à cette question ! Street Fighter V Arcade Edition est en effet disponible en physique et dématérialisé, au prix moyen de 39,99€. Le prix peut varier selon l’enseigne, mais je me fie ici au tarif PlayStation Store !

Alors, pour répondre à la question ci-dessus : si vous aimez la licence et que vous ne possédez pas le jeu, la réponse est évidemment OUI ! Puisque votre achat vous permettra de posséder la version la plus complète du soft à ce jour ! Avec en prime tous les DLC sortis depuis deux ans !

En revanche, si vous possédez déjà SFV (sur disque ou en téléchargement), N’ACHETEZ SURTOUT PAS CETTE VERSION ! Car votre jeu va se mettre automatiquement à jour, pour devenir Arcade Edition ! Et cette mise à jour est gratuite ! Inutile de racheter le jeu une seconde fois, donc ! Cependant, pas de persos ou costumes bonus pour vous : il faudra acheter les deux premiers character-pass si vous ne les possédez pas !

Nouvelle esthétique

Premier constat : l’interface du jeu bénéficie désormais d’un nouvel habillage. Changement de teinte du menu d’accueil, nouvelle présentation du roster ou du choix des arènes… Nouvelle intro pour le jeu (voir ci-dessus), et nouvelles séquences pour introduire les combats…

Le changement n’est pas radical, mais l’esthétique est suffisamment différente pour que la différence vous saute aux yeux. Et aux oreilles ! Car la page d’accueil bénéficie aussi d’un nouveau thème musical.

Ce changement d’interface n’est pas ce qui va révolutionner SFV. Mais il est significatif du changement conséquent opéré sur le jeu. Jusqu’à présent, jamais une mise à jour n’avais autant changé le background du jeu. Ici, on sent déjà, dès nos premiers pas, que Capcom nous propose non pas un nouveau jeu, mais une mise à jour qui en a la couleur. Street Fighter V opère un virage, et ça se sent !

Arcade : un hommage à la série

Et nous y voilà ! Le mode Arcade, tant réclamé par les fans. Capcom aurait pu se contenter de nous faire enchaîner des combats dans son nouveau mode Arcade. Pourtant, celui-ci est pensé comme un hommage à la série ! Avec non pas un, mais six parcours inspirés par les six volets majeurs de la saga : SF I, II, Alpha, III, IV et V… Il y a de la nostalgie dans l’air !

Selon le parcours que vous choisirez, le nombre d’adversaires à battre variera. Le casting aussi, en cohérence avec les rosters de l’époque. Ne comptez pas incarner Laura ou Necalli sur la route Street Fighter II. Par exemple ! Le nombre de personnages jouables changera aussi en fonction du parcours choisi (même si, on s’y attend, Ken ou Ryu seront de toutes les parties). À propos de Street Fighter II, les fans apprécieront aussi de retrouver des stages bonus revisités : il faut toujours exploser les 20 tonneaux, mais ici un punk vient vous empêcher d’atteindre votre but !

Seul bémol pour ce mode : les fins (pour chaque personnage) sont illustrées chacune avec un simple artwork, fixe ! Alors, certes, ils sont jolis, et le fan reconnaîtra des séquences qui lui sont chères… Mais même la Super-Nintendo faisait l’effort de nous proposer des animations ! Sommaires, il est vrai… Mais des séquences animées !

La saison 3 est lancée !

Arcade Edition Street Fighter V

L’arrivée de cette Arcade Edition est aussi, pour Capcom, l’occasion de lancer la saison 3 du jeu. Et qui dit « saison 3 » dit aussi « arrivée de « six nouveaux personnages » ! Le premier d’entre-eux n’est autre que Sakura, la fan-girl de Ryu, disponible depuis le 16 janvier !

Les autres personnages suivront ces prochains mois. Et force est de constater que cette saison 3 semble placée sous le signe du « fan-service » puisque seulement deux personnages seront inédits : Falke (une soldate de Shadaloo) et G (un vieillard coiffé d’un haut-de-forme).

Pour le reste, Capcom a écouté les fans en faisant revenir cette saison quatre vétérans de la série : Sakura donc… Mais aussi Blanka, Sagat et Cody. J’entends déjà râler les adeptes de E.Honda et Fei-Long 😉

Comme les années précédentes, le character-pass vous coûtera 29,99€ (pour les avoir le jour de leur sortie). Mais il est cependant toujours possible d’acheter chaque personnage avec la Fight-Money gagnée en jeu. Mais comptez 100.000FM par personnage ! Il va falloir faire pas mal de matches en ligne…

V-Trigger : je vois double ?

Autre nouveauté de cette version Arcade, qui va cette fois influer sur le gameplay, et sur votre façon de vous battre : chaque personnage ne dispose plus d’un, mais de deux V-Trigger (action que vous pouvez déclencher lorsque vous avez pris beaucoup de coups) ! De quoi apporter de la variété dans les combats ! Avant de lancer chaque match, la console vous proposera de choisir votre V-Trigger : le I ou le II, à vous de voir ! À titre personnel, voici une mécanique que j’apprécie particulièrement. Et pouvoir retourner l’issue d’un match avec une nouvelle méthode supplémentaire, radicalement différente, ça ne se refuse pas !

Dans le mode versus, vous avez maintenant la possibilité d’organiser des matches opposant jusqu’à cinq joueurs dans deux équipes. Et ce en réglant de nombreux paramètres qui vont définir les règles du match. En « élimination » par exemple, le vaincu laisse sa place au suivant, et le premier joueur qui défait les cinq combattants adverses l’emporte. Encore une bonne idée qui vient ajouter de l’intérêt au mode versus en local, et qui vous évite au passage de ressortir après chaque match pour re-sélectionner votre champion. Notez que ce mode est aussi jouable contre l’IA.

Enfin, la dernière nouveauté sur laquelle j’aimerais attirer votre attention se situe dans le mode entraînement ! Parmi toutes les stats affichées par ce mode figurent désormais les frame-data. Ce sont elles qui vont vous dire quand un coup touche l’adversaire, et quand il rate sa cible. Parfait pour se perfectionner sans se prendre la tête ! Autrement dit, une sorte de « code couleurs » va vous indiquer le nombre d’images pour chaque coup, et si votre attaque va vous donner l’ascendant ou non sur l’adversaire… Plus utile qu’on ne le pense !

Les combats supplémentaires : nouvelles tenues et cadeaux !

Voici une petite nouveauté fort sympathique, un nouveau mode que l’on n’avait pas vu venir ! C’est dans l’onglet « Défis » que vous allez désormais trouver les « Combats supplémentaires » ! Ils sont de deux natures.

Les premiers consistent à combattre un adversaire pour récupérer de précieuses récompenses, allant du boost d’XP au costume exclusif. Par exemple, en ce moment, vous pouvez essayer de récupérer les quatre parties (tête, corps, gants et bottes) d’un skin Viewtiful Joe pour Rachid ! Un peu plus tard, Nash aura le droit à son costume Captain Commando !

Dans le second type, ce n’est plus un combattant connu, mais un soldat de Shadaloo qui vous fait barrage. Ces larbins de Bison, parfois un peu plus pétés que de vulgaires troufions, vont généreusement vous lâcher (en cas de victoire) beaucoup d’XP ou de thune !

Les « Combats Supplémentaires » sont un vrai plus, une façon différente de vous tenir sur le jeu. Avec néanmoins un petit reproche : les résumés explicatifs des missions ne sont pas toujours clairs. Et j’avoue qu’il m’est parfois arrivé d’essayer de traduire, pendant dix minutes, ce que Capcom voulait que je fasse exactement. Sachez aussi que ce mode va venir pomper vos points FM, puisqu’un droit d’entrée (entre 1000 et 2500FM) est demandé pour engager le combat. Mais j’y reviens plus bas !

Trop centré autour de son modèle économique !

Voici le moment pour moi d’aborder ce qui constitue, à mon sens, le GROS défaut de Street Fighter V ! Son modèle économique et ses micro-transactions ! Il faudrait cependant être de mauvaise foi pour nier le fait que presque tout peut être acheté avec de la Fight-Money (donc gratuitement). Mais cette option va tellement vous scotcher à la manette que beaucoup d’entre vous seront tentés de sortir la carte bleue, pour gagner du temps ! Et quoi qu’on en dise, pas mal de costumes notamment ne s’obtiennent que contre des espèces sonnantes et trébuchantes !

Une saison Character-Pass coûte 29,99€ (mais chaque personnage peut être échangé contre 100.000FM) ; les costumes (40.000FM l’unité) se marchandent entre 1,99€ et 3,99€ sur le store (certains sont indisponibles contre de la FM). À moins d’opter pour des packs de costumes, entre 11,99€ et 29,99€ selon le thème choisi. De même pour les arènes (70.000FM) vendues à 3,99€ pièce. Et si la fièvre acheteuse vous a gagné, vous pouvez encore dépenser en achetant des couleurs alternatives, des musiques, des titres…

Cette Arcade Edition recentre encore plus le jeu autour de sa Fight-Money ! Pour participer aux « combats supplémentaires » évoqués plus haut, vous devrez payer un droit d’entrée entre 1000 et 2500FM à chaque combat. Soit, par exemple, 10.000FM à investir pour débloquer une nouvelle tenue, livrée en quatre parties (considérant que vous gagnez du premier coup à chaque fois). En revanche, sachez que les récompenses des défis sont ici divisées par deux ! Un défi qui vous rapportait autrefois les précieux 5000FM n’en rapporte désormais que 2500 !

Le plus scandaleux à mon sens est cette nouvelle option, très demandée par les fans, qui vous permet de changer votre pseudonyme ! Elle coûte au choix 200.000FM ou 10€ ! Vous allez devoir, soit jouer très longtemps, soit garder votre blaze « têtedenoeud72 » , enregistré un soir de cuite !

Au final

Deux ans après la sortie de Street Fighter V, nous avons enfin une vraie version complète du jeu. Trop longtemps laissé au second plan, le mode solo retrouve ici ses lettres de noblesse. Un mode Arcade complet, de nouveaux V-Triggers qui vont apporter quelques surprises durant les matches en ligne… Et suffisamment de nouveautés pour qu’un habitué ait l’impression de redécouvrir le jeu… Street Fighter V Arcade Edition est enfin le SFV tant attendu !

Si le jeu de combat de Capcom ne délaisse en rien sa solide communauté eSportive, il s’ouvre ici davantage au jeu family-friendly… Et aux soirées TV-pizza entre amis (merci aux nombreux modes solo, dont le combat en équipes).

Seul bémol : le déséquilibre, en termes de bonus, entre ceux qui possèdent déjà le jeu, et ceux qui le découvriront avec cette Arcade Edition. Les seconds bénéficient de pas mal de contenu gratuit (dont 12 persos, ce qui n’est pas rien)… Les premiers devront passer à la caisse, sans pour autant bénéficier de ristournes… Et vu les prix demandés, ça pourra faire grincer des dents !


Street Fighter V : Arcade Edition

  • Par Capcom, sur PC et PS4.
  • Prix : 39,99€.
  • Classification : Pegi

 

Ha-doooo-Ken ! :

  • Enfin, un mode Arcade !
  • Coup de jeune pour l’interface
  • Le retour de Blanka et Sagat (dans l’année)
  • La mise à jour gratuite si on possède le jeu
  • Le second V-Trigger
  • Les « Combats Supplémentaire »
  • Les combats par équipes
  • Durée de vie encore plus conséquente
  • Plus de 100 artworks de fin à collectionner
  • Les deux premières saisons gratuites si vous êtes nouvel acquéreur

Gouahhhh ! KO ! :

  • Les objectifs des « Combats supplémentaires » pas toujours clairs
  • Juste des artworks de fin en Arcade…
  • Un modèle économique abusé !!
  • Pas vraiment de contenu cadeau si vous possédez déjà le jeu
  • Le changement de blaze trop onéreux !
 .
Street Fighter V était l'un des meilleurs jeux de baston PS4 ! Avec cette Arcade Edition, il devient le digne héritier de cette série culte depuis plus de trente ans... Si vous possédez le jeu, la question ne se pose pas puisque l'AE sera téléchargée automatiquement sur votre console ou votre PC. Mais si vous ne connaissez pas encore cet épisode, c'est le moment : foncez !
86%
Excellent !!

Street Fighter V était l'un des meilleurs jeux de baston PS4 ! Avec cette Arcade Edition, il devient le digne héritier de cette série culte depuis plus de trente ans... Si vous possédez le jeu, la question ne se pose pas puisque l'AE sera téléchargée automatiquement sur votre console ou votre PC. Mais si vous ne connaissez pas encore cet épisode, c'est le moment : foncez !

  • Direction artistique, musiques
  • Jouabilité
  • Durée de vie
  • Contenu supplémentaire
  • Coût des bonus

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.