Créateur de la NES et de la SNES, Masayuki Uemura est décédé

Image : ©Nintendo Life
0 551

La triste nouvelle a été annoncée ce matin : le 6 décembre, le créateur de la NES et de la Super-Nintendo, Masayuki Uemura, est décédé à l’âge de 78 ans.

Créer une console avec des cartouches interchangeables

Le nom de Masayuki Uemura ne vous dit peut-être pas grand chose… Pourtant ce grand homme est le créateur notamment de deux consoles qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo… Et occupent encore une place de choix dans le cœur des joueurs.

Car Masayuki Uemura n’est nul autre que l’architecte et créateur de la Famicom (la NES chez nous) et de la Super-Famicom (ou SNES aux USA, et Super-Nintendo en Europe).

Nous sommes au tout début des années 80. Nintendo vient d’embaucher un ancien cadre de chez Sharp. La marque lui confie une lourde mission : les Game&Watch ne vont faire qu’un temps, il faut trouver autre chose pour les remplacer lorsque le moment sera venu.

► LIRE AUSSI : Le jeu vidéo français pleure un immense talent : Benoît Sokal est décédé

Le président Yamauchi demande à Masayuki Uemura, alors en charge du département R&D2 (recherche et développement), de créer une console de jeux vidéo que l’on brancherait sur la TV du salon. Mieux, il souhaite une console non plus avec des jeux embarqués, mais avec des cartouches interchangeables. Et tout ça pour moins de 10 000 yens (soit environ 100€).

Uemura relève le défi et… Crée la console 8 bits Famicom (comme Family Computer), appelée Nintendo Entertainment System (ou NES) chez nous. Et de ce fait, il a aussi contribué à sauver le jeu vidéo du krach qui a failli le faire disparaître au début des années 80.

Quelques années plus tard, il sera aussi le créateur de la console 16 bits de Nintendo. Autrement dit la Super-Famicom, ou Super-Nintendo en Europe. Une console ayant marqué des millions de joueurs à travers le monde.

Nous avons appris ce jeudi 9 décembre que Masayuki Uemura est décédé à l’âge de 78 ans, le 6 décembre dernier.

LIRE AUSSI :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)