Sega Megadrive Classics : la compilation ultime pour les « nostalgeeks » de l’ère 16 bits ?

Testé sur une version PS4 fournie par l'éditeur

Ce mardi 29 mai sonne un peu comme une mini-journée du Patrimoine ! Ou plutôt devrais-je parler de « playtrimoine » puisque Sega Megadrive Classics va vous replonger dans la douce époque des consoles 16 bits ! « Sega, c’est plus fort que toi » disait la voix de Patrick Borg dans la célèbre pub ! Preuve en est : Maître Sega ressort de son placard poussiéreux, et il semble plutôt en forme !

Les joies du rétro

Le rétrogaming a le vent en poupe ! Je ne vais pas vous faire un dessin : il suffit de voir à quels prix s’arrachent aujourd’hui les jeux Megadrive ou Super-Nintendo pour le comprendre ! Le marché est juteux et les éditeurs et constructeurs l’ont bien compris. Il y a donc ceux qui fabriquent des consoles dites « mini » avec jeux intégrés… Et puis il y a ceux qui éditent des compilations !

Et c’est le sujet qui nous intéresse aujourd’hui ! Puisque Sega publie Sega Megadrive Classics. Une galette qui embarque 53 jeux qui vont vous replonger dans la douce époque dorée de la Megadrive (ou Genesis pour les Américains). La douce époque où Sonic tirait sur la moustache de Mario… La fameuse Guerre des consoles, où choisir entre Megadrive et Super-Nintendo était presque un choix politique !

Pour Sega, compiler est presque une tradition depuis 2006, date à laquelle l’éditeur compressait sa première collection de jeux rétro. Nous étions alors sur PSP. Et aujourd’hui, autant vous dire qu’avec 53 jeux, vous aurez de quoi faire. La sélection peut parfois être contestable (j’y reviens plus bas), mais propose tout de même de jolies pépites : Sonic I et II, les trois Street of Rage, Altered Beast, les Golden Axe, Kid Chameleon, Ristar, les Phantasy Star… Autant de noms qui ont construit la légende Megadrive !

Des avantages certains

Si vous êtes collectionneur rétro, j’imagine que cette nouvelle compilation ne vous hype pas plus que ça ! À plus forte raison si vous possédez déjà la plupart des cartouches d’origine (voire si vous avez craqué pour la Megadrive Mini)… Pourtant, ce CD propose quelques nouveautés plutôt bien senties. Comme les nombreux trophées (un par jeu) qui vont venir compléter votre collection.

Et je commence par un ajout que les possesseurs de NES ou SNES Mini connaissent déjà : la possibilité de sauvegarder à n’importe quel moment. Alors, certes : cela tue un peu le plaisir que nous avions à l’époque, de devoir se refaire tout le jeu depuis le début, après un game-over ! Mais que voulez-vous : il faut évoluer avec son temps, et le joueur d’aujourd’hui n’aime pas trop la difficulté. Cette sauvegarde (quatre slots par jeu) est bienvenue sur quelques titres particulièrement retors !

Visiblement, comme dans les années 90, Sega a regardé ce qu’il se passe chez Nintendo, pour emprunter à ses consoles mini une autre mécanique qui va vous simplifier la vie : le rewind (la possibilité de rembobiner). Pratique pour revenir quelques secondes en arrière, en cas de mort mal calculée, voire complètement stupide ! Et ne venez pas me dire que ces deux fonctions de tricheurs ont été implantées pour les noobs d’aujourd’hui… Ou je serai obligé de vous rappeler à quoi servaient les Action Replay ou les Game Genie 😉

Autre nouveauté plutôt sympa : la plupart des jeux vous proposent désormais de jouer online. Un rafraîchissement plutôt sympa, et dans l’air du temps… Même si je dois vous avouer que ce n’est pas le point qui me hype le plus dans cette compile ! Pour moi, les jeux Megadrive sont surtout taillés pour du multi-local, mais ça ne regarde que moi. Alors, pourquoi pas…

Un menu d’accueil top !

Pour une fois, je tiens à saluer l’effort de mise en situation de cette compilation ! Quand beaucoup se seraient contentés de proposer un menu déroulant avec tous les titres, Sega propose ici un vrai cadre ! Une chambre d’ado des années 90, avec ses posters, son lit en vrac, ses magazines qui traînent, et sa bonne vieille TV cathodique qui trône au milieu de la chambre ! Pour peu, j’aurais presque envie de réviser mon histoire-géo en regardant le Club Dorothée !

À votre droite, une étagère remplie avec les 53 jeux qui composent votre collection. Il suffit de scroller sur le titre qui vous intéresse, et de le valider, pour voir une animation de la cartouche insérée dans la Megadrive. Et puis, le jeu se lance sur l’écran, et c’est à vous de jouer !

Cet effort de mise en situation est excellent, et vous replonge… Je l’ai déjà dit, je crois ! Seul petit bémol assorti d’une belle incompréhension de ma part : où sont les visuels des jeux ? Les seules « covers » que vous allez retrouver sont celles qui sont accrochées aux murs. Ici, pas de jaquettes de jeux, et des cartouches ternes, grises, comportant seulement le logo du jeu… Ça partait bien pourtant ! Mes rêves de rétro-gamer s’estompent, suis-je en train de me réveiller ?

Sur l’écran, ça donne quoi ?

Et bien oui, c’est vrai ça ? Ici, ne vous attendez pas à du remake qui tourne en 1080p ! On parle d’émulation, de jeux d’époque tournant sur votre TV HD. Avec leur gros pixels 16 bits, les sons crachotants caractéristiques de la Megadrive… Et l’écran carré de nos TV cathodiques ! En même temps, il aurait été difficile (et très moche) d’étirer l’image sur votre 16/9. Alors, on reste ici en 4/3, avec deux bandes sur les cotés. Cela permet d’avoir un rendu pas trop laid, un rendu d’époque que vous pouvez modifier grâce à l’option de filtres…

Manette en main, le résultat est plutôt satisfaisant. La Megadrive possédait trois boutons, vous devinez donc que la jouabilité ne sera pas la prise de tête des jeux d’aujourd’hui. Notez aussi que la disposition des touches est paramétrable, ça peut toujours servir.

Les commandes sont souvent trop rigides, les personnages ne répondent pas toujours au quart de tour… Mais je puis vous assurer qu’il s’agit bien de la jouabilité de l’époque. Et encore, le gameplay à la Dualshock ou au pad Xbox One reste toujours plus plaisant qu’au pavé Megadrive. Impossible, donc, de jeter la pierre à cette compile pour un défaut qui, comme les jeux concernés, est directement importé des années 90 !

Il y a des hits qui manquent cruellement…

53 titres Megadrive (et des vrais, pas de jeux Master System pour boucher les trous), c’est plutôt pas mal ! Et plutôt honnête pour un jeu vendu 30 balles (soit 0,56€ par jeu) ! Mais… Voici arrivé le moment où l’on pinaille sur la sélection ! Alors, certes, vous allez me dire que, comme tous les goûts sont dans la nature, quelle que soit la sélection, il y aura toujours des choses à redire. Certains regretteront toujours l’absence de tels jeux, qui laissent d’autres joueurs indifférents… Mais…

Mais ici, il manque tout de même de grosses licences qui ont construit la marque Megadrive ! Je pense à Moonwalker, par exemple. Ou à Soleil pour les amateurs de RPG. Ou encore à l’incroyable série de shoot’m up Thunder Force. Et je ne vous parle même pas d’Ecco le Dauphin, qui nous avait tant fait rêver ! Même Sonic s’arrête au second jeu, laissant de coté Sonic 3 ou Sonic et Knuckles.

Et puis, il y a aussi une question de droits d’exploitation. Pas de Street Fighter II ‘ par exemple. Encore moins de jeux licenciés Disney. Vous pouvez donc faire une croix sur Quackshot, Castle of Illusion ou encore Aladdin… Des bombes encore légendaires à ce jour !

Avec une telle purge, et même si l’on sent une volonté de l’éditeur d’équilibrer les plaisirs, certains genres seront sous-représentés, voire totalement absents. Je pense par exemple aux jeux de courses. Ici, vous ne trouverez pas non plus de Outrun, Hang On, Monaco GP II ou Virtua Racing. Pour le coup, je pense que pour une fois, nous aurions apprécié de pouvoir compléter la collection en rajoutant des titres en DLC. Vous savez, comme un collectionneur qui complète son étagère de jeux au fur et à mesure…

… Mais quand même une bonne sélection !

Il manque de nombreux hits de la Megadrive, qui auraient pu facilement trouver leur case à la place de certains titres dont on se serait passé (coucou Sonic 3D Blast)… Il n’empêche que, si comme moi vous êtes nostalgique de cette époque, cette compile est un must à posséder absolument !

Quel plaisir de retrouver Street of Rage (1, 2 et 3), Bonanza Bros, ou Comix Zone ! Et cerise sur le gâteau, si l’on aurait pu soupçonner l’éditeur de ne pas trop se fouler en nous proposant une galette identique à celle sortie aux USA… Une bonne surprise vous attend du coté de Landstalker ou de The Legend of Thor, ici dans la langue de Molière !

D’ailleurs, je m’étonne que vous ne m’ayez pas encore posé la question… Alors, j’anticipe… Et voici…

La liste des jeux que contient le CD :
 
  • Alex Kidd in the Enchanted Castle
  • Alien Soldier
  • Alien Storm
  • Altered Beast
  • Beyond Oasis (La Légende de Thor)
  • Bio-Hazard Battle
  • Bonanza Bros.
  • Columns
  • Columns III: Revenge of Columns
  • Comix Zone
  • Crack Down
  • Decap Attack
  • Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine
  • Dynamite Headdy
  • ESWAT: City Under Siege
  • Fatal Labyrinth
  • Flicky
  • Gain Ground
  • Galaxy Force II
  • Golden Axe
  • Golden Axe II
  • Gunstar Heroes
  • Golden Axe III
  • Kid Chameleon
  • Landstalker
  • Light Crusader
  • Phantasy Star II
  • Phantasy Star III: Generations of Doom
  • Ristar
  • Phantasy Star IV: The End of the Millenium
  • Shining Force
  • Shining Force II
  • Shadow Dancer: The Secret of Shinobi
  • Shining in the Darkness
  • Shinobi III: Return of the Ninja Master
  • Sonic 3D Blast
  • Sonic Spinball
  • Space Harrier II
  • Sonic the Hedgehog
  • Sonic the Hedgehog 2
  • Streets of Rage
  • Super Thunder Blade
  • Streets of Rage 2
  • Streets of Rage 3
  • Sword of Vermilion
  • The Revenge of Shinobi
  • ToeJam & Earl in Panic on Funkotron
  • ToeJam& Earl
  • Vectorman
  • VectorMan 2
  • Virtua Fighter 2
  • Wonder Boy III: Monster Lair
  • Wonder Boy in Monster World
 .

Au final

Même si rien ne remplacera jamais le charme de jouer sur la console d’origine, on ne peut que saluer ici l’initiative de Sega. D’autant que cette compilation est plutôt généreuse en termes de contenu. Qui plus est avec, pour une fois, un menu d’accueil qui ne vous donne pas l’impression d’arriver sur une page du Minitel !

Certes, on pourra (comme toujours, sur toutes les compilations), contester le choix du catalogue. Toujours est-il que le rapport qualité-prix est sans appel si on le compare avec du vrai rétro-gaming (et la cotte ahurissante des cartouches Megadrive). De plus, ce CD reste beaucoup plus fiable que les deux tentatives trop approximatives (et de piètre qualité) des « MegaDrive Mini » sorties il y a quelques temps.

Après plusieurs essais de compilations, Sega parvient donc aujourd’hui à nous proposer le produit idéal : complet, pas cher, et qui titille votre fibre nostalgeek ! Mon seul regret étant de ne pouvoir compléter cette collection avec des jeux en DLC (et vous savez ce que je pense des DLC). Que vous soyez un joueur des années 90 ou un plus jeune gamer qui souhaite découvrir les jeux de papa, cette compilation est faite pour vous. Et à 30€, vous ne prenez pas un gros risque !


Sega MegaDrive Classics

  • Par Sega, sur PlayStation 4, PC et Xbox One.
  • Classification : PEGI 12.
  • Prix : 29,99€.

 

Tip top ! :

  • Une sélection de 53 classiques de la Megadrive pour 30€
  • Le menu d’accueil vous plonge dans l’ambiance 90′
  • Les sauvegardes (4 par jeu)
  • Co-op en local
  • L’option de rembobinage
  • Un trophée par jeu
  • Landstalker et La Légende de Thor en VF

Bof :

  • Il manque des légendes de la Megadrive (Thunder Force, Ecco…) !
  • Quelques choix incompréhensibles (Sonic 3D Blast plutôt que Sonic 3)
  • Pas possible de rajouter des jeux
  • Les visuels trop sobres des cartouches et des jaquettes (où sont les visuels d’époque ?).
  • Pas de bonus : des fiches sur les jeux, par exemple, auraient été bienvenues.
 .
Bienvenue aux Journées du Playtrimoine ! Avec cette compile et ses 53 jeux, Sega rend un vibrant hommage à sa console phare, à son petit bijou des années 90, avec des classiques indémodables... Sans doute la compilation la plus réussie, et très certainement le bon plan du jour : 53 légendes pour 30 balles... Si vous êtes un nostalgeek, la question ne se pose pas : oui, vous devez foncer, maintenant !
88%
Oui

Bienvenue aux Journées du Playtrimoine ! Avec cette compile et ses 53 jeux, Sega rend un vibrant hommage à sa console phare, à son petit bijou des années 90, avec des classiques indémodables... Sans doute la compilation la plus réussie, et très certainement le bon plan du jour : 53 légendes pour 30 balles... Si vous êtes un nostalgeek, la question ne se pose pas : oui, vous devez foncer, maintenant !

  • Présentation
  • Contenu
  • Durée de vie
  • Choix des jeux
  • Rapport qualité-prix

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');