Les streamers doivent-ils payer une taxe aux développeurs ?

Photo : Pixabay
0 222

C’est le débat du moment, qui a mis le feu à la planète jeux vidéo ces derniers jours. Quid du droit d’utilisation des jeux vidéo pour des streams ? Les streamers doivent-ils payer une taxe aux studios de développement ?

Un point de vue non partagé par Stadia, Google et Youtube

Tout est parti des récentes mesures prises par Twitch, afin de sanctionner les vidéos qui utilisent illégalement des musiques soumises à des droits d’auteur. Autrefois, le son était coupé sur le passage concerné. Désormais, la vidéo contenant ces musiques utilisées illégalement est supprimée.

Et forcément, vous vous en doutez, cette mesure a provoqué une levée de boucliers chez les streamers. Certains cumulant des milliers, voire des millions de vues.

Pendant que le débat prenait de l’ampleur sur la toile, Alex Hutchinson, directeur créatif de Google Stadia Montreal, a pris la parole via Twitter… Afin de défendre Twitch.

« Les streamers qui s’inquiètent de voir leur contenu supprimé parce qu’ils utilisent de la musique pour laquelle ils n’ont pas payé, devraient être plus inquiets du fait qu’ils diffusent également des jeux pour lesquels ils n’ont pas payé. La vérité est que les streamers devraient payer les développeurs et les éditeurs des jeux qu’ils diffusent. Ils devraient acheter une licence comme toute vraie entreprise et payer pour le contenu qu’ils utilisent. » 

Alex Hutchinson, directeur créatif de Google Stadia Montreal.

Une déclaration qui a déclenché de vives réactions sur les réseaux, et lancé le débat. Chez Google, un porte-parole a calmé le jeu… Indiquant que les propos d’Alex Hutchinson ne sont pas ceux de Google, Stadia et Youtube.

► LIRE AUSSI : Super Smash Bros Ultimate : le steak de Steve censuré

Ryan Wyatt, responsable mondial des partenariats de jeu chez Google et directeur des jeux chez YouTube, a aussi apporté son point de vue… En insistant sur le fait que « YouTubers, streamers et développeurs doivent continuer à travailler ensemble pour avancer. »

Si l’on peut comprendre le point de vue d’Alex Hutchinson, concernant l’utilisation des jeux, qui sont des propriétés intellectuelles appartenant à leurs créateurs… À contrario, on ne peut nier que les streams, diffusés sur la toile, constituent une gigantesque publicité gratuite pour les jeux…

Lire aussi nos dernières news :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)