Entre le cinéma et le jeu vidéo : un mélange des médias

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le premier State of Play de 2024 nous aura réservé de belles surprises. Point d’orgue de ce live, l’intervention d’Hideo Kojima, en fin de vidéo. Après nous avoir montré 9 minutes de Death Stranding 2 on the Beach, le développeur japonais a teasé son prochain jeu.

Autrement dit :

“PHYSINT (titre provisoire)” sera la troisième, nouvelle licence originale depuis la création de Kojima Productions. Il s’agit d’un tout nouveau jeu “d’action-espionnage” pour la prochaine génération. Il sera créé grâce à la technologie de pointe et grâce à des talents provenant du monde entier, tant du cinéma que du jeu vidéo. Bien sûr ce sera un “jeu” interactif » mais les graphismes, l’histoire, le thème, le casting, le style vestimentaire, le son, etc… Seront tous au niveau supérieur du “divertissement numérique” que pourrait appeler un “film”.

Hideo Kojima

On comprend donc que ce jeu d’espionnage tournera avec une technologie qui n’existe pas encore, capable de mélanger le cinéma et le jeu vidéo. Sans doute Kojima est-il en train de nous teaser les futures capacités de la nouvelle génération de consoles. Des capacités qui permettraient de réduire considérablement les frontières entre le cinéma et le jeu vidéo. Un projet qui lui tient particulièrement à cœur.

► Lire aussi sur le même thème : OD : et si le jeu d’horreur de Kojima cachait une (grosse) surprise ?

Tout ce que l’on peut dire pour le moment, c’est que notre développeur expérimente sur tous les terrains. Chez Sony, mais aussi chez Microsoft où, il y a quelques semaines, il annonçait une nouvelle ID qui, là encore, mélangera les genres. En effet, il dévoilait OD, un jeu qui joue sur nos peurs les plus viscérales…