Le 25 mai, Fractured Online gratuit pendant une semaine

0 497

Le jeu Fractured Online vous permet de jouer gratuitement, pendant une semaine, à compter du 25 mai prochain.

Feuille de route

Lors de cette semaine gratuiteles fans de MMORPG vont pouvoir se connecter dans le monde de Fractured Online durant la bêta fermée. L’occasion d’explorer le continent d’Aerhen, où les humains prédominent et les biomes spéciaux pousseront l’instinct de survie des joueurs au maximum.

Les montagnes sont froides et impitoyables, la région volcanique est chaude et oppressante et des pluies torrentielles soudaines frappent le biome de la steppe. La région de la Toundra est le seul élément positif car elle présente moins d’anomalies météorologiques. Malheureusement, il y a beaucoup de créatures à craindre. JotunnsMammouthsLoups Arctiques et autres Élémentaires… Ne sont que quelques-uns des animaux féroces que les joueurs rencontreront lorsqu’ils visiteront cette nouvelle terre.

► LIRE AUSSI : Dead Space sortira sur PS5 et Series X/S en janvier prochain

La route vers le lancement de Fractured Online prévu cet hiver sera parsemée de plusieurs mises à jour majeures. Cet été, le jeu accueillera le Wildfolkune nouvelle planète ainsi que des événements PvP endgame. En automne, la race de Démons et leur planète feront leur apparition avec des religions et une plus grande extension du système de craft. Les joueurs ayant profités de l’expérience de la semaine gratuite et souhaitant suivre l’évolution du jeu jusqu’à son lancement sont encouragés à acheter un Pack Fondateur. Ce pack offre du contenu exclusif en jeu. Mais donne également aux joueurs participants à la semaine gratuite l’opportunité de reprendre là où ils se sont arrêtés.

Pour commémorer l’arrivée de la semaine gratuite de Fractured Online, gamigo a dévoilé une bande-annonce artistique. Elle présente des images fascinantes ainsi qu’une voix off tout aussi passionnante. Le mélange des images et du son aide à plonger les joueurs dans le monde de Fractured Online.

LIRE AUSSI :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)