2011-2019 : repose en paix, PlayStation Vita

0 92

Lancée au Japon en décembre 2011 (en février suivant en Europe), Sony vient d’annoncer la fin de production de sa PlayStation-Vita. Elle n’aura pas réussi à se relever, face au gaming-mobile qui aura décidément eu raison de cette génération de consoles portables.

Victime des jeux sur mobiles

Prenant la suite de la PSP en décembre 2011, la PS-Vita était la dernière console portable de Sony. À seulement sept ans, ce « petit ange » s’en va rejoindre ses aînées au paradis des consoles (le rétro-gaming ?). Sony a en effet annoncé officiellement la fin de sa production.

► Lire aussi : PlayStation Plus : en mars 2019, il n’y aura plus de jeux gratuits PS3 et PS-Vita

La raison ? La PS-Vita peut être considérée comme un échec commercial : 16 millions de consoles vendues, c’est loin des 80 millions de PSP écoulées. À titre de comparaison, c’est encore plus loin des 74 millions de la 3DS, des 118 millions de la Gameboy… Ou encore des 158 millions historiques de la PlayStation 2. Sortie au mauvais moment, elle n’aura pas pu lutter contre les jeux sur mobiles, qui auront enterré cette génération de consoles portables.

Sony a donc annoncé officiellement que les derniers exemplaires ont été expédiés, mais que la fabrication de la console ne sera pas relancée.

En réalité, on s’y attendait. Sony avait déjà annoncé la couleur il y a quelques mois… En stoppant il y a environ un an la fabrication de jeux physiques sur cette console. Et ce 8 mars, la PS-Vita quitte les offres dématérialisées du service PlayStation Plus.

C’est donc maintenant la fin de la Vita et de son écran tactile. La fin vraiment ? Gageons qu’elle aura encore de beaux jours devant elle, en intégrant désormais les collections des rétro-gamers…

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.