Pour Phil Spencer, Nintendo et Sony ne sont plus des rivaux

©Microsoft
0 119

Le patron de Xbox Phil Spencer est plus que jamais tourné vers l’avenir. Pour lui, aujourd’hui, Nintendo et Sony ne sont plus des concurrents… Mais de potentiels alliés face à une autre menace… Et si les trois marques faisaient front commun pour conquérir le nouvel Eldorado du jeu vidéo : le Cloud ?

Les vrais adversaires : Google et Amazon

Dans sa conquête du Cloud, avec pour prochaine étape la Xbox Series X en fin d’année, Microsoft imagine que ses nouveaux adversaires seront Amazon et Google.

C’est dans une interview accordée au tout nouveau média hi-tech américain Protocol que Phil Spencer, le patron de Xbox, a tenu des propos qui ont pu surprendre au premier abord… Mais qui s’avèrent au final très lourds de sens ! Notamment sur l’avenir et l’évolution de la marque Xbox.

Nous avons beaucoup de respect pour Nintendo et Sony, mais désormais nous considérons qu’Amazon et Google sont nos principaux concurrents à l’avenir. 

Phil Spencer, à Protocol.

Explication de texte ! D’une part, Phil Spencer officialise ici ce que nous savons déjà plus ou moins : dans les prochains mois, Amazon va sortir de l’ombre et se lancer officiellement sur le marché du cloud gaming.

Microsoft résolument vers le Cloud, nouvel Eldorado

D’autre part, Phil Spencer ne fait que confirmer la politique de Microsoft, qui va s’orienter encore davantage vers le cloud gaming. Microsoft continuera à fabriquer des consoles de salon (la Xbox Series X arrive en fin d’année face à la PS5)… Mais va très clairement se positionner face à Google Stadia et Amazon sur le terrain fertile du streaming.

Ce n’est pas pour manquer de respect à Nintendo et Sony, mais les entreprises de jeux vidéo traditionnelles sont un peu hors course. Je suppose qu’elles peuvent essayer de recréer Azure, mais nous avons investi des dizaines de milliards de dollars dans le cloud au fil des années.

Phil Spencer.

Le boss de Xbox affirme ici un projet très ambitieux, et nous explique très clairement qu’il ne joue plus dans la même cour que Nintendo et Sony. Oui, la Xbox One s’est beaucoup moins vendue que la PS4, qui explose cette génération avec plus de 108 millions de consoles vendues. Ou que la Switch qui avec ses plus de 52 millions de consoles dans le monde… Dépasse les plus de 50 millions de Xbox One écoulées…

► Lire aussi : PS5 : Sony n’est pas encore prêt pour la dévoiler

Mais… L’ambition de Phil Spencer n’est plus, aujourd’hui, de construire un hardware capable de rivaliser avec les chiffres de la PS4… Mais tout simplement d’aller chercher un autre public : celui des joueurs sur le cloud, grâce à son XCloud. Et ici, on parle potentiellement de 7 milliards de joueurs ! Plus gourmand !

Et si Xbox, Nintendo et Sony coopéraient ?

Phil Spencer
Pour Phil Spencer, les adversaires d’hier sont peut-être les alliés de demain, face à de nouveaux concurrents…

Protocol rapporte alors que Phil Spencer (et donc Microsoft) se dit prêt à coopérer avec Nintendo et Sony « sur des initiatives telles que permettre aux joueurs des systèmes des différentes sociétés de jouer les uns contre les autres. »

Je ne veux pas me battre contre ces gars là (Nintendo et Sony, NDLR) dans une guerre des formats pendant qu’Amazon et Google se focalisent sur « comment faire du jeu vidéo pour 7 milliards de personnes dans le monde » ! C’est ça l’objectif au final.

Phil Spencer

En effet, à l’heure actuelle en termes de Cloud, ni Nintendo, ni Sony, ne disposent d’une puissance de frappe comparable à Microsoft.

► Lire aussi : Cloud Gaming : Microsoft et Sony vont travailler main dans la main !

D’ailleurs, souvenez-vous : en mai dernier, nous vous parlions d’un rapprochement entre Sony et Microsoft concernant le Cloud Gaming… Sony adoptant la structure de Microsoft, Azure, son PS-Now n’ayant pas vraiment les épaules pour de telles ambitions.

Lire aussi nos dernières news Business :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

); ga('send', 'pageview');