Les premières armes à feu médiévales !

Préparez-vous à vous plonger dans un tourbillon d’intrigues, de combats et de paysages médiévaux à couper le souffle ! Kingdom Come Deliverance II sortira cette année sur PC, PlayStation 5 et XBox Series X/S .

Alors, qu’est-ce qui se trame dans cette suite ? Eh bien, pour commencer, Kingdom Come: Deliverance II est conçu pour satisfaire tout le monde. Des nouveaux venus aux vétérans chevronnés de l’épée. Vous voulez dégainer votre épée et botter les fesses des méchants ? Pas de souci. Vous préférez vous faufiler en mode furtif tel un fantôme de la nuit ? C’est aussi au menu.

Lien vers la vidéo

Plongez dans un monde où chaque recoin a été minutieusement conçu, des modestes forges aux majestueux palais royaux. Vous aurez même la chance de visiter des endroits du monde réel, comme le célèbre château de Trosky et la pittoresque ville minière de Kuttenberg, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Pas mal pour une petite escapade médiévale, non ?

Attachez vos ceintures, car cette suite promet plus de cinq heures de cinématiques immersives. C’est comme binge-watcher votre série préférée, mais avec une épée à la place de votre télécommande.

► Sur le même thème : Kingdom Come : Deliverance arrive sur Switch le 15 mars

Et parlons combats ! Le système de combat a été revu pour être plus accessible. Mais ne vous inquiétez pas, il reste aussi fidèle à la réalité que Jon Snow à son épée Longclaw. Maîtrisez l’art de l’épée, de l’arbalète, et même des toutes premières armes à feu. Parce que quoi de mieux pour régler ses différends qu’une bonne vieille arme à feu médiévale, hein ?

Alors, préparez-vous à vivre une véritable aventure RPG où vous pourrez façonner l’histoire selon vos choix. Faire évoluer Henry comme bon vous semble, et vous perdre dans un monde réactif et vivant. Accrochez-vous bien à votre épée, car cette année, la Bohême de 1403 n’attend que vous. Et rappelez-vous, comme disait mon arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père chevalier : « Audentes fortuna iuvat ! » En d’autres termes, la chance sourit aux audacieux !