Deuxième DLC payant

La Complainte du Ressac est le dernier contenu téléchargeable de cet action-RPG salué par la critique, après la sortie du premier contenu téléchargeable payant, Les rémanences du ciel (Echoes of the Fallen). Les deux chapitres sont disponibles ensemble à prix réduit dans le Pass d’extension de Final Fantasy XVI.

La complainte du ressac débloque entre autres une histoire, des combats, des quêtes annexes, des armes, des accessoires et un niveau maximum inédits. Ils viennent ajouter une profondeur nouvelle au périple de Clive… Avant la conclusion captivante de Final Fantasy XVI.

Retrouvez Léviathan

Dans La Complainte du Ressac , une lettre anonyme déposée dans le Repaire à l’attention de Clive lui demande de sauver l’Émissaire de Léviathan. Le Primordial que tout le monde croyait disparu. Ce nouveau contenu téléchargeable emmène Clive et ses compagnons dans le pays caché de Mysidia. Où ils découvriront l’histoire tragique d’un peuple tombé dans l’oubli.

Les joueurs et les joueuses qui achèteront La complainte du ressac ou le Pass d’extension recevront en bonus une version spéciale Final Fantasy XVI de Curtana. L’arme légendaire utilisée par le Guerrier de la lumière dans FFXIV. Ainsi que les partitions Torn from the Heavens et Through the Maelstrom. Pour mettre un peu d’ambiance dans le Repaire.

Une grosse mise à jour

Une mise à jour gratuite (Ver. 1.30) sera également disponible le même jour que La complainte du ressac, le 18 avril. Cette mise à jour apportera diverses améliorations d’ordre général au jeu :

  • La possibilité de retourner immédiatement auprès du personnage donneur de quête grâce à la nouvelle fonction « Retour rapide en fin de quête » ;
  • La modification des icônes des quêtes de personnages importantes ;
  • Une nouvelle option qui permet de définir jusqu’à cinq réglages favoris de Primordiaux/compétences ;
  • Des compétences et accessoires modifiés afin qu’ils soient plus faciles à utiliser ;
  • Le nouveau type de configuration manette « Personnalisé » qui permet d’attribuer chaque bouton librement ;
  • La correction des couleurs, des effets visuels et plus encore, ajoutés au mode photo ;
  • De nombreuses nouvelles partitions

► Lire aussi notre test du jeu : Final Fantasy XVI : un jeu grandiose fait-il un bon Final Fantasy ?