Final Fantasy VII Advent Children complete, suite survoltée de FF7

0 875

Aujourd’hui, revenons quelques années en arrière, afin de découvrir une petite perle d’animation, en lien avec l’un des meilleurs RPG de tous les temps ! J’ai nommé Final Fantasy VII – Advent Children, par Square-Enix.

Advent Children, la suite du RPG Final Fantasy VII

snapshot20090328004917Nous étions en 2009 ! Du moins pour la version BluRay qui nous intéresse aujourd’hui, la version « complete » (avec plein de bonus et 25mn de film en rab’), car le film, réalisé par Takeshi Nozue et Tetsuya Nomura, date en réalité de 2005.

Comme je l’ai dit plus haut, Final Fantasy VII – Advent Children reprend l’univers de FF7 (jeu sorti initialement sur PS1, dispo depuis sur le PSN).

► Lire aussi : Le Château ambulant (Auru no ugoku shiro) : le conte intemporel de Miyazaki

Le scénario nous emmène deux ans après la chute de Sephiroth. Alors que Cloud Striffe a repris une vie à peu près normale (il fait des livraisons sur sa grosse moto), il doit aujourd’hui faire face à une conséquence des événements passés : si la Terre a détruit le météore à l’aide de la Rivière de la Vie, aujourd’hui celle-ci se venge et les humains subissent une nouvelle maladie : la Geostigma.

Trio maléfique

FINAL_FANTASY_VII_ADVENT_CHILDREN_COMPLETE_038Cloud aurait simplement pu résoudre ce problème en se lançant dans une carrière de médecin, mais trois étranges personnages font leur apparition : Yazoo, Loz et Kadaj, un trio qui se revendique comme « incarnés de Sephiroth », et qui envisagent de mettre la pagaille pour réincarner, grâce à l’énergie Mako, leur mère, Jenova !

Tout d’abord, la première question qui se pose à l’issue du visionnage est « à qui s’adresse ce film ? ». Car pour le non-initié, ce BluRay est un excellent film d’animation.

Mais la personne qui n’a jamais joué à Final Fantasy VII ratera les trois quarts des références du film, à commencer par le copieux casting, où l’on retrouve toute la bande d’Avalanche (Cloud, Tifa, Cid, Red XIII, Barret, Youffie, Vincent ou Caith Sith), mais aussi les Turks (Reno et Rude sont particulièrement présents), Rufus Shinra, etc.

Les références au jeu sont légion, des matérias aux invocations, en passant par la sonnerie de portable de Loz (le thème « victory fanfare » bien connu des fans). Un film qui parlera donc aux fans, un peu moins aux autres…

L’OST d’origine respectée

vlcsnap-213516Place au film ! Et c’est par une scène plutôt classieuse que s’ouvre cet épilogue à Final Fantasy VII. L’action s’enchaîne ensuite, pour ne vous laisser aucun répit. Le décor est planté, et la démonstration technique débute dès les premiers instants. On est bien sur un format haute-définition 1.78, 1920x1080p, et c’est franchement un régal !

Du coté du son, force est de reconnaître que la bande originale de Nobuo Uematsu est plus que réussie. Des nouveaux thèmes électriques aux remixes pêchus des morceaux de la BO d’origine, l’original soundtracks vaut vraiment le détour (le remix de « One Winged Angel » est sublime).

Quelques ajouts par rapport au Advent Children de 2005

final_fantasy_vii___advent_children_complete_by_ex_legendary-d5jx9usEt colle parfaitement à l’ambiance « métal-cuir-gros engins » du film. Le son du BluRay est proposé en Français, Anglais et Japonais, tous trois en FullHD 5.1.

Comme je l’ai écrit plus haut, nous nous intéressons ici au BluRay estampillé « Complete », qui pousse encore plus loin l’expérience initiée par le DVD. On retrouvera, sur le disque bleu, les bonus du DVD, mais avec des ajouts plutôt intéressants.

Lire aussiArrietty, le petit monde des Chapardeurs : paisible comme un jardin printanier

La cerise sur le gâteau étant la version longue du film, avec l’ajout de plus de 25 minutes de séquences (exclusivité de la version bluray), dont un monumental combat final qui prend ici une toute autre tournure.

Au final

Vous l’aurez compris, ce BluRay est une véritable perle, qui s’adresse toutefois, et avant tout, aux fans du jeu. Le non-initié passera juste un bon moment à regarder un excellent film en images de synthèse, mais ne saisira pas toutes les subtilités du titre.

En revanche, le fan sera aux anges de retrouver un univers de légende, avec un son sublimé, une image proche de la perfection, des bonus à gogo et surtout une version longue qui justifie à elle seule cet achat… Bref, une version « complete » de Final Fantasy VII Advent Children qui enterre littéralement la version DVD sortie en 2005.


Final Fantasy VII : Advent Children (complete)

  • Par Tetsuya Nomura, pour Square-Enix, en 2009.
  • Titre originalFainaru Fantajī Sebun Adobento Chirudoren
  • Chez : Square-Enix.
  • Musique : Nobuo Uematsu.
  • Durée : 2 h 06.
  • Prix : Entre 10 et 15€.

 

On a aimé :

  • Visuellement très rythmé
  • L’OST de Nobuo Uematsu
  • Le plaisir de retrouver Sephiroth, Cloud et sa bande…
  • 30 minutes en plus sur cette version
  • Pas mal de bonus
  • Bon doublage VF
  • Un scénario original

On aime moins :

  • Un scénario 200% fan-service, qui parlera avant tout à ceux qui ont joué à Final Fantasy VII.
  • Certains plans très sombres
  • Manque de clarté sur certaines scènes d’action
 .

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)

);