Des salariés de Blade veulent reprendre et sauver Shadow

0 434

Des salariés de Blade s’associent pour faire une offre de reprise de Shadow, son service de PC dans le cloud, en situation de redressement judiciaire depuis le 2 mars dernier.

Partenariat avec le groupe de télécommunications Iliad

Ce projet unique conçu “de l’intérieur” s’appuie sur l’idée de renforcer le positionnement de l’entreprise en tant que le meilleur service de cloud computing grand public. Et se démarquer ainsi d’autres services spécialisés uniquement dans le cloud gaming, en adressant de ce fait un marché beaucoup plus large.

À l’annonce du redressement judiciaire de Blade, ces salariés, passionnés par le projet, décident de rassembler leurs forces. Et de proposer au tribunal leur propre offre de reprise.

► LIRE AUSSI : Cet été, Sony ferme les stores de la PS3, PSP et PS-Vita

Parmi plusieurs propositions d’investissement, c’est Iliad (Free), le groupe de télécommunications français fondé par Xavier Niel. Il est apparu comme le meilleur partenaire industriel pour les accompagner. Mais au-delà de son soutien financier du projet des salariés de Shadow, le groupe Iliad apporte son expérience et son savoir-faire dans la gestion d’infrastructure et la commercialisation d’offres B2C.

Rentabilité à très court terme

Le projet porté par les salariés de Blade prévoit de réduire les coûts. Tout en préservant l’emploi en se séparant de certains contrats inadaptés pour la structure.

Il vise aussi à augmenter les revenus. Ceci en mettant en place une politique tarifaire menant à la rentabilité… Mais en même temps respectueuse des abonnés.

► LIRE AUSSI : 505 Games fait l’acquisition de la licence Ghostrunner

Le but du projet est aussi de générer de nouveaux revenus pour soutenir la croissance en diversifiant les offres. L’équipe prévoit le déploiement d’offres de bureaux à distance, à destination des entreprises et de l’éducation. Ainsi que la vente de puissance de calcul (HPC). Blade fait d’ailleurs déjà partie de l’initiative européenne pour un Cloud de confiance, GAIA-X.

Enfin, les porteurs du projet s’engagent à atteindre rapidement la profitabilité. Soit la meilleure façon de rendre l’entreprise indépendante et permet de soutenir la croissance de la base utilisateurs, de manière saine et pérenne.

Protéger les intérêts des salariés

L’équipe souhaite avant tout capitaliser sur les nombreux talents de l’entreprise. Ainsi qu’un savoir-faire reconnu, une culture d’entreprise forte et la créativité, qui font partie de l’ADN de Shadow. Ceci pour reprendre l’activité de manière pérenne en visant de nouveaux horizons.

« En se regroupant et en proposant une offre auprès du tribunal, les salariés porteurs du projet ont à cœur de représenter au mieux les intérêts de tous les employés. Leur volonté est de faire honneur au travail des équipes de Shadow et se positionner comme garants et protecteurs des intérêts des salariés. Ils portent notamment la promesse de laisser les équipes autonomes et propriétaires de leur propre infrastructure. »

Les porteurs du projet

Iliad, en tant que partenaire industriel, permet d’offrir les meilleures conditions pour retenir les talents de Shadow… En leur garantissant l’indépendance nécessaire à l’expression de leur savoir-faire.

Continuer à développer la communauté Shadow

Depuis sa création, les clients du service Shadow sont au cœur de la vision produit. Ils font partie d’une véritable communauté très soudée. Le plan de reprise des salariés de Blade prévoit de développer encore davantage la relation clients en renforçant le sentiment d’appartenance de ses utilisateurs. Préserver la culture de Shadow, c’est maintenir ce lien essentiel entre l’entreprise et ses clients.

“Travailler avec Iliad va nous permettre d’accélérer ce projet génial qu’est Shadow, en nous donnant les moyens de nos ambitions et en conservant notre autonomie.”

Jean-Baptiste Kempf, CTO de Shadow depuis septembre 2020

En unissant leurs forces, Iliad et les salariés mettent toutes les chances de leur côté. Objectif : assurer la pérennité de Shadow et développer un projet d’envergure internationale.

Lire aussi nos dernières news :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)