Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent arrive sur Switch le 21 septembre

0 267

Revolution Software et Ravenscourt ont annoncé aujourd’hui que Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent sera disponible sur Nintendo Switch dès le 21 septembre prochain.

Une version améliorée

Le célèbre jeu d’aventure disposera à cette occasion d’une nouvelle interface innovante… Et de commentaires vidéo inédits du directeur du jeu.

Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent intègre des vidéos des coulisses, créés spécialement pour la version Nintendo Switch. Débloquées au fil de la partie, ces vidéos dévoilent l’histoire et le processus de développement du titre. Et ce à travers des interviews inédites des membres de l’équipe.

Cette version améliorée comprend également une interface utilisateur repensée et conçue pour tirer pleinement avantage des fonctionnalités de la Switch. Elle permettra ainsi aux joueurs d’utiliser à leur guise les manettes Joy-Con ou l’écran tactile pour jouer.

Le retour de George Stobbart et Nico Collard

Des coups de feu éclatent dans une galerie d’art… Un cambriolage, un meurtre… et le début d’une nouvelle aventure épique de la série Les Chevaliers de Baphomet. Une aventure qui va lancer l’intrépide avocat George Stobbart et l’impertinente journaliste Nico Collard sur la piste d’une mystérieuse conspiration. Dont les racines remontent à des temps séculaires.

Lire aussi notre test du jeu, sur PS4.

Armés seulement de leur logique, de leur intégrité et d’un solide sens de l’humour, George et Nico parviendront-ils à déjouer les plans de forces maléfiques des temps passés et modernes, afin de sauver l’humanité de la catastrophe ?

Nous voulons tirer le maximum de ce que permet la Switch et ses fonctionnalités, en offrant du contenu exclusif et des contrôles innovants. C’est vraiment la plateforme idéale pour profiter du jeu.Charles Cecil, PDG et fondateur de Revolution Software

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)