Nintendo gagne contre des pirates et empoche 2 millions

0 222

C’est la fin de la bataille judiciaire entre Big N et Uberships.com. Nintendo va empocher 2 millions de dollars. Et c’est aussi la fin de l’accessoire permettant de hacker la Switch.

Un kit de piratage en vente libre

Depuis plusieurs mois, Nintendo était en procès contre le site spécialisé Uberships.com. Les raisons de la discorde ? Ce site proposait à la vente un accessoire permettant de hacker la Switch.

L’objet en question était un kit de piratage développé par une team de hackers, Xecuter (prononcez Iks’zécuteur). Un kit permettant de contourner les système de protection contre les copies non-officielles de jeux. Autrement dit, pour faire démarrer des copies de jeux Switch sur votre console. Et un kit vendu entre 40 et 70€ selon les modèles, donc assez accessible sur la toile.

Après des mois de bataille juridique, et la fermeture du site suite à un premier procès… Nintendo et Uberships sont parvenus à un accord. Celui-ci indique que Uberships va devoir verser 2 millions de dollars à Nintendo, au titre de dommages et intérêts… Et bien évidemment, va devoir détruire tous ses stocks du fameux kit de piratage.

► LIRE AUSSI : Rechargez votre Switch au moins une fois tous les 6 mois !

Le patron du site marchand, Tom Dilts Jr, ne pourra plus ouvrir de site au nom de Uberships.com, puisque le nom de domaine a été remis à Nintendo. Et à la moindre dérive, c’est à dire vente de matériel de hack sur n’importe quelle console, l’homme risque très gros !

Mais il ne s’agit pour l’heure que d’un accord consenti par les deux parties. Il n’a pas encore été officialisé par la Cour du district Nord de l’Ohio, où a été portée l’affaire. Mais l’accord étant trouvé, le jugement final devrait tomber très vite maintenant !

Lire aussi nos dernières news :

vous pourriez aussi aimer More from author

Et maintenant c'est à vous de réagir... N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ;-)