Parcourir Catégorie

Geek’ollectors

Le « geek » ne se contente pas d’un jeu ! Il veut aussi la bande originale de son titre préféré, des livres, des figurines… Si vous êtes un geek’ollectors, cette rubrique est donc pour vous ;-)

Soul Eater : Kurokawa propose un artbook classieux !

Difficile de retenir un gros "waow" à l'ouverture du colis contenant ce très bel objet, paru chez Kurokawa, et intitulé "Soule Eater Soul Art". Autrement dit, comme vous l'avez compris, un magnifique artbook tout en couleurs sur un papier de très belle qualité, consacré à la série phare de Atsushi Ohkubo ! Il ne reste plus qu'à se saisir de l'objet, le sortir de son fourreau de protection en plastique, et tourner la couverture cartonnée, pour se régaler des sublimes artworks au format 297x210 mm. Plus d'une centaine au total, au format "paysage", la plupart s'étalant sur les deux pages en vis à vis. Celui qui ne connait pas la série Soul Eater, ou qui la suit de très loin, ne pourra nier qu'il tient entre les mains un très bel objet. Le fan, quant à lui, se doit de posséder cet ouvrage, ce recueil d'illustrations de la célèbre série. Quand certains sortent des artbooks sans grande originalité, Kurokawa propose ici un produit de grande qualité, très réussi et très complet (un index, à la fin, vous donne toutes les explications sur les dessins qui illustrent l'artbook). Que vous soyez fan ou non de Soul Eater, ce très beau livre a toute sa place dans votre bibliothèque. Soul Eater Soul Art, recueil d'illustrations de Atsushi Ohkubo, chez Kurokawa depuis le 4 juillet. Prix conseillé : 24,90€.

« IG Magazine » s’arrête en juillet !

Alors là, c'est vraiment la nouvelle la plus naze du jour ! Voire la nouvelle la plus naze tout court ! Touché à son tour par la crise de la presse écrite, c'est le titre spécialisé  IG Magazine (In Game magazine) qui s'arrête, en juillet. Sur le site officiel du journal, ce mardi 28 mai, la rédaction signe un article dans lequel elle explique que "face aux difficultés économiques, les mesures que l’équipe avait déjà mises en œuvre n’ont pu suffire. Il aurait été impossible d’aller plus loin sans compromettre la qualité du magazine. C’est donc, non sans peine, que l’éditeur Ankama a choisi de s’arrêter sur une note positive plutôt que de poursuivre coûte que coûte, au risque de décevoir ses lecteurs. Le 27e IG Magazine, qui sortira le 26 juillet, sera le dernier numéro d’une belle série". Une info qui me touche à plusieurs titres : à titre personnel tout d'abord, car en tant que journaliste moi-même, je ne peux qu'être sensible au sort de mes confrères. Ensuite, je déplore vraiment de voir ainsi disparaître celui qui est, n'ayons pas peur des mots, le meilleur magazine traitant des jeux vidéo. Le prix d'IG Mag (8,90€) peut certes sembler élevé, mais la qualité est là : de l'actu, des interviews très intéressantes, une approche à la fois pointue et pédagogique du jeu vidéo, une véritable mine pour les adeptes du retro-gaming... Quand j'ouvre IG Mag, je retrouve le plaisir et l'enthousiasme que j'avais autrefois, quand j'étais gosse, en découvrant fébrilement chaque numéro de Player One... IG ne se lit pas aux WC, mais se savoure après avoir éteint son portable et fermé les volets ;-) Une fois lu, IG Mag ne se jette pas à la benne, mais se range sur une étagère, la faute sans doute à son look de livre de collection... sur lequel on revient régulièrement ! Bref, vous l'aurez compris, c'est aujourd'hui une grande déception de voir ainsi disparaître une référence. Et sans aucune prétention, à son petit niveau, LV1 tient ce soir à faire acte de solidarité, de soutien moral, envers cette équipe rédactionnelle qui a fait rêver bien des joueurs, a parfois fait couler une petite larme de nostalgie sur les joues des trentenaires dont je fais partie, nous a rendu plus fiers que jamais d'être animés par une passion commune... Et pour qui LV1 a une très grosse pensée ! Pour terminer, très humblement, en quelques mots, à l'adresse de l'équipe d'IG Mag, je dirais simplement "bon courage", et surtout "merci pour tout"...

Deep Silver dévoile son collector pour Dead Island Riptide

Deep Silver a annoncé aujourd'hui qu'une version collector en nombre très limité de Dead Island Riptide, la « Dead Island Zombie Bait », sera disponible lors de la sortie du jeu en France, le 26 avril 2013. Bientôt disponible en précommande pour la console Xbox 360® de Microsoft, cette édition collector comprend notamment une statue en résine, réplique d'un buste en marbre romain, façon Dead Island. Mesurant 31 cm de haut et 18,5 cm de large, chacune des statues de l'édition Zombie Bait est peinte à la main et représente les restes putréfiés d'un des zombies de Palanai. Emmanuel Melero, directeur marketing de Koch Media France, précise :"Dead Island Riptide est l'une des sorties les plus attendues de l'année et offrira encore plus d'action, d'humour noir et de massacre de zombies que l'épisode original. Nous voulions proposer une édition collector unique, vraiment dans l'esprit Dead Island, qui trouverait parfaitement sa place sur les étagères de tout bon fracasseur de zombies." L'édition collector Zombie Bait sera disponible en nombre très limité, afin d'en faire un véritable objet de collection pour les amateurs de jeux d'horreur. Dans le coffret, les amateurs trouveront également leur copie en boîtier métal de Dead Island Riptide, un artwork à collectionner et un pack de modifications d'arme exclusives qui leur permettront d'expédier les hordes zombies en enfer de façon encore plus mémorable. Dead Island Riptide sera disponible le 23 avril 2013 aux USA et au Canada, et le 26 avril 2013 dans le reste du monde, pour PlayStation®3, Xbox 360® et Windows PC. En outre, ce buste collector a quelque peu choqué quelques joueurs, qui estiment l'objet de mauvais goût, allant jusqu'à demander des excuses à l'éditeur via twitter. Un peu de second degré, que diable !!

Rétro-gaming : la Neo-Geo reste la « Roll’s » des consoles

Vous vous souvenez de la Neo-Geo ? Pendant que nous jouions sur Megadrive et Super-Nintendo, au début des années 90, il y avait cette console, de SNK. De l'arcade à la maison. De par son coût particulièrement élevé, elle avait été surnommée "la roll's des consoles" : si la console avoisinait les 1500 F à l'époque, le prix des jeux était à peu près équivalent. Alors, imaginez un peu la tête du joueur de base lorsqu'il voyait un client sortir d'un magasin de jeux vidéo avec cinq jeux NG sous le bras ;-) Si vous importez vos jeux du Japon, ou si vous pratiquez le rétro-gaming, vous connaissez forcément le site Nin Nin Game (si "non", alors je vous le conseille). Et si vous allez voir dans la rubrique Neo Geo AES (Advanced entertainment system), vous allez trouver des jeux à des prix... Comment dire... Disons qu'il faut vraiment être collectionneur, et surtout gagner beaucoup d'argent, comme à l'époque ! Ainsi, le site affiche une console d'occase entre 158 et 266 €, et des titres tels que le fameux shoot'm up Andros Dunos à 420€, Art of Fighting 2 ou 3 à 213€, Kizuna Encounters à 639€... Vous venez de gagner au loto ? Ca tombe bien, car si vous voulez taper un peu plus haut, Breakers est affiché à 1011,75€, Blazing Stars à 1586,85€, Magic Drop 2 à 947,85€, le très connu Metal Slug 1 à 1947,89€ (oui oui, vous avez bien lu),  Shock Troopers à 1262€ ou encore Twinkle Stars Sprite à 1597,50€... Ca fait l'équivalent d'une PS3 avec pas mal de jeux tout ça ;-)

Un ouvrage classieux sur Final Fantasy 7

Pix'n Love et Syndrome édition viennent de publier un livre très classe, à l'occasion des 15 ans du jeu Final Fantasy 7, l'un des plus emblématiques de la série selon la grande majorité des fans. Papier haute-densité (135gr), 320 pages au format 160x240mm, ce livre inédit et exclusif en France permettra aux fans de replonger dans l'univers Final Fantasy 7, avec des anecdotes inédites, des secrets du développement, des explications concernant la riche trame scénaristique et la chronologie des événements... Et si vous commandez ce livre sur le site de Pix'n Love, vous vous verrez remettre en prime deux artworks inédits de Papayou et Orioto, dans la limite des stocks disponibles. Vendu 20€.

Final Fantasy : une nouvelle compilation au piano

Pour marquer le coup, pour les 25 ans de la saga Final Fantasy, Nobuo Uematsu (compositeur des musiques de la série) et le pianiste Hiroyuki Nakayama ont entrepris de ressortir, pour le compte de Square-Enix, une réorchestration des musiques de Final Fantasy, au piano. Pas vraiment une nouveauté, puisque chaque volet de Final Fantasy a eu sa "piano collection". Mais là, nous parlons d'une édition spéciale 25 ans, intitulée "Piano Opéra". Connaissant la qualité des compos de Nobuo Uematsu, ça ne laisse présager que du bon, dans un premier temps le 29 février, date à laquelle devrait sortir le premier Piano Opera, consacré à Final Fantasy I, II et III. Dans un premier temps, car il y aura bien un second Piano Opera ! C'est en tout cas ce que l'on peut apprendre en visitant ce site officiel (attention, c'est en japonais), où l'on peut écouter des extraits, comprendre malgré tout que ce deuxième CD sera consacré à Final Fantasy IV, V et VI (ah, quelle merveille ce sixième épisode !), qu'il sortira le 16 mai 2012, et que nos amis du Pays du Soleil levant pourront l'acquérir pour 2800 yens (je vous laisse faire la conversion)... Si vous avez de bonnes adresses pour importer des produits du Japon, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Une série consacrée à l’histoire de Nintendo

Vous êtes passionné par cette grande marque de jeux qu'est Nintendo, mais vous n'y connaissez rien ? Pourtant, vous avez envie de briller par votre connaissance dans les soirées mondaines ? Heureusement, Florent Gorges (le nom de l'auteur) a pensé à vous, et vient juste de publier le premier tome d'une nouvelle série consacrée à la firme du plombier. Intitulée tout simplement "l'Histoire de Nintendo", cette série reprend les grandes phases de l'histoire de Nintendo. Le premier volet se consacre ainsi à la période des débuts, des cartes à jouer (et oui) fabriquées par la marque au début du siècle dernier jusqu'aux désormais célèbres Game&Watch. Aux éditions PixnLove, ce livre est vendu 19 €.

Pétrole trop cher : les figurines en danger ?

Le baril de pétrole coûte de plus en plus cher... Et avec du pétrole, on fabrique du... Plastique ! (bien vu toi là bas !) Et si le pétrole coûte de plus en plus cher, il en est de même pour le prix du plastique... Vous me suivez ? C'est en suivant cette logique économique implacable, et ce pour éviter des surtaxes à ses acheteurs, que le site Asian Alternative (qui vend notamment des gashapons et autres figurines de personnages de manga ou de jeux vidéo) pourrait prochainement retirer ces petits objets de ses ventes. C'est en tout cas ce que nous annonce un communiqué d'Asian Alternative, qui promet cependant d'honorer les commandes qui ont déjà été passées... Voici ce que dit ce communiqué : "En cette période de fêtes de fin d'année, nous souhaitions communiquer avec vous sur les récents problèmes que rencontre le secteur de la figurine. Vous vous êtes sans nul doute rendu compte d'une hausse des tarifs, en partie dû au taux de change Yen/euro, et au prix du baril de pétrole au début de l'année (et oui le plastique, c'est du pétrole !!). Cette hausse des tarifs est plus que conséquente pour nous et a fortiori pour vous et nous avons longuement réfléchi au comportement que nous devrions adopter face à ce problème. Nous avons donc décidé ce qui suis : - toutes les commandes des produits concernés seront honorées sans hausse de tarifs - les articles concernés seront retirés du site et nous ne prendrons plus de commande dessus en boutique. Parce que ce n'est pas à vous de subir les conséquences des problèmes des marchés financiers, ni à nous, qui sommes un peu entre le marteau et l'enclume, nous avons décidé ces deux mesures afin de limiter l'impact de la situation sur votre porte-monnaie et sur le nôtre."