Le plus gros leak de l’histoire de Nintendo !

Ces derniers jours, Nintendo fait face au plus gros leak (fuite) de son histoire. 2TO de données auparavant volées refont surface, publiquement, sur internet.

Ces jeux et features que nous n’avons jamais connus

Des jeux, des artworks, du chara-design… Depuis quelques jours, de nombreuses données jusqu’alors secrètes circulent sur la toile. Elles concernent principalement l’époque de la Super-Nintendo ou de la N64.

Ces fuites massives de codes sources de jeux proviendraient de hackers qui seraient parvenus à pirater les données de la société BroadOn, qui travaillait avec Nintendo à l’époque de la Wii, au cours des années 2000. 2 Téraoctets de données confidentielles auraient ainsi été divulguées… D’abord sur 4Chan, puis reprises sur Reddit, Twitter, ou encore YouTube. Elles concernent principalement des jeux ou des idées envisagé(e)s, mais jamais exploité(e)s.

Ainsi, le leak montre par exemple un modèle de Bowser avec ses jambes, dans Super Mario World. En effet, le grand ennemi de Mario n’apparaît, dans ce jeu, qu’à bord de son « Koopa Clown Car » ! Et ses jambes ne sont jamais visibles dans la version définitive du jeu (que nous avons connue).

► LIRE AUSSI : Dragon Quest XI S : Édition Ultime, aussi sur PS4, Xbox One et PC

Star Fox 2, jeu abandonné en fin de vie de la Super-Nintendo (mais ressorti sur la SNES Mini) y apparaît également. Ici, parmi les créatures anthropomorphes du jeu, on peut voir l’artwork d’une humaine.

Photos ci-dessus issues du compte Twitter VGC Games.

Le leak montre aussi par exemple une version de Super Mario 64, intitulée Ultra 64 Mario Brothers dans laquelle on peut voir un modèle de Luigi, qui aurait alors été un personnage jouable. On pourrait aussi citer un artwork de Yoshi portant une moustache dans Yoshi’s Island, ou une démo d’un jeu visiblement annulé, et intitulé Super Donkey.

Le leak dévoile aussi un MMO Pokémon, prévu pour 2004 sur GameBoy Advance et PC. Il aurait pu se jouer comme se joue aujourd’hui Pokémon GO. Projet qui sera finalement abandonné au profit de Rouge Feu et Vert Feuille.

Problème de sécurité

Si ce « gigaleak » nous dévoile tout un pan inconnu de l’histoire du jeu vidéo, il pose surtout problème en termes de sécurité et de protection des données. Et si les fuites ont été lâchées le 24 juillet, Nintendo n’a pas encore réagi. Étonnant lorsque l’on connaît l’attachement et la sensibilité de Nintendo à ce genre de faits.

En revanche, des développeurs concernés (les données contenaient aussi des mails et des échanges plus personnels) ont pris la parole. À l’image de Dylan Cuthbert, fondateur et patron du studio Q-Games :

« C’est quoi ce bordel ? Je n’ai pas vu cet outil que j’ai conçu pour Star Fox 2 en près de 30 ansJe l’ai écrit en C++ pour en apprendre surtout le langage. Comment les hackers ont-ils pu l’obtenir ?« 

Dylan Cuthbert

Ou encore Mike J. Mika, créateur du jeu vidéo #IDARB :

« Vrai sujet : ce leak de Nintendo n’est pas une bonne chose à bien des niveaux. Il nuit à l’entreprise et aux fans, et transforme le sujet de la préservation en celui de la sécurité.« 

Mike J. Mika

Lire aussi nos dernières news :

24 juillet 2020leakNINTENDOPlus gros Leak
Comments (0)
Add Comment