L’Atelier du Jeu Vidéo : créer un jeu vidéo, c’est pas sorcier !

Créer vos propres jeux, à partir d’une boîte à outils simplifiée à l’extrême. Tel est le concept proposé par Nintendo dans l’Atelier du Jeu Vidéo. Ce nouveau programme, exclusif à la Switch, se veut à la fois fun, pédagogique, et accessible dès le plus jeune âge. Ce nouvel essai de Nintendo va t-il séduire son public familial ? La réponse avec notre test.

Just do it

Quand on y pense, la création de jeux vidéo par les joueurs n’est pas vraiment une nouveauté. Et le phénomène du DIY (do it yourself) dans le jeu vidéo est même plutôt populaire. À la fin des années 90, le moteur MUGEN vous permettait de créer votre jeu de baston 2D à la carte, en y incorporant n’importe quel personnage (Seiya contre Goku ou contre Hello Kitty ou M.Bison, c’était possible grâce à Mugen). On pourrait aussi vous parler de RPG Maker, sorti en 1992 sur PC et qui a connu plusieurs versions. Ou encore de Roblox que l’on ne présente plus…

Nintendo l’a bien compris ! Et ses développeurs maison (Nintendo EAD) ont alors imaginé des logiciels vous permettant de créer vos propres jeux vidéo. Là, vous pensez évidemment à Super Mario Maker, apparu sur Wii U en septembre 2015, suivi d’un portage 3DS fin 2016… Puis d’une arrivée sur Switch avec Super Mario Maker 2 en juin 2019. Le principe est simple : Nintendo met à votre disposition tous les assets (décors, personnages, éléments divers…) de Super Mario Bros, SMB2, SMB3 et Super Mario World… Et c’est à vous de créer vos propres niveaux grâce à cette gigantesque boîte à outils. Cerise sur le gâteau : vos créations peuvent être partagées avec la communauté. Mais je vous invite à (re)lire nos tests pour en savoir plus…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Maskmaker : le PlayStation VR peut encore nous surprendre avec des pépites

Avec L’Atelier du Jeu Vidéo, Nintendo pousse le délire beaucoup plus loin ! Les développeurs vont encore titiller votre fibre créatrice, mais cette fois pour beaucoup plus que de simples niveaux de plateforme. Nous allons ici créer un jeu de chat et souris, un jeu de course, de la plateforme 3D… Bref, la créativité dans toute sa splendeur !

Le plus étonnant avec ce titre est la campagne de communication mise en place par Nintendo. Surprenant de voir à quel point la sortie de l’Atelier du Jeu Vidéo a été discrète, pour ne pas dire furtive. Comme à son habitude, Nintendo a annoncé ce titre peu avant sa sortie, en mai de cette année. Une annonce surprise, et peu de temps à attendre puisque le soft est sorti le 11 juin.

Nodons, vous avez dit « Nodons » ?

Le principe de L’Atelier du Jeu Vidéo est très simple : les développeurs de Nintendo vont vous apprendre à développer un jeu, en mettant divers outils à votre disposition. Mais rassurez-vous : le soft étant classé PEGI 7, il ne sera pas question ici de lignes de codes ou de langage de programmation ultra-complexe. Nintendo aime la pédagogie, alors tout sera imagé, pour que même les plus jeunes puissent comprendre ce qu’ils sont en train d’accomplir. Car on peut réellement parler d’accomplissement lorsque votre œuvre se met à bouger sous vos yeux…

Pour faire court, le jeu se divise en deux modes distincts. Le premier, le jeu en lui-même, est une série de 7 leçons interactives (et de 7 à 10 missions pour chacune) qui vous apprennent à maîtriser les différents outils de création, sous la houlette d’Alice et Bob, vos guides virtuels… Ou autrement dit un gigantesque tutoriel qui ne sera pas de trop dans cet univers complexe… Du « jeu du chat et de la souris » ou « rouli-roula » pour les premières, jusqu’à un jeu de courses ou un plateformer 3D pour les dernières leçons… Tout est possible, le titre balaie toutes les grandes familles de genres (plateforme, shoot’em up, adresse…) ! Pour s’assurer que vous avez bien tout compris, le jeu vous propose régulièrement des « points de contrôle » qui mettent vos connaissances à l’épreuve. Autrement dit, on parle ici d’examens.

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Dreams : le créateur de jeux vidéo, c’est vous !

Le second mode est juste un bac à sable, ou un mode libre, où vous pourrez créer à loisirs (on passe aux choses sérieuses). Il se débloque une fois la première leçon terminée (jeu du chat et de la souris). Pour cela, il faudra obligatoirement avoir fait le mode « missions » car, comme expliqué plus haut… Créer un jeu relève tout de même d’une certaine complexité. Et d’avoir au préalable abordé les règles imposées par le jeu. Et si une notion vous a échappé, le Nodopédia fait office de piqûre de rappel, à n’importe quel moment. Sans oublier qu’il est possible de refaire chaque leçon quand vous le souhaitez.

Concrètement, la simplification de la programmation est ici matérialisée par de petites créatures appelées « Nodons » ! Les Nodons sont vos nouveaux amis, et il en existe autant que de fonctions ou d’items pour créer un jeu. Création de personnage, touche A, B, X ou Y, direction gauche ou droite, saut, attaque, accélération… Chaque fonction, chaque événement, chaque action correspond à un Nodon. Et il en existe des dizaines et des dizaines, suffisamment pour vous permettre de répondre à vos moindre désirs.

Comment ça marche ?

Vous l’avez compris ! Quand un jeu comme Dreams approche la création vidéoludique avec des notions abstraites (comme la logique, le lien de cause à effet…), L’Atelier du Jeu Vidéo vous propose de manipuler du concret, du palpable. Notamment grâce aux Nodons. Et on le réalise très vite, en prenant sa première création en main. Et en basculant ainsi du mode création à l’écran de test de votre jeu… Et inversement.

Placez votre personnage dans votre tableau, et… Il tombe, dans le vide ! Et oui, c’est tout bête, mais vous devez tout d’abord placer un cadre, un décor, avec un sol, des murs… Ceci étant fait, revenons à nos boutons. Placez votre avatar, puis pressez la touche de saut. Il ne se passe rien ! Évidemment, puisque vous devez repasser par le menu d’édition afin de relier le Nodon de saut à la touche correspondante. Et là, ça fonctionne ! Le Nodon dédié la fonction de saut étant relié à la touche adéquate, la fonction est opérationnelle. Il ne reste plus qu’à créer le déplacement gauche/droite, une éventuelle vulnérabilité à tel élément, un but à atteindre…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Super Mario Maker for 3DS : une version portable un peu trop « light » ?

Le panel d’actions proposées est énorme. Et il vous appartiendra, une fois lâché dans le mode libre, de mixer ces différentes possibilités. Pour créer de nouveaux jeux, au delà de ce que le soft vous propose. Ce qui est un plus, mais aussi un aspect négatif. Car vers la 5e leçon, les choses se corsent. Et le titre jusqu’alors très accessible aux enfants devient plus compliqué à appréhender. D’une part par la multiplication de Nodons. D’autre part par des consignes qui perdent vite en lisibilité, ou en clarté.

C’est bien, mais…

L’Atelier du Jeu Vidéo est un excellent titre, très pédagogique et plutôt intuitif dans l’ensemble. Pourtant, et c’est selon moi son principal défaut, le joueur averti va très vite avoir la sensation d’être limité dans ses actions. Sans vouloir comparer ce qui n’est pas comparable, L’Atelier du Jeu Vidéo va, par exemple, vous offrir beaucoup moins de possibilités qu’un Roblox, ou un Dreams sorti chez PlayStation (qui lui, pour le coup, était parfois trop complexe).

Le principal reproche selon moi est donc l’aspect très limité du titre. Au premier abord, les possibilités sont énormes, gigantesques… Notamment parce que le mode Libre vous offre des assets et des Nodons inédits, que vous n’aviez pas forcément croisé au fil des missions. Mais au fil du temps, les ressources me semblent très limitées (notamment l’unique modèle de personnage, dont vous ne pourrez changer que la couleur)… Pour ne pas dire infiniment plus limitées que dans Dreams (encore une fois) dont le catalogue évolutif est sans fin. D’ailleurs, sachez que vous ne disposez que de 64 slots, qui serviront à la fois à enregistrer vos créations, et celles des autres. Et pourquoi, dans un jeu Nintendo, ne trouve t-on pas des assets Mario ou Zelda pour le mode libre ? C’est justement par ces limites que le jeu ferme la porte aux fanarts ou aux homebrews inspirées de jeux Nintendo…

► LIRE AUSSI NOTRE TEST : Balan Wonderworld : un doux rêve qui vire au cauchemar

J’avoue être assez réservé concernant les fonctions online du titre. Car, comme on peut le voir dans Super Mario Maker, par exemple, l’intérêt du titre (une fois les leçons finies) repose sur son aspect communautaire. Et s’il est ici possible de partager ses créations ou télécharger celles des autres, à condition d’être abonné au service Switch Online bien entendu… Il est dommage de ne pas pouvoir commenter les créations des autres. Certes, ça évite à Nintendo de devoir gérer des trolls, mais les commentaires peuvent aussi souvent être constructifs dans ce genre d’exercices. De plus, le partage se faisant par ID, il est impossible de voir toutes les créations, mais seulement celles mises en ligne par vos amis ou par des personnes dont vous aurez entré l’identifiant dans votre console.

Enfin, et c’est hélas un problème qui concerne beaucoup de jeux… Plusieurs fonctions ne sont compatibles qu’avec la Switch classique, et ne le seront pas sur la Switch-Lite. Sauf bien entendu si vous achetez une paire de Joy-cons pour les connecter à votre console. Et je pense notamment ici aux vibrations HD, à la caméra infrarouge à détecteur de mouvements, aux capteurs de mouvements ou encore aux boutons SL/SR.

Au final

L’Atelier du Jeu Vidéo repose sur une idée géniale, ici menée à bien par Nintendo : vulgariser le développement de jeu(x) vidéo, en utilisant un langage compréhensible par les enfants, qui trouveront ici les bases de la programmation informatique. Le concept est juste génial, bien trouvé, et on ne peut qu’adhérer à 200% tant le projet est ici concrétisé avec une totale maîtrise ! Pourtant… C’est ici que j’émets une grosse réserve : le jeu cible très clairement un jeune public, qui ne sera pas forcément réceptif à cette chouette initiative (à moins que votre enfant de 7 ans soit ce petit génie qui connaît déjà par cœur son tableau périodique des éléments).

Et c’est bien dommage. Car certes, L’Atelier du Jeu Vidéo est moins fun qu’un Super Mario Maker… Mais il a énormément à nous raconter, à nous apprendre. Et en tant qu’adulte passionné de jeux vidéo, je vous avoue avoir pris un énorme plaisir à terminer les leçons, et à créer mes premiers jeux… Qui ont pourtant un petit air de prototype inachevé mais… C’est moi qui les ai faits !

Pour son aspect ludique, fun et très didactique, on ne peut que valider cet Atelier du Jeu Vidéo, qui vous occupera une bonne partie de votre été sur Switch. Et puis, à moins de 30€, on aurait tort de se priver de cette nouveauté Switch qui nous sort des remakes de ces derniers mois…


L’Atelier du Jeu Vidéo

  • Par : Nintendo.
  • Sur : Switch.
  • Genre : sandbox.
  • Prix : 29,99€.
  • Classification : PEGI 7.
Testé sur une version fournie par l’éditeur.
Points positifs :
  • Solide durée de vie (de 40 à 90 minutes par leçon, sans parler du mode libre)
  • C’est diablement pédagogique
  • Du multi-local
  • Avec autant de Nodons, tout est permis
  • en VF
  • Petit prix
Points négatifs :
  • Quelques passages assez complexes, quand même, ou qui manquent de clarté
  • Pourquoi ne peut-on pas commenter les créations des autres ?
  • Un mode libre qui, au final, est très limité comparé à Dreams
  • Pas d’assets « Nintendo » dans le mode libre ?
  • Quelques fonctions pas accessibles à la Switch-Lite
Moins élaboré qu'un Dreams ou un Roblox, L'Atelier du Jeu Vidéo reste une très belle proposition sur la Switch. Une approche ludique, pédagogique et surtout très accessible du développement de jeu vidéo sur console, comme Nintendo aime tant nous proposer. Faut-il craquer ? Oui, bien sûr que oui ! Ici, pas besoin de posséder un coffre d'accessoires pour s'éclater, le jeu de base suffit. Et quand certains taxent le jeu vidéo de loisir violent et abrutissant, quoi de mieux que ce logiciel pour leur prouver qu'il peut aussi nous enseigner beaucoup de choses, tout en s'amusant...
L’Atelier du Jeu Vidéo : créer un jeu vidéo, c’est pas sorcier !
L’Atelier du Jeu Vidéo : créer un jeu vidéo, c’est pas sorcier !
Isatis
78
78%
Oui

Moins élaboré qu'un Dreams ou un Roblox, L'Atelier du Jeu Vidéo reste une très belle proposition sur la Switch. Une approche ludique, pédagogique et surtout très accessible du développement de jeu vidéo sur console, comme Nintendo aime tant nous proposer. Faut-il craquer ? Oui, bien sûr que oui ! Ici, pas besoin de posséder un coffre d'accessoires pour s'éclater, le jeu de base suffit. Et quand certains taxent le jeu vidéo de loisir violent et abrutissant, quoi de mieux que ce logiciel pour leur prouver qu'il peut aussi nous enseigner beaucoup de choses, tout en s'amusant...

  • Réalisation
  • Jouabilité
  • Accessibilité
  • Durée de vie
  • Aspect communautaire
aviscritiqueL Atelier du Jeu VidéoNINTENDOtest
Comments (0)
Add Comment