Économie : game-over pour les 430 Micromania de France ?

0 113

Depuis quelques mois, ça va mal financièrement pour l’américain Gamestop, propriétaire notamment de l’enseigne Micromania. Alors qu’il cherchait des repreneurs, le géant du jeu vidéo a annoncé qu’il met fin à ses recherches… Le ciel s’obscurcit pour Micromania.

Difficultés financières pour Gamestop

Depuis quelques mois, le géant américain Gamestop connaît de grosses difficultés financières. Pour vous parler plus concrètement, le groupe accuse un déficit de quelque 816 millions de dollars.

Aussi, en juin 2018, Gamestop se lançait à la recherche d’un ou de plusieurs repreneur(s). Mais fin janvier, c’est par un communiqué que le groupe Gamestop confirme qu’il a mis fin à ses recherches.

Le conseil d’administration de GameStop a désormais mis fin à ses efforts en vue de la vente de la société, en raison du manque de financement disponible à des conditions qui seraient commercialement acceptables pour un éventuel acquéreur.

Conséquence : l’action Gamestop a connu dernièrement une véritable chute libre. Elle est ainsi passée de 45 dollars en 2015 à un peu plus de 11 dollars ces derniers jours.

Pendant ce temps, les dirigeants de Gamestop cherchent des solutions pour limiter la casse. Le groupe a ainsi revendu pour 735 millions de dollars sa chaîne Spring Mobile. Le groupe songe aussi à racheter ses propres actions, ou à investir dans le jeu vidéo de collection.

Micromania doit-il s’inquiéter ?

Évidemment, en France, on ne peut que s’interroger sur le devenir de la chaîne française Micromania, appartenant à Gamestop. Chaîne qui, il y a quelques mois (en octobre 2017), avait voulu se diversifier en fusionnant avec l’enseigne Zing.

Gamestop possède un parc d’environ 7100 boutiques dans 14 pays à travers le monde. Et on ne peut écarter la possibilité que le groupe ne fasse des économies en sacrifiant certaines d’entre-elles. Ce qui implique donc que l’enseigne Micromania pourrait être menacée. Mais vous remarquerez ici l’emploi du conditionnel : la fusion avec Zing a permis a Micromania de progresser de près de 12%, et la franchise fait figure de bon élève au sein du groupe Gamestop. Autrement dit, Micromania ne devrait sans doute pas être le premier des 7100 magasins que Gamestop sacrifierait le cas échéant…

Une réflexion qui s’engage donc au moment où se pose la question du devenir des boutiques de jeux vidéo, dans un contexte où le dématérialisé et le cloud-gaming risquent de le faire disparaître à plus ou moins long terme…

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.