Date pour Metroid Prime 4, nom pour Pokémon Switch… Ça commence à leaker du coté de la Switch

0 94

Avec sa Switch qui va encore devoir lutter, cette année, contre de grosses machines, Nintendo est au centre des attentions. À plus forte raison quand un Nintendo Direct est attendu ce mois de janvier… Et sur la toile, les annonces de « personnes proches de l’intéressé » (ou pas) commencent à fuser… Et à leaker dans tous les sens…

De nouveaux jeux présentés lors du Nintendo Direct de janvier

Aucune date officielle n’a été annoncée par Nintendo. Mais la communauté JV est quasi-sûre à 100% que nous aurons un Nintendo Direct ce mois de janvier. Et de nombreuses « sources proche de l’éditeur » se sont empressées de lâcher des dates et éléments. Certaines se sont vérifiées fausses, comme l’annonce d’un leaker annonçant le ND pour le jeudi 10 janvier. On n’a rien vu venir, on n’a rien vu du tout, d’ailleurs 😉

Mais l’annonce la plus intéressante est celle d’un certain Nintendoleaker1, dont les annonces semblent en partie cohérentes. Alors, certes, on a des doutes sur certaines infos. Ainsi, notre homme voit le Nintendo Direct pour ce lundi 14 janvier. Ce qui semble aujourd’hui peu probable : même si Nintendo aime les surprises de dernière minute, le direct aurait déjà été annoncé officiellement sur le site du constructeur… Mais sait-on jamais…

NintendoLeaker1 liste ensuite les jeux qui, selon lui, seraient montrés lors de ce direct. Et ô surprise, la 3DS ne serait pas morte (pas tout de suite en tout cas), puisque plusieurs annonces la concerneraient. En vrac, il cite :

  • Un portage de Punch Out Wii
  • Poképark 3 pour août
  • Un remake de Ice Climbers pour février
  • Mario & Luigi : Partners in Time pour début 2020.

Puis, il passe à un copieux programme Switch. Et là, les annonces s’affolent. En plus de séquences consacrées à Super Smash Bros Ultimate (DLC notamment) ou Fire Emblem : Three Houses, il liste :

  • Pikmin World (Pikmin 4) pour cet automne
  • Un remake de Donkey Kong 64
  • Un remake Switch de Kid Icarus Uprising (sorti sur 3DS)
  • Le portage de The Wonderful 101
  • Animal Crossing : Summer Vacation pour mai
  • Luigi’s Mansion 3 pour Halloween
  • Paper Mario : Les Reliques Perdues pour novembre
  • Super Mario 3D World pour juin
  • Mario Maker Deluxe.

Le direct se fermerait, selon lui, sur une séquence (avec une date) de Metroid Prime 4, montrant Samus affrontant Sylux.

Si beaucoup de ces annonces sont alléchantes, il faut rappeler que nous parlons ici de rumeurs. Rien n’a été confirmé par Nintendo de manière officielle. Et il faudra évidemment attendre encore un peu pour en savoir plus…

Une date pour Metroid ?

On pourrait s’intéresser aussi à ce leak involontaire lâché par un site commerçant tchèque. Il concerne le très attendu Metroid Prime 4, à peine dévoilé dans un teaser par Nintendo en juin 2017. Super Gamer (le site en question) a publié une page permettant d’acheter le jeu, et le programmant pour le 29 novembre 2019.

► Lire aussi : Metroid Prime 4 : Nintendo commence à réfléchir à une date de sortie !

Bien évidemment, l’info n’a pas été confirmée par Nintendo, et est à prendre avec de grosses pincettes. Mais le 29 novembre étant un vendredi (jour habituel de sortie des jeux Nintendo), ce n’est pas déconnant. Attendons quand même une confirmation (généralement, Nintendo en dit plus lorsque des phases de gameplay sont prêtes)…

Un nom pour Pokémon 2019 ?

Pour le dernier cas qui nous intéresse, c’est beaucoup plus compliqué qu’une simple fuite. On devrait même plutôt parler d’hypothèses, émises par des fans et des dataminers. En réunissant de nombreux éléments de Pokémon Let’s Go Pikachu/Evoli, Pokémon GO et de la série animée… Ils en sont arrivés à la conclusion que la huitième génération pourrait nous emmener sur une map s’inspirant du Royaume Uni, dans un jeu intitulé Pokemon Crown et Pokemon Scepter (Pokémon Couronne et Pokémon Sceptre).

Les premiers éléments trouvés dans Pokémon Let’s Go sont tout d’abord une map, que l’on peut trouver entre autres dans une maison au Nord d’Azuria. Et à bien y regarder, il est vrai qu’elle peut faire penser à la carte du Royaume Uni. Ce qui n’est pas forcément étrange, lorsque l’on sait que les régions de la licence s’inspirent de lieux réels (Kanto représente la région de Kantō, Hoenn l’île de Honshū, Kalos la France, Alola s’inspire d’Hawaïi, etc).

Dans ce même jeu, vous pouvez acheter (à Céladopole) une couronne pour 999.999$. Un peu cher pour n’être qu’un objet ornemental, non ? Couronne qui ressemble étrangement à celle de la Couronne britannique. Et une couronne que l’on retrouve aussi dans les données de Pokémon GO (là, ce sont les dataminers qui ont dû fouiller un peu).

D’autres indices semblent avoir été semés ici et là. Un Pikachu couronné sur une carte de voeux dessinée par James Turner (designer chez GameFreak), un tweet du compte officiel de Pokémon, dans lequel Pikachu et Evoli portent une tenue de Noël, coiffés de ce que certains ont interprété comme une couronne… Quant à la destination du jeu, les fans s’appuient aussi sur un épisode de l’anime Pokemon Soleil/Lune – Ultra Aventures (diffusé le 25 novembre dernier sur TV Tokyo), dans lequel un personnage apparaît devant Big Ben et Westminster… Ça commence à faire beaucoup…

 

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.