Une étude Ifop montre que le jeu vidéo est un loisirs de masse qui s’est banalisé dans les foyers

illustration : Pixabay
0 274

À l’occasion de la Paris Games Week, l’équipe d’experts Mon-set-up-gaming.fr a souhaité analyser en détail le rapport entre les français et le jeu vidéo. La rédaction a choisi l’Ifop pour réaliser une étude par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 septembre.

Les personnes en couple jouent plus que les célibataires

Une étude a été menée auprès d’un échantillon de 2 022 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Et de cette étude, il ressort que le jeu vidéo fait pleinement partie du répertoire de loisirs des Français. Puisque plus de 2 français sur 3 jouent !

La pratique est aussi répandue chez les hommes que chez les femmes pour 68% du panel. Plus on est jeune, plus on jouele taux de joueurs part de 91% chez les 18-24 ans et descend progressivement avec l’âge, jusqu’à 50% chez les 65 ans et plus.

La pratique du jeu vidéo est aussi marquée par la situation sociale : plus on est favorisé ou diplômé, moins on a tendance à jouer. 80% chez les ouvriers contre 68% chez les CSP+ (artisans, commerçants, cadres supérieurs), 70% chez les titulaires du bac contre 56% chez les diplômés à partir de bac + 3).

Les personnes en couple jouent plus (70%, contre 64% chez les célibataires). Parmi les joueurs, 62% jouent avec d’autres (famille, amis, etc.).

Le jeu vidéo réunit les générations

Toujours selon cette étude, 60% des parents eux-mêmes joueurs jouent avec leurs enfants. En particulier chez les personnes à la pratique la plus investie en la matière (66%).

Un parent sur trois (33%) n’encadre pas du tout l’utilisation par ses enfants des appareils comme les smartphones, ordinateurs, tablettes et consoles de jeu. Ces deux derniers équipements suscitant cependant nettement moins de méfiance. Soit 12 à 13% des parents les interdisent totalement, contre 21 à 22% pour smartphones et ordinateurs.

Il pèse économiquement

Alors que le jeu vidéo est un produit culturel consommé par moins de Français que les films et séries, la musique et les livres… C’est pourtant celui qui remportera la palme du panier moyen à Noël. Soit 61 €, contre 46 € pour les livres et 34% pour la musique et les films.

En valeur pour les fêtes, le jeu vidéo engrangerait presque un milliard d’euros de dépenses annoncées. Derrière les livres (environ 1,5 milliard), mais nettement devant la musique (700  millions) et les films et séries (500 millions).

Enfin, les achats intégrés dans les jeux vidéo convainquent 20% des Français. Ceux-ci déclarent l’avoir déjà fait ou être prêts à le faire.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.