Ces héros de jeux vidéo que l’on aimerait voir revenir…

0 142

Tout le monde n’est pas Mario, Sonic, Lara Croft ou Nathan Drake. Il arrive aussi que des héros de jeux vidéo connaissent une grande popularité, puis disparaissent du paysage, tout simplement. Et aussi rapidement qu’ils étaient arrivés. Et aujourd’hui sur Level 1, on déterre les morts !

À une époque où les « remaster » ou les « remake » sont devenus un bon moyen de faire de l’argent découvrir les licences d’antan aux plus jeunes (coucou Spyro, Crash Bandicoot ou encore Wonder Boy)… Il demeure certains héros de notre enfance totalement passés à la trappe ! Messieurs les éditeurs, voici une petite sélections de licences qui, on est prêts à le parier, feraient aujourd’hui un carton !

Cette liste n’est pas exhaustive, puisqu’il est impossible de citer tout le monde ! Nous aimerions aussi voir revenir Mister Nutz, Frogger, Timesplitters ou Nights… Et d’autres héros sont sur le retour, comme les Battletoads annoncés sur Xbox pour 2019 lors du dernier E3. Et je ne parle même pas de Duke Nukem, puisqu’on ne sait pas s’il est vraiment mort 😉 Vous pouvez donc aussi nous dire dans les commentaires lequel vous manque… Ou quels sont vos meilleurs souvenirs avec untel, ou untel… C’est parti !

Alex Kidd : une légende du jeu vidéo

Comment ne pas commencer ce classement par celui qui fut, dans une autre époque, la mascotte de Sega ! Avant de se faire piquer la vedette par un vulgaire hérisson bleu !

En effet, lorsque j’étais enfant, Alex Kidd ÉTAIT Sega ! Ses jeux étaient ainsi systématiquement pré-enregistrés ou vendus avec la Master System. C’est d’ailleurs le premier titre auquel pensent ceux qui ont connu cette dernière. Pour l’heure, le meilleur moyen de le retrouver est de se procurer des compilations de Sega…

Les différents épisodes de la série sont donc : Alex Kidd in Miracle World (en 1986, Master System) ; Suivi dans la foulée de Alex Kidd and the Lost Stars (1986 sur Sega System 16, puis 1988 sur Master System) ; Alex Kidd BMX Trial (1987 sur Master System) ; Puis Alex Kidd in High-Tech World (1989 sur Master System) ; Alex Kidd in the Enchanted Castle (1989 sur MegaDrive) ; Et enfin Alex Kidd in Shinobi World (1990 sur Master System).

Ecco, Un cousin de Flipper ?

Héros emblématique de la Megadrive en 1992, Ecco  est un dauphin aux étranges pouvoirs, qui lui permettront de lutter contre des envahisseurs extra-terrestres.

Avec ses musiques envoûtantes et son fort message écologique, le soft de Novotrade est un jeu qui aura marqué toute une génération de joueurs, avant de sombrer dans les abysses (malgré un épisode plutôt sympa, Defenders of the Future, en 2000 sur Dreamcast et PS2).

La série se compose de quatre titres : Ecco the Dolphin (en 1992 sur Megadrive) ; Puis Ecco : Tides of Time (en 1994 sur GameGear, Megadrive et Mega-CD) ; Ecco Jr. (1995 sur MegaDrive) ; Et enfin Ecco the Dolphin: Defender of the Future (2000 sur Dreamcast et PS2).

BC Kid (ou PC Kid) : distribution de coups de boule !

 

Deux noms pour un même personnage ! Ou plutôt trois si l’on prend aussi en compte le nom américain de ce personnage : Bonk. Ce bébé préhistorique qui distribue généreusement des coups de boule est apparu en 1989 sur PC Engine, sous le nom PC-Kid (PC-Genjin en japonais). Ce jeu de plate-formes était publié par Hudson-Soft.

Série véritablement populaire, PC-Kid aura ainsi connu plus d’une quinzaine de jeux, sur PC-Engine, Amiga, NES, GameBoy, Super-Nintendo, PS2, GameCube… Notez que son passage chez Nintendo lui vaudra d’être rebaptisé BC-Kid. En 2011, un Bonk: Brink of Extinction devait sortir sur PS3, X360 et Wii. Mais le projet a été annulé au dernier moment.

Maître Higgins : Ce type n’a jamais froid !

Non, nous ne parlons pas ici de l’ami blindé de thunes du détective Magnum, mais bel et bien d’un héros de jeux vidéo d’Hudson Soft : Adventure Island (puis Super Adventure Island, sur Super Nintendo).

Bedonnant, portant un pagne (qu’il pleuve ou qu’il vente) et une casquette rouge, Higgins était le héros de ce jeu de plates-formes très coloré, qui vous entraînait sur des plages tropicales. Le but du jeu était ainsi de délivrer la fiancée du héros, enlevée par un méchant bien débile.

Saviez vous qu’Adventure Island (Takahashi Meijin au Japon) était initialement une adaptation de Wonder Boy sur NES ? Huit jeux seront sortis entre 1986 et 1995 : Adventure Island (1986 sur MSX et NES) ; Takahashi Meijin no Bug-tte Honey (sur Famicom en 1987) ; Adventure Island II (en 1991 sur NES, puis adapté sur GameBoy) ; Super Adventure Island (en 1992 sur Super-Nintendo) ; New Adventure Island (en 1992 sur PC-Engine) ; Adventure Island III (en 1992 sur NES, puis sur GameBoy) ; Takahashi Meijin no Bōken Jima IV (en 1994 sur Famicom) ; Super Adventure Island II (en 1995 sur Super Nintendo).

Sparkster, un temps la mascotte de Konami

Et encore une mascotte tombée dans l’oubli… Cette fois, nous nous intéressons à celle de Konami. Sparkster : Rocket Knight Adventure est un jeu de plate-formes à défilement horizontal, sorti sur Super-Nintendo en 1994. Les joueurs Megadrive auront aussi le droit à leur version, suite du premier Sparkster, et intitulée Rocket Knight Adventure 2 au Japon, sur Super-Nintendo.

Pour l’anecdote, la musique du jeu est signée Akira Yamaoka, à qui l’on doit notamment les musiques de la série Silent Hill.

L’histoire se déroule dans un monde nommé Erehwon (Elhorn), qui mêle des styles médiéval et machineries… On y incarne donc un guerrier légendaire, Sparkster, un opossum qui doit lutter contre des cochons… Un plate-former réussi…

Joe & Mac : Trop magnons !!

Sans doute peu de joueurs se souviennent de ce jeu d’action de Data East, sur Super Nintendo ! Très populaire en son temps, ce titre vous emmenait à l’époque de la Préhistoire. Nos deux héros (car jeu en co-op) partaient traverser des niveaux très colorés, à la recherche des femmes du village, enlevées par une tribu ennemie.

Oui, la notion d’enlèvement aidait beaucoup les scénaristes à l’époque ! Construit comme la plupart des jeux de l’époque, en défilement horizontal (ou vertical), le titre vous proposait de distribuer des châtaignes à des hordes d’ennemis (humains ou dinosaures déjantés) qui vous tombaient dessus. En ramassant quelques armes au passage. Classique, mais terriblement fun !

Joe & Mac : Caveman Ninja est sorti en 1991 sur Arcade, Amiga, NES, Megadrive, Super-Nintendo et Gameboy. Il a connu deux suites : Congo’s Caper en 1992 sur Super-Famicom), et Joe & Mac 3 : Lost in the Tropics, en 1994 sur Super-Famicom.

Viewtiful Joe

Beat’em All développé par Capcom, Viewtiful Joe met en scène un jeune fan de comics, Joe. Ce super-héros fanboy prend vie dans ses rêves en tant que Viewtiful Joe. Il doit y sauver Silvia de Jadow. Son casque s’inspire du personnage de l’anime Casshern.

Le jeu est sorti en 2003 sur GameCube, puis adapté sur PS2 l’année suivante. Au chapitre des suites et adaptations, on retiendra Viewtiful Joe 2 (2004 sur GameCube et PS2) ; Red Hot Rumble (2005 sur GameCube et PSP) ; Double Trouble (2005 sur DS).

Mais depuis, pas de nouvelles… Si ce n’est un skin pour Rashid dans Street Fighter V.

James Pond : cet agent secret est un poisson !

Et voici un autre héros qui aurait pu devenir une mascotte ! La série a été inaugurée en 1990 avec James Pond : Underwater Agent sur Megadrive, Amiga et Atari ST. Ce plateformer en 2D était développé par le studio anglais Vectordean et édité par Millennium. Il a été conçu par Chris Sorrell (alors âgé de 18 ans).

Dans ce titre très mignon et coloré, on appréciait le ton décalé s’inspirant de références de la culture pop de l’époque.

James Pond connaîtra trois suites. James Pond 2 : Codename RoboCod (en 1991 sur Amiga 500, Atari ST, Amiga 1200, CD 32, Commodore 64, GameGear, Megadrive, Super-Nintendo) ; The Aquatic Games (en 1992 sur Super-Nintendo, Megadrive et Amiga) ; James Pond 3 : Opération Starfish (1993 sur Megadrive, 1994 sur Amiga 1200, CD32 et Super-Nintendo).

Earthworm Jim : gros bastos et franche déconne !

Tout droit sorti du génial cerveau de Davis Perry, Earthworm Jim est un ver de terre utilisant une combinaison humanoïde. Elle lui permet de sauter, courir, tirer… Le jeu était alors développé pour Virgin Interactive.

Deux épisodes sortiront sur consoles 16 bits. Ils ont marqué toute une génération de joueurs par leurs graphismes superbe, leur ton franchement décalé… Ou encore pour leur action bien nerveuse ! Un épisode en 3D est sorti sur N64 : véritable massacre de la franchise, et particulièrement mauvais, cet opus renié par David Perry a enterré la licence.

Le premier Earthworm Jim débarque en 1994 sur Megadrive, Mega CD, Super-Nintendo, GameGear, GameBoy et PC. Il connaîtra deux suites : Earthworm Jim 2 (sur Megadrive, Super-Nintendo, Saturn, PC, PlayStation, Gameboy Advance) ; Et donc Earthworm Jim 3D, sur N64 et PC.

Le premier opus connaîtra une remasterisation sur PS3 et X360 mais… Nous attendons un vrai nouveau jeu !

Axel Stone : un gars qui a du punch !

Axel n’est autre que l’un des héros de la fameuse licence Street of Rage (Bare Knuckle en VO). Dans ce beat’em all (le Final Fight de Sega), datant de 1991, la team ayant signé Shinobi nous emmène dans les rues d’une mégalopole corrompue par le crime, et son baron, Mister X.

Aidés par la Police, Axel, Adam et Blaze devront se défaire de hordes de criminels. Pour, au choix, tuer M.X, ou lui piquer sa place (le jeu avait deux fins).

Le premier opus arrive en 1991 sur Master-System, Megadrive, Arcade, Mega-CD et GameGear. Suivront un Street of Rage 2 (en 1992 sur Megadrive, GameGear et Master-System) ; Et un Street of Rage 3 (en 1994 sur MegaDrive).

Raziel : La mort vous va si bien !

Après Legacy of Kain (Eidos – Crystal Dynamics, sur PlayStation en 1996), le vampire Kain a conquis le monde, et gouverne une horde de vampires. Mais lorsque Raziel développe des ailes (et le pouvoir de voler) avant son leader, celui-ci entre dans une rage folle, et condamne Raziel à un tourment sans fin, dans l’abîme des morts.

Dans Soul Reaver (1999 sur PS1 et PC, puis en 2000 sur Dreamcast), Raziel est ressuscité par une entité divine, avec pour objectif de se venger. Je suis prêt à parier qu’une annonce d’un retour de Raziel (ou de Kain, au fond) provoquerait une énorme hype !

Un Soul Reaver 2 sortira en 2001 sur PS2 et PC, mettant à nouveau Raziel en scène.

Ulala : un jeu musical qui nous manque ?

Voici donc le moment de rêver d’un grand retour de l’un des jeux musicaux les plus géniaux : Space Channel 5 ! Celui-ci sort en 2000 sur Dreamcast, puis sur PS2 en 2003 et Gameboy advance en 2004.

Le jeu met en scène Ulala, reporter pour la chaîne musicale Space Channel 5. Elle vous entraîne dans un jeu de rythme, dans lequel vous croiserez notamment un certain Mickael Jackson… Une référence que l’on s’étonne donc d’avoir vu disparaître du paysage vidéo-ludique.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.