Pourquoi le GameBoy fut-il (et est toujours) un petit bijou de technologie ?

0 142

Mis au point en 1989, et retiré des chaînes de production en 2003, le GameBoy est une console qui embarquait une technologie très avancée pour l’époque. Certaines de ses spécificités étonnent toujours aujourd’hui. Voilà pourquoi…

Une console portable inventée par Gunpei Yokoi

Avant de commencer cet article, je tiens à évacuer tout de suite cet éternel débat : doit-on dire « LE » ou « LA » Gameboy ? Et bien… Les deux sont autorisés ! Si vous suivez l’appellation officielle de Nintendo, on parlera DU GameBoy (comme « système de jeu GameBoy » ). Mais dans le langage populaire, nombre de joueurs ont pris l’habitude de dire LA GameBoy (comme « la console Gameboy » ) ! C’est donc comme vous le souhaitez 😉

Cette petite console portable, sortie en 1989 aux USA et au Japon, et en 1990 en Europe, est donc le fruit du travail de Gunpei Yokoi. Un employé dont le rôle initial était de vérifier le bon fonctionnement des produits de la marque. Nintendo le sollicite pour « inventer » un nouveau produit. Se rappelant d’un homme, qu’il avait vu dans le train, jouer sur une calculatrice, il met au point une console portable. C’est aussi à ce génial cerveau que l’on doit les Game & Watch, le Virtual-Boy, ou les déclinaisons du GameBoy (GB Pocket, GB Color…).

La production du GameBoy s’arrête en 2003, avec 118,6 millions d’exemplaires vendus à travers le monde !

Plus performante que les ordinateurs de la Nasa

Lorsque l’on regarde le GameBoy, avec son écran monochrome et ses sons qui ne sont pas toujours de qualité… On a du mal à croire que cette console est, en fait, un véritable bijou de technologie. Le GameBoy est imaginé pour être une NES portable, mais ses performances techniques vont en réalité bien au delà !

Ainsi, on dit qu’un seul GameBoy embarque une technologie plus puissante que tous les ordinateurs de la Nasa, déployée en 1969 pour envoyer Neil Armstrong sur la Lune !

Le Gameboy est plus puissant qu’une NES… Et sur certains aspects, il peut même étonner aujourd’hui. Ainsi, la plupart de ses jeux s’affichent en 60 frames per second (fps). C’est le cas de Super Mario Land, ou The Legend of Zelda : Link’s Awakening. Des jeux qui tournent en réalité à 59,7fps !

Alors, certes, 60 images par secondes, mais avec un effet « blur » prononcé. Et des graphismes très loin de ce que propose une PS4 ou une Xbox One ! Mais… des jeux GameBoy à 60fps lorsque certains jeux actuels tournent encore en 30 fps… Avouez que c’est plutôt pas mal !

Imprimez vos selfies !

Si peu d’entre vous ont pu utiliser cet accessoire en son temps, sachez que le GameBoy disposait déjà d’une caméra : le « GameBoy Camera » ! Cette cartouche surplombée d’un objectif vous permettait de faire des selfies (bien avant l’invention de Snapchat), de les retoucher… Puis de les imprimer grâce à une mini imprimante connectée à la console (GameBoy Printer) !

Et si vous voulez briller en soirée… Vous pouvez sortir dans la conversation que cet accessoire a été utilisé par… Neil Young !! La pochette de son album Silver & Gold a été réalisée à partir d’une photo prise avec le GameBoy Camera ! 😉

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.