PC Building Simulator : devenez un crack en informatique !

Testé sur une version en développement, fournie par l'éditeur

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour la preview d’un jeu qui a déjà pas mal fait parler de lui. Je vous présente PC Building Simulator ! Développé par Claudiu Kiss et publié par The Irregular Corporation. Il s’inscrit dans la catégorie « jeux de simulation » où il existe énormément de titres différents (du développeur de jeux vidéo avec Dev Game Tycoon, aux orpailleurs avec Gold Rush ou au mécanicien auto avec Car Mechanic Simulator…). Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est de monter des PC ! Pas très courant dans le monde des simus !

IMPORTANT ! Avant-propos : un jeu en cours de développement
Avant de commencer ce texte, il est bon que je vous précise que le jeu est encore en cours de développement ! D’autres contenus et fonctions sont ajoutés constamment, et le développeur travaille énormément pour faire progresser son soft. Cette PREVIEW (comme son nom l’indique) porte donc sur une version encore inachevée de PC Building Simulator, en early-access sur Steam, et non sur la version définitive du jeu.

Un genre de PCeption ?

Alors, vous devez sans doute vous demander ce que l’on peut faire dans un jeu de simulation de PC ? Pour le moment, deux modes de jeu nous sont proposés. Un mode « carrière » et un mode « bac à sable » où toutes les pièces sont déjà disponibles, et sans limite de budget. Ce mode de jeu est, pour le moment, à mon goût, plutôt limité : une fois montée la config’ de ses rêves, on tourne vite en rond !

Le jeu vous propose d’assembler, de dépanner et de diagnostiquer des PC. Les pièces informatiques présentes dans le jeu sont à peu près toutes des vraies pièces, présentes dans la vraie vie.

► Lire aussi : Pure Farming 2018 : l’agriculture à travers le monde !

D’ailleurs le jeu est, pour le moment, en partenariat avec plusieurs marques de pièces informatiques, tel que Nzxt, AMD, Corsair et bien d’autres. En espérant que la liste continue à s’agrandir, pour proposer encore plus de contenu. Les développeurs sont aussi en partenariat avec Futuremark, ce qui permet d’avoir un logiciel de benchmarks pour mesurer les performances de nos machines virtuelles.

Le mode carrière

Une petite présentation du mode « carrière » s’impose ! Vous voilà votre propre patron, d’une petite boite de dépannage informatique. Et les premières demandes de clients ne se font pas attendre.

Les clients vous contactent par mails, dans lesquels ils vous expliquent assez succinctement, ou de manière totalement imprécise (comme en vrai !! si si) leur problème. En dessous, vous trouverez un tableau avec le montant estimé pour faire le dépannage, et une liste des tâches à effectuer pour compléter la commande.

Et voilà l’un des problèmes du jeu. Car clairement, il y a des demandes de clients qui sont totalement irréalisables avec le budget proposé (comme en vrai, encore une fois). Du coup, vous pouvez refuser la demande, et une autre arrivera aussitôt après.

► Lire aussi : Surviving Mars : En route vers la planète rouge !

Mais je trouve dommage qu’il n’y ait pas de possibilité de « négocier » le prix d’une demande d’un client. On comprend très clairement que c’est beaucoup plus simple avec le système actuel, et cela permet de ne pas intégrer d’IA au jeu. Mais on croise les doigts pour qu’à l’avenir, des améliorations soient apportées de ce coté là.

Une fois la demande acceptée, le PC du client sera sur votre paillasson, le lendemain. Donc, soit vous avez une vague idée de ce que peut être le problème… Ou alors vous savez ce dont a besoin le client pour upgrader sa config. Et vous commandez les pièces en avance. Qui, en fonction de la livraison que vous allez choisir, arriveront plus ou moins vite. Et vous permettront d’être efficace et rentable.

Devenez le McGyver du PC

Dès que les pièces et le PC du client sont arrivés, vous pouvez commencer les tâches à effectuer. Elles sont plutôt diverses. On peut passer d’un simple dépoussiérage (oui oui, c’est comme en vrai, je vous dis !) à la réalisation complète d’une config !

En passant par des tâches diverses et variées, comme la recherche de panne ou l’upgrade d’une pièce. Un vrai bon point de ce coté là ! Seul bémol : certaines actions deviennent vite répétitives comme, par exemple, FAIRE UN TEST 3D MARKS ! Là, vous allez en manger du test 3d marks, et à gogo ! Et il dure longtemps… Ce qui va vous forcer à prendre ce paramètre en compte pendant les dépannages, pour les lancer le plus vite possible ! Ce afin de ne pas vous retrouver à attendre la fin du test sans rien pouvoir faire d’autre ! Et il n’existe aucun moyen de le passer ! C’est dommage ! Réaliste, mais dommage.

Expérience et argent

Vous pouvez aussi brancher tous les câbles à chaque essai, ou enlever toutes les vis une par une pour retirer une carte mère, par exemple. Mais pas de panique, le développeur a intégré un système d’expérience et d’argent. Avec l’expérience, vous débloquez de nouvelles pièces ou de nouveaux outils pour vous faciliter le dépannage. Et avec l’argent, vous achetez les derniers gadgets en date, ou les tout derniers outils qui vont vous changer la vie !

Comme un outil qui va connecter automatiquement tous les câbles ou retirer les vis en un seul clic. Il y a en revanche de petites incohérences de pièces. Comme retrouver des disques en SATA 2 (3 gb/s) sur des config avec des ryzen 5 ou des i5 4690K. Mais bon, on excusera les développeurs. Le mode carrière est assez complet, même s’il reste encore pas mal de choses à ajouter ou à améliorer. Mais, je le répète : le jeu est encore tout jeune, et en cours de développement !

Les ajouts que l’on aimerait bien voir venir

Monsieur Claudiu Kiss, si tu lis ce test, voici quelques petits ajouts ou modifications que l’on aimerait bien voir dans la version définitive du jeu :

  • La possibilité de négocier les devis des clients
  • Ajout de plates-formes old school, comme du 775 voir plus vieux
  • Ajout du watercooling souple et rigide, et du AIO
  • La possibilité de faire du modding, comme changer la couleur de certaine pièces et d’autre modifs plus poussées (oui, je rêve, mais on a le droit, non ? 😀 )
  • Support des mods pour toujours plus de contenu
  • Ajouter du matériel pro

En comparaison, voici maintenant ce que l’éditeur prévoit d’ajouter au jeu, d’ici la fin de son early-access :

  • Refroidissement par eau
  • Overclocking
  • Composants sous licence supplémentaires
  • Localisation complète dans plusieurs langues
  • Options de benchmarking complémentaires
  • D’autres types de tâches dans le mode Carrière

En conclusion

PC Building Simulator a vraiment du potentiel ! À voir par la suite jusqu’où le développeur veut pousser la simulation. Mais il n’y a tout bonnement pas de limite dans le potentiel des choses à améliorer.

Je conseille ce jeu aux joueurs de tout poil. Expert en informatique comme noob ultime, ce jeu est fait pour vous ! Soit pour apprendre les bases du montage d’un PC, soit tout simplement pour le fun. Il ne reste plus qu’à attendre de voir ce que va ajouter le développeur dans la version finale du jeu.


PC Building Simulator

PC Building Simulator

 

Bien vu :

  • Graphiquement réussi
  • Le principe du jeu
  • La qualité de modélisation
  • Pas mal de « vrais » constructeurs

À corriger :

  • Manque d’optimisation
  • La répétitivité
  • Il faudrait pouvoir négocier les devis
  • Les tests 3D Marks assez longs
 .

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.