TT Isle of Man : Une concentration de tous les instants !

Testé sur une version PC fournie par l'éditeur

Bonne nouvelle pour les amoureux de courses de motos ! Le studio parisien Kylotonn et Big Ben Interactive vous proposent de prendre part à la plus mythique des courses dans TT Isle of Man ! La course est lancée sur PS4 et Xbox One, depuis le 6 mars. Le jeu arrive sur PC le 27 mars !

TT Isle of Man est le nouveau bébé de Kylotonn. Ce studio français nous a déjà montré ses compétences en termes de simulations de sports motorisés, avec notamment, depuis quelques années, la série des WRC (lire aussi notre test de WRC7).

TT Isle of Man est leur premier « gros » jeu de courses de motos (après le discret Motorcycle Club en 2014). Et pas n’importe lequel, car il s’attaque directement à l’une, si ce n’est LA course de moto la plus mythique ! Le Tourist Trophy, ou « TT » pour les intimes. Mais le TT c’est quoi ?

Un peu d’histoire

Le départ du TT en 1926 (photo : Commons Wikimédia)

 

Le Tourist Trophy de l’île de Man est une course de motos qui se déroule sur les routes de l’île de Man, qui se situe entre l’Irlande et le Royaume-Uni. Cette année, elle aura lieu du 26 mai au 8 juin.

La première course sur l’île a eu lieu en 1907, avec un circuit d’une longueur de 24km. Ça ne sera qu’en 1911 que la course aura lieu sur le tracé actuel, de 60 km et pas moins de 264 virages.

Ça en fait le circuit le plus dangereux au monde ! Il demande une concentration de tous les instants pour pouvoir passer à plus de 200km/h dans les villages que traverse le tracé. C’est d’ailleurs ce qui fait sa réputation. Mais il y a un revers de médaille : depuis la création de la course en 1911, 255 pilotes se sont tués lors des différents essais et courses.

À titre d’information, le record de vitesse sur le tracé actuel est de 331km/h, réalisé en 2015 par James Hillier, sur une Kawazaki H2R.

Et le jeu dans tout ça ?

L’expression « la tête dans le guidon » prend tout son sens

 

Que vaut TT Isle of Man ? Ce jeu a pour simple objectif de nous faire ressentir ne serait-ce qu’un dixième des sensations et de l’adrénaline que ressentent les pilotes durant la course. Ni plus, ni moins !

Étant un grand passionné de motos, j’attendais ce titre avec impatience ! Et je misais énormément sur lui. Depuis plusieurs années, j’allais de déception en déception sur les jeux de moto. Ils étaient moches, avec une sonorité digne des jeux des année 2000 (et encore).

Peu, voire pas de sensations. Le seul point positif que je leur trouvais était un gameplay satisfaisant. Mais ça ne suffit pas à faire un bon jeu ! À l’exception de Ride 2, qui avait su relever le niveau, mais n’arrivait que très rarement à me faire ressentir les sensations que l’on a au guidon d’une vraie moto.

Lire aussi notre test de Gravel

Une direction trop sensible

Prendre l’angle, c’est tout un art !

 

Le gameplay, parlons-en ! S’il y a bien un truc à reprocher à TT Isle of Man, ce sont les gros problèmes de gameplay. Une direction beaucoup trop sensible, et impossible de la régler ! C’est simple : quand j’ai lancé le premier tour, je n’ai pas réussi à passer le premier virage sans chuter.

Et les sensations de la moto (perte d’adhérence, dribble, ressenti de la route) ne sont pas très bien retranscrites. Il faut vraiment être attentif pour bien ressentir la moto. Par contre, les vibrations de la manette donnent de bonnes indications sur le comportement de la machine. Et à force d’y jouer, on finit par comprendre à quoi elles correspondent.

D’ailleurs, c’est bien le gros point fort de ce jeu. La re-jouabilité ! On n’en finit pas de faire et refaire le tour de ce magnifique circuit ! Tellement il est beau, immersif et grisant ! On ne s’en lasse pas, il y a toujours moyen de s’améliorer, de progresser pour passer plus vite, plus fort, toujours plus fort !

Et quelle sensation de satisfaction, quand on vient de réussir un enchaînement de virages parfait ! Mais pas le temps de se reposer : le prochain virage est déjà là ! On se prend très facilement au jeu, voire même on s’y piège ! Les tours s’enchaînent, et on ne voit plus le temps passer, toujours à la recherche du meilleur chrono.

Une épreuve d’endurance

Jamais plus qu’à fond !

 

19’32’’462 : c’est actuellement mon meilleur temps ! Le record réel du tracé en Superbike est actuellement de 16 minutes et 58 secondes.

Et oui ! Chaque tour fait facilement 20 minutes, voire plus ! Et la course en Supersport fait 4 tours, pour 6 tours en Superbike. Je vous laisse faire le calcul ! Les courses sont longues et éprouvantes. Même pour un jeu vidéo, on en ressort fatigué.

Sur un jeu de voitures, j’avais plutôt tendance à faire des courses qui ne dépassaient que très rarement les 20 minutes, avec des circuits donc le temps au tour dépasse rarement 3 minutes. On a le temps de voir plusieurs fois chaque virage. Alors que là, en 20 minutes, je ne les vois qu’une seul fois. C’est déconcertant et déstabilisant.

C’est un vrai plaisir d’avoir un soft qui brise nos habitudes de jeu, et ça, sans se sentir forcé.

Le jeu propose toutes les aides à la conduite possibles en moto : ABS, anti wheeling et antipatinage. Elles sont désactivables, mais à savoir que sur une vraie machine de course, elles sont bien présentes. Pas toutes, bien sûr, et pas à la même puissance, mais elles y sont. Elles permettent de laisser une petite marge d’erreur aux pilotes et d’éviter la chute.

Plus dure (mais moins longue) sera la chute

Les chutes ne pardonnent pas !

 

Parlons-en aussi, des chutes ! Parce que, promis, vous aller chuter ! Et plus d’une fois, je vous le garantis. C’est simple : pendant mon premier tour de circuit, j’ai arrêté de compter au bout de 25 chutes. Et j’ai fini la course avec un chrono tout aussi élevé de 25 minutes.

Et c’est là que le jeu fait très fort ! Chuter dans TT Isle of Man n’est pas dramatique, et ne nuit pas à l’expérience de jeu. Une gamelle nous fait juste perdre du temps. Et là, pas de temps à perdre, pour ne pas casser le rythme effréné de la course.

Il n’y a pas de possibilité de rembobiner ? (Comme dans Gravel, F1 2017 ou Forza) Pas grave, on fera mieux aux prochains passages ! Et les chutes ne sont pas montrées pendant 30 secondes ! On se doute bien que, de toute façon à 300km/h dans le mur du pub, si tu es en vie, c’est que tu as de la chance !

Du coup, le jeu prend le parti de ne pas mettre de rembobinage, et d’avoir des chutes qui ne durent pas plus de 3 secondes. On repart aussitôt, à fond. Ce qui permet de garder une très bonne dynamique de jeu, et de ne pas casser le rythme de la course. Ils ont fait très fort chez Kylotonn !

Un contenu qui ne demande qu’à évoluer

Autre soucis du jeu, cette fois moins pénalisant pour l’expérience que le gameplay. C’est le contenu en lui-même. Car à l’exception du circuit de l’île de Man, vous trouverez neuf autres circuits qui, eux, sortent tout droit de l’imagination des développeurs.

C’est dommage, car des beaux circuits sur route, il y en a plein, et de très bons. Comme le « North West 200″ en Irlande du Nord, le « GP d’Ulster » en Irlande du Nord lui aussi, ou encore la « 300 virages Gustav Havel » en République Tchèque.

Mais rien n’empêche les développeurs de les rajouter par la suite. Mais, pour le moment, les autres tracés ne sont pas forcément d’un très grand intérêt, surtout comparés au TT. Ce qui a pour effet de rendre le mode carrière assez classique. On commence comme « pilote débutant » et on progresse, au fur et à mesure de la carrière et de nos résultats. Classique, je vous le disais !

Un très beau plateau

Pour les motos, c’est déjà plus intéressant ! Certes, il n’y en a pas une quantité astronomique comme dans Ride 2. Mais comptez quand même sur un total de 40 motos. Toutes les machines présentes dans le jeu sont parfaitement modélisées, avec le livret de l’écurie et les performances des machines aussi.

Par exemple, la Honda CBR600RR de John McGuinness est bien plus performante en tous points de vue que la Honda CBR600RR de Daniel Hegarty. Même machine de base, mais des préparations différentes. Et c’est très agréable et réaliste !

Les sonorités sont elles aussi parfaitement retranscrites. Un gros plus pour moi : c’est ce qui faisait vraiment défaut aux autres jeux de moto.

On notera tout de même que, pour le moment, on ne trouve que deux catégories. Les Supersport (machine ne dépassant pas les 150ch) et les Superbike qui, elles, peuvent dépasser les 200 chevaux ! La conduite des deux catégories est vraiment différente. Je vous conseille de commencer par la catégorie Supersport, moins exigeante.

Les side-cars en approche !
Pour info, les side-cars doivent arriver en mai, avec un DLC gratuit. Donc, on peut espérer l’ajout de futures catégories comme les ‘’électriques’’ ou les ‘’classic’’ ! Ce qui rajouterait encore plus de profondeur et d’intérêt au jeu. Voire même l’ajout de motos peu communes, comme la Norton NRS588 à moteur rotatif de l’équipe WizNorton. Même si Kylotonn nous a déjà bien gâtés avec la Sutter MMX, la EBR 1190RS et la Norton V4 RR.

Une bonne optimisation

Graphiquement le jeu est vraiment beau et bien détaillé, et collant à la réalité. Mais on n’en profite pas vraiment. Il n’y a, pour l’instant, pas de mode photo, ni de mode replay. Je trouve ça dommage, car ça permettrait d’immortaliser nos plus belles prises d’angles.

Le jeu est, par ailleurs, très bien optimisé. Mon PC n’est pas un dernier cri, tous les composants ont au minimum 4 ans. Et pourtant, TT Isle of Man tourne à 60FPS sans problème, avec tous les paramètres à fond.

J’ai essayé de le pousser dans ses retranchements en streamant et en enregistrant la course. Et là non plus, aucun problème à l’horizon. Encore un beau travail de la part des développeurs !

Au final

TT Isle of Man

En résumé, TT Isle of Man est une réussite ! Il a ses défauts, certes, mais il est tout à fait possible de les corriger via des mises à jour, et d’ajouter d’autres contenus. Si vous voulez ressentir ne serait-ce qu’un dixième du kiff que peuvent prendre les vrais pilotes sur ce circuit mythique, je ne peux que vous conseiller ce jeu.

Pour moi, il est l’un, si ce n’est LE meilleur jeu de moto de ces dernières années. En espérant que Kylotonn continue sur sa lancée, et nous sorte encore d’excellents jeux de moto.


TT Isle of Man

  • Par Kylotonn, édité par Big Ben Interactive, disponible sur PS4 et Xbox One. Sortie sur PC le 27 mars.
  • Classification : PEGI 3.
  • Prix : Entre 40 et 55€ selon le support et les revendeurs.
  • Site officiel

 

On aime :

  • La Sutter MMX
  • Le circuit du TT
  • La sensation de vitesse
  • L’ambiance du TT
  • L’optimisation du jeu
  • Le gros travail sur les graphismes et la bande-son

On n’aime pas :

  • L’absence de Guy Martin
  • L’impossibilité de régler la sensibilité de la direction
  • L’absence d’un mode photo
  • Le peu de circuits
 .
TT The Isle of Man est une réussite ! Le studio français Kylotonn parvient à retranscrire de bonnes sensations de vitesse, et ce malgré une direction parfois trop sensible. La course moto la plus mythique est désormais disponible sur Xbox One et PS4, et bientôt sur PC. Les amoureux de la discipline vont pouvoir s'en donner à coeur-joie !
78%
Oui !!

TT The Isle of Man est une réussite ! Le studio français Kylotonn parvient à retranscrire de bonnes sensations de vitesse, et ce malgré une direction parfois trop sensible. La course moto la plus mythique est désormais disponible sur Xbox One et PS4, et bientôt sur PC. Les amoureux de la discipline vont pouvoir s'en donner à coeur-joie !

  • Direction artistique
  • Jouabilité
  • Ambiance
  • Durée de vie
  • Réalisme

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.